Test : Lightning Returns : Final Fantasy XIII

Succédant à Final Fantasy XIII-2, Lightning Returns : Final Fantasy XIII débarque sur consoles current gen (PS3 et Xbox 360). Conclut-il la trilogie en apothéose ? Réponse dans notre test du jeu sur PlayStation 3.

Le trilogie Final Fantasy XIII aura divisé la communauté des fans de la licence et il est fort probable que cet épilogue fasse également couler beaucoup d’encre. Pourquoi ? Tout simplement parce que Square Enix n’a pas hésité à changer le système de combat et a introduit des éléments assez singuliers dans cet épisode.

Lightning_Returns_Final_Fantasy_XIII_k

Votre mission : sauver des âmes

Dans Lightning Returns, Lightning fait son retour 500 ans après les événements de Final Fantasy XIII-2. C’est l’héroïne unique du jeu (jouable) qui endosse le rôle de Libératrice. Elle a pactisé avec le dieu Bhunivelze pour sauver un maximum d’âmes en échange de quoi elle aura droit à une récompense sous forme d’un miracle. Un rien désabusée, l’héroïne choisit de sauver Serah, sa soeur qui est morte à la fin de l’épisode précédent et qui devient de fait la monnaie d’échange de ce pacte.

Le Chaos s’est déversé sur Nova Chrysalia par des portes béantes et Bhunivelze a décidé de créer un nouveau monde. Lightning a donc pour mission de sauver les âmes pour peupler ce nouveau monde.

Lightning_Returns_Final_Fantasy_XIII_e

Un véritable contre-la-montre

Mais, elle n’a que 6 jours avant que le monde actuel ne s’éteigne. Le temps file dans Lightning Returns, une journée faisant un peu plus d’une heure. Ce côté contre-la-montre confère au jeu une tension de tous les instants.

Dans sa lourde tâche, Lightning est seule mais peut tout de même compter sur Hope pour l’aiguiller dans ses pérégrinations. Redevenu enfant, Hope Estheim opère depuis l’Arche, une bulle spatio temporelle sur laquelle Lightning doit passer une fois par jour. Sur l’Arche, le temps s’arrête et il est également possible d’affronter à nouveau les boss pour améliorer ses scores via le Livre des Conquérants.

Mais surtout, il y a l’arbre sacré Yggdrasil qu’il faudra nourrir pour qu’il produise des fruits afin de ralentir le chaos et retarder l’apocalypse. Tout un programme auquel certains joueurs pourront avoir du mal à adhérer. Car il faut bien reconnaître que Square Enix n’a pas hésité à faire dans le mystique et le poétique au risque de se perdre et de rendre l’histoire quelque peu confuse et indigeste.

Lightning_Returns_Final_Fantasy_XIII_i

Un nouveau système de combat

On pourra alors se raccrocher au gameplay. Square Enix n’a pas eu peur de casser les codes et a revisité le système de combat. Un pari osé et risqué qui a pour vocation de sortir le jeu du carcan J-RPG (au risque à nouveau de faire sourciller certains joueurs).

Mais l’éditeur a réussi son pari grâce à un système bien ficelé avec notamment une forte composante stratégique. Et pour cause, Lightning est seule face aux monstres et il faudra utiliser à bon escient les différentes tenues.

Lightning peut en stocker jusqu’à 3 qui correspondent à des styles de combat. Un style est une combinaison de plusieurs pièces d’équipement et de compétences. On passe de l’un à l’autre à la volée durant les combats. Quatre compétences sont attribuées à chaque style. On consomme des segments de la jauge ATB à chaque fois qu’on les utilise. Il faut donc sans cesse changer de tenues, le temps que les jauges ATB des autres se régénèrent. Si l’attaque permet de venir à bout des ennemis, la garde s’avère essentielle pour parer les attaques et ne pas perdre de points PV (ceux qui vous maintiennent en vie). On peut également ingurgiter des potions (qu’on aura au préalable acheté dans des boutiques) pour régénérer sa jauge PV (Points de Vie). Lightning pourra stocker jusqu’à 6 objets de soin.

Le level up est ici au centre du jeu afin d’améliorer les capacités de Lightning.

Lightning peut aussi fuir les combats mais perdra alors du temps.

Elle pourra également infliger des chocs aux ennemis en jouant sur leur faiblesse et user de la chronodilation (ralentissement du temps) pour profiter de ces moments où l’ennemi est vulnérable.

Lightning_Returns_Final_Fantasy_XIII_h

Environnement ouvert

Si Lightning peut arpenter quatre régions, le jeu vous mène très rapidement dans la cité de Luxerion, la capitale du monde. La volonté de monde ouvert s’avère intéressante mais n’est pas également exploitée dans toutes les régions, Luxerion paraissant par exemple plutôt étriquée. Square ajoute la dimension temporelle à ce monde ouvert puisque certaines parties des régions ne sont accessibles qu’à certaines heures précises.

Pour patienter, on pourra alors s’adonner aux quêtes secondaires (non obligatoires) afin de sauver des âmes supplémentaires.

La réalisation technique, point fort de la série habituellement, est ici assez inégale suivant les régions. Certaines textures sont assez minimalistes et on peut regretter çà et là un manque de détails dans les environnements qui paraissent de surcroît parfois bien vides. Lightning est en revanche très bien modélisée et s’avère aussi belle que déprimée.

Les développeurs ont conçu le jeu de sorte qu’il ne puisse pas être terminé dès la première fois. Après une bonne vingtaine d’heures de jeu, vous verrez donc un « Game Over » s’afficher. Il faudra donc s’atteler à la tâche à plusieurs reprises pour parvenir à vous acquitter de votre mission. Toutefois, en retentant sa chance, on conserve les armes et objets récoltés durant les précédentes tentatives.

Conclusion

Lightning Returns offre une composante exploration intéressante. Exit les couloirs et place à un environnement ouvert qu’on arpente au gré des 5 missions principales. L’aspect contre-la-montre ajoute indéniablement à l’intensité. Malheureusement, l’histoire rendue inutilement compliquée pourra agacer, tout comme la réalisation technique inégale suivant les endroits dans le jeu. Reste que les systèmes de combat et de level-up s’avèrent très intéressants. Le jeu est de surcroît corsé, ce qui ravira certains fans de RPG.


4 commentaires

  1. « C’étais mieux avant »… Une grande saga qui a perdu ton son charme de l’époque.

  2. @Arek : Nan mais en même temps, si on lit un test sur le 3e opus de quelque chose, faut bien s’attendre à quelques « spoils »…

  3. Vraiment la communauté abuse à mon sens !!! C’est le meilleurs de la série des 13 rien à dire, je vous fait un petit copié collé du post conseil que j’ai introduit dans le forum.

    Après avoir lu plusieurs Test (dont celui de JVC) j’en suis venue à conclure que personne ne devrais ce concentrer sur le scénario sur la 1ère partie (ou du moins très peut) étant donné qu’il faudra inévitablement ce le retaper.

    J’ai le souvenir que le New Game + dans le X-2 était plutôt sympas et ne m’avais pas dérangé, alors pourquoi cela me poserai un problème étant donné que en plus de sa je ne connait toujours pas le fin mot du scénario

    Explorons ce jeu de fond en comble (quêtes annexes à gogo, évolution de Lightning) pour foutre une grosse raclé au boss final avec un gros 5étoiles dès la 1ère rencontre !!!

    L’horloge de me fait pas peur !!! L’esprit FF n’est pas mort !!!

Send this to friend

Lire les articles précédents :
World of Speed : quand le MMO investit les circuits automobiles

Quand Slighty Mad Studios (Need For Speed Shift) annonce un nouveau jeu de courses automobiles, l’attente est forcément grande. Ajoutez-y...

Fermer