La première incarnation concrète de la « fusion » entre Nokia et Microsoft est donc le Nokia Lumia 800 sous Windows Phone 7.5 « Mango » disponible en France depuis quelques jours. Test utilisateur et revue de détail.

L’annonce faite début 2011 du partenariat rapproché entre Microsoft et Nokia avait surpris plus d’un observateur, mais avait également été saluée comme une opportunité, voire pour une dernière chance pour Nokia de se relancer sur son marché de prédilection, la téléphonie mobile.

La première incarnation concrète de cette « fusion » avec Microsoft est donc le Nokia Lumia 800 sous Windows Phone 7.5 « Mango » dévoilé officiellement il y a une semaine et disponible en France depuis quelques jours. Je l’utilise quotidiennement depuis une dizaine de jours et je vous livre mes premières impressions dans cette revue de détail.

(note : je ne vous propose pas de captures d’écran mais seulement des photos car Windows Phone n’a pas de fonction native de screenshot. Il existe des hacks pour le faire mais c’est fastidieux et je n’ai ni le temps ni l’envie de m’y coller)

Prise en main, premières impressions

La première réflexion qui vient à l’esprit quand on découvre le Nokia Lumia 800 est double : il est petit et son design n’est pas renversant d’originalité. Deux constats qui ne sont pas péjoratifs, notez. A une époque où la tendance pour les smartphones est à l’écran géant (au moins 4 pouces voire plus), le Nokia Lumia propose une dalle de diagonale équivalente à celle d’un iPhone, soit 3.7 pouces, un format un peu riquiqui à mon sens par rapport aux nouveaux standards qui s’imposent peu à peu. Côté design, s’il ne frappe pas par son originalité, au moins se démarque-t-il de certains autres, et celui-ci ne risque pas de procès de la part d’Apple…

IMG 1200 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

Notez quand même que mon modèle de test fourni par Nokia est noir, alors que deux autres coloris sont disponibles pour la France : bleu cyan et rose magenta. Ces deux dernières couleurs lui confèrent un look acidulé irrésistible qui devrait plaire à ceux qui sont en quête de couleur.

La prise en main est agréable, même si on sent que l’appareil a un peu tendance à glisser avec sa coque unibody en polycarbonate. A ce sujet, une remarque : je trouve que les constructeurs qui s’obstinent à installer le bouton marche-arrêt/verrouillage de l’écran sur le flanc (droit) de l’appareil font une erreur d’ergonomie. C’est en effet pile l’endroit où l’on pose les doigts quand on prend l’appareil en main, et je ne compte pas le nombre de fois où j’éteins l’écran involontairement alors que je suis en train de m’en servir. Un verrouillage intempestif très pénible sur Windows Phone car, contrairement à l’iPhone, il a pour effet de fermer l’application que vous êtes en train d’utiliser. Bref, pour moi, le bouton de verrouillage doit se trouver en haut, comme sur iPhone ou BlackBerry… Fin de la parenthèse.

L’appareil propose 16 Go de stockage extensibles à 25 Go supplémentaires gratuits via le cloud avec Skydrive. Détail agaçant : la trappe de la carte SIM est très pénible à ouvrir et la coque de protection n’est pas ajourée pour y accéder. Si vous changez fréquemment de SIM (je sais c’est rare mais c’est mon cas) cela peut vite s’avérer rébarbatif.

IMG 1201 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

Le package : qu’y a-t-il dans la boîte ?

La boîte, ou plutôt le coffret ou l’écrin, est superbe, et mine de rien cela a son importance car cela participe du design général et donc de la première impression. Dedans on trouve, par ordre d’apparition à l’écran :

  • le Nokia Lumia 800
  • une coque de protection en caoutchouc (la même que celle qu’Apple facture en option 29 euros…)
  • un guide de prise en main multilingue
  • un câble micro USB
  • un petit chargeur indépendant de la taille d’une prise électrique sur lequel se connecte le câble USB
  • une paire d’oreillettes audio

Fonctionnement, ergonomie

Ceux qui connaissent Windows Phone ne seront pas dépaysés puisque l’on retrouve sur le Nokia Lumia l’interface « Metro » de l’OS mobile de Microsoft avec la navigation dans les menus sous forme de « tuiles » carrées empilées verticalement. Rien à dire de ce point de vue et j’ai déjà exprimé à plusieurs reprises tout le bien que je pense de cet OS : il est fluide, réactif, original et simplement superbe. C’est le seul OS mobile qui offre la même fluidité absolue que celle d’un iPhone, voire supérieure, avec une couche graphique et des effets « magiques » dont je n’arrive pas à me lasser. Cette interface est encore plus attirante sur le Lumia du fait de la qualité exceptionnelle de son écran AMOLED tactile capacitif multipoint.

De plus, la dernière version de l’OS mobile de Microsoft, Windows Phone 7.5 « Mango » apporte de nombreuses améliorations, avec notamment la gestion du multi-tâche, ce qui évidemment change tout dans son usage.

Téléphonie

Les fonctions de téléphonie sont simples et faciles à appréhender. J’ai parfois noté cependant une impression de petite latence lorsque l’on raccroche d’un appel, mais je crois que ce type de comportement est inhérent à de nombreux smartphones. La sensibilité au réseau est parfois un peu déroutante : il arrive parfois que le téléphone ne sonne pas et bascule en mode répondeur alors que je suis dans une zone de réception et que l’écran affiche 3 ou 4 barres de réseau. A conditions égales, il semble un peu moins bien capter que l’iPhone, qui n’est pourtant pas une référence en la matière, ou alors il bascule en EDGE là où l’iPhone, posé à côté, est encore en 3G.

J’ai relevé un comportement bizarre qui à mon avis est un bug : quand je passe du mode avion au mode en ligne, soit l’appareil se bloque pendant quelques secondes et me redemande systématiquement le code PIN, soit il reboote.

Ecran et clavier

Comme je ‘lai dit plus haut, l’écran est magnifique, avec des noirs qui sont vraiment noirs et un contraste incroyable. Ce n’est pas du rétina (qui honnêtement ne m’a jamais impressionné tant que cela) mais du point de vue de la définition et du rendu des couleurs c’est vraiment du top niveau. L’écran possède une caractéristique originale : il est convexe, ce qui signifie que ses bords affleurants sont bombés et dans la continuité du corps de l’appareil. Ce détail technique offre deux avantages : un design pur et cohérent, et une qualité de rendu d’image qui confère à l’écran une impression de relief. Du point de vue de la sensibilité et de la réactivité, difficile de faire mieux : l’utilisation de cet écran est un plaisir et un amusement permanent. Il faut dire que Nokia a mis le paquet en matière de cavalerie puisque le Lumia 800 est mû par un processeur 1.4 GHz et bénéficie d’une accélération matérielle et d’un processeur graphique.

IMG 1203 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

Le clavier virtuel Windows Phone est assez facile à manipuler bien qu’un peu étroit. Son ergonomie est bien pensée et la suggestion de mots intelligente est un vrai bonheur à utiliser, rendant la saisie très pratique et peut-être plus rapide que sur un iPhone (comme je l’ai déjà indiqué dans mon test du BlackBerry Bold 9900 je ne compare pas avec le clavier Android car j’ai beaucoup de mail à me faire ce dernier).

Photo, vidéo

Nokia ne faillit pas à la tradition : le Nokia Lumia 800 est doté d’un capteur photo avec optique Carl Zeiss de 8 megapixels avec auto-focus, flash LED et capture vidéo HD MPEG-4 HD 720p à 30 images/seconde. La qualité des photos est comme toujours avec Nokia de très bon niveau et sans surprise dans le rendu par rapport à ce que l’on voit sur l’écran au moment de la mise au point : couleurs fidèles, définitions « propre ». A noter : le Lumia ne propose pas de capteur photo/vidéo en façade et n’est donc pas adapté aux appels en visio. Ca tombe bien, pour le moment à ma connaissance aucune application n’est disponible pour cette fonction sur Windows Phone.

Musique et radio

Comme je n’utilise plus que Spotify pour gérer, synchroniser, écouter et partager ma musique, je ne suis pas un grand connaisseur de l’application musique des smartphones que j’ai en ma possession. Cela étant sachez quand même que la musique est rangée dans le Hub « Musique+Vidéos » et que vous retrouvez ici vos musiques, albums, titres et playlists synchronisés avec le logiciel Zune sur PC, par titre, artiste, album, genre et sélection.

IMG 1208 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

IMG 1215 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

IMG 1225 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

J’ai eu la bonne surprise de constater que le Lumia est également doté d’origine d’un tuner FM que vous irez chercher dans « Radio » dans l’application Musique+Vidéos. Un tuner basique à l’interface minimaliste qui affiche cependant la fréquence et le nom des radios, que l’on peut enregistrer en favoris pour les mémoriser (mais bizarrement le nom de la radio n’est pas enregistré, seulement la fréquence). Le slider pour chercher les fréquences est amusant à actionner, comme toujours avec les commandes Windows Phone.

Applications

On le sait, la valeur d’un système d’exploitation mobile se juge maintenant à son écosystème, principalement constitué par le nombre et le choix des applications disponibles. Si le démarrage fut quelque peu laborieux, il n’est n’est plus de même maintenant puisque le Marketplace Windows Phone vient de dépasser les 40.000 applications disponibles, mais surtout que les apps stars, celles que l’on attendait depuis un an, sont enfin au rendez-vous. Ainsi ai-je pu installer sur mon Lumia mes favorites, du genre que j’utilise quotidiennement sur iPhone ou Android, à savoir, par ordre alphabétique :

  • Allociné (décevante car moins complète que sur iPhone cependant)
  • Dailymotion
  • Facebook
  • FidMe
  • France 24
  • Voyages SNCF
  • i>TELE
  • Le Monde.fr
  • LeFigaro
  • L’Equipe.fr
  • L’Express
  • MYTF1
  • News Republic
  • PagesJaunes
  • Shazam
  • Sport Auto
  • Spotify
  • Twitter
  • Wikipedia
  • YouTube

On sait également que Skype ne devrait pas tarder à arriver sur Windows Phone, et ce d’autant plus depuis que Microsoft a racheté le leader de la téléphonie sur internet.

Deux éléments à noter cependant concernant les applications sur Windows Phone : d’une part nombre d’entre elles sont payantes, et souvent plus chères que sur les autres plateformes (voir l’étude de Giiks à ce sujet) et parfois de piètre qualité, d’autre part, si rien ne vous alerte si vous installez une app déjà présente sur votre appareil, et celle-ci va donc s’installer en deux exemplaires. Pas terrible en terme de gestionnaire d’applications…

IMG 1211 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

IMG 1221 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

IMG 1212 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

IMG 1223 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

IMG 1226 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

La gestion des contacts et des réseaux sociaux

Les « Hubs » sont une des caractéristiques originales de Windows Phone 7, et ont été légèrement améliorés sur Mango. Le Hub Contacts intègre désormais les réseaux sociaux auxquels vous êtes abonnés, comme Facebook ou Twitter, et affiche en un point centralisé les dernières mises à jour de vos amis, sans avoir à passer par une application tierce. Le tout est regroupé sous la tuile « Moi ».

Navigation internet

Une des grandes nouveautés de Windows Phone Mango est l’implantation de la dernière version d’Internet Explorer 9, à l’image de la version de bureau, avec prise en compte du HTML5 et accélération matérielle. Résultat : une rapidité et une fluidité exemplaires qui classent le Lumia dans le haut du panier en matière d’agrément dans la navigation internet. On retrouve les standards de double-tap ou de pincer pour zoomer pour zoomer sur une section, et le basculement fluide et rapide du mode portrait au mode paysage. Rappel : malgré son pédigrée Microsoft, et malgré certaines annonces faites dans le passé, Windows Phone ne supporte pas Silverlight, et encore moins Flash, bien sûr, mais ce n’est plus un critère déterminant depuis qu’Adobe a annoncé qu’il abandonnait ce format sur les mobiles.

Autonomie

Quand Nokia m’a remis le Lumia, j’ai été averti du fait qu’il pourrait éventuellement connaître quelques petits problèmes d’autonomie, et que ceux-ci serait réglés par une mise à jour à venir début décembre. Je sais que ce bug ne concerne pas tous les appareil en circulation, et le mien fait apparemment partie de ceux qui ne sont pas touchés. Donc rien à signaler de particulier de ce point de vue : l’autonomie de mon Lumia est dans la bonne moyenne, à savoir celle d’un smartphone comme l’iPhone 4 (et non pas l’iPhone 4S, qui est calamiteux de ce point de vue) ou le Samsung Omnia, à savoir une autonomie d’une bonne journée en usage « normal ».

IMG 1230 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

IMG 1231 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

IMG 1232 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

IMG 1236 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

IMG 1237 Test utilisateur : Nokia Lumia 800

En conclusion

Stephen Elop, le PDG de Nokia a récemment déclaré que le Nokia Lumia 800 était « le premier vrai Windows Phone ». C’est un peu présomptueux et pas très confraternel pour les concurrents qui ont essuyé les plâtres. Mais on n’est finalement pas très loin de la vérité. Pourquoi ? D’abord parce-que c’est un Nokia, et que cette marque bénéficie encore d’une côte d’amour importante et d’une très forte popularité et notoriété dans le monde entier malgré sa perte de leadership au cours des quatre dernières années (les années iPhone – Android). C’est aussi vrai parce-que c’est l’un des premiers smartphones à embarquer officiellement la toute dernière version de Windows Phone avec en plus des applications exclusives qui font toute la différence. Enfin, Nokia a réussi le pari de sortir un mobile différent et sexy de par sa taille, son form factor et le choix des couleurs, ce qui pourrait faire retrouver à la marque finlandaise sa cible d’origine : les jeunes et le grand public, avec en prime une clientèle féminine attirée par la beauté de l’OS. En fait, tout sauf les geeks, qui eux risquent de rester avec Android ou iPhone. Mais ça fait sûrement du monde quand même. Reste à espérer que le marketing suivra (20 millions d’euros investis en campagne de lancement juste en France) et surtout les vendeurs sur les points de vente, car c’est là que tout risque de se jouer. Mon avis personnel maintenant, si je peux me permettre : j’ai depuis le début été séduit par Windows Phone 7, et le Lumia vient confirmer mon avis sur cet OS, maintenant parfaitement abouti. Si vous êtes un peu lassé de l’iPhone ou que vous n’accrochez pas à Android, essayez le Lumia, c’est une très bonne alternative. Et au passage vous allez peut-être même redécouvrir un truc un peu oublié par les blasés que nous sommes : utiliser un smartphone, ce n’est pas qu’utile, c’est aussi du plaisir, et un peu de magie, et que ceci ne passe pas obligatoirement par un alignement d’icônes. En cela le Lumia donne un coup de vieux supplémentaire à l’iPhone…

Le Nokia Lumia est disponible au prix « conseillé » de 499 euros hors subvention opérateur chez Bouygues Télécom, Orange, SFR et The Phone House.

J’aime bien ça

  • la taille et la forme
  • l’écran convexe
  • la qualité graphique et tactile de l’écran, au top niveau actuel
  • la fluidité et la réactivité de l’OS, aussi au top actuel
  • Windows Phone Mango
  • le choix des applications grandissant sur le Marketplace
  • les applications exclusives et particulièrement Nokia Drive

J’aime moins ça

  • le petit bug du mode avion (si ce n’est pas un bug c’est un comportement étonnant)
  • le bouton marche-arrêt sur la tranche droite de l’appareil
  • la taille de l’écran, qui aurait mérité un 4 pouces
  • la synchro avec Outlook toujours absente pour les anciens habitués de Windows Mobile

Caractéristiques techniques du Nokia Lumia 800

  • Hauteur : 116,5 mm
  • Largeur : 61,2 mm
  • Épaisseur : 12,1 mm
  • Poids : 144 g
  • Processeur : Qualcomm MSM8255 1.4 GHz
  • Mémoire de stockage : 16 Go
  • Mémoire vive (RAM) : 512 Mo
  • Mémoire extensible : non
  • Appareil photo :  8 Mpx
  • Caméra vidéo HD (720p)
  • Zoom numérique
  • Flash
  • Tuner FM intégré à mémoire de stations
  • Casque stéréo avec jack de 3,5 mm
  • Haut-parleur et microphone intégrés
  • Casque mains libres
  • Écran 3,7 pouces AMOLED tactile capacitif résolution 480×800 multipoint (4 points)
  • WiFi 802.11 B/G/N
  • BlueTooth 2.1
  • A-GPS
  • Accéléromètre, capteur de proximité, magnétomètre