Tim Cook réagit au blocage d’Apple Pay par les marchands américains

Pour le CEO d’Apple, il s’agit d’une escarmouche.

Argent Carte Entreprise Carte De Crédit Payer pixabay

Récemment, nous avons évoqué l’obstacle auquel fait face le système de paiements par mobile Apple Pay, aux Etats-Unis. Le système de paiement révolutionnaire (ou pas) d’Apple était supposé fonctionner avec une multitude de comptes bancaires et de cartes de crédit. La méthode de paiement devait également être compatible, de par sa technologie, avec un nombre important de lecteurs NFC.

Mais récemment, comme les médias américains le rapportent (ou confirment), de grands chaines comme Wal-Mart, Best Buy ou encore Rite Aid ont décidé de ne pas accepter les paiements par Apple Pay. Un mémo de Rite Aid aurait par exemple révélé que la société a décidé de faire désactiver ou modifier ses lecteurs NFC afin de s’en assurer.

Mais pourquoi ? L’explication semble être que via une coentreprise appelée MCX ou Merchant Customer Exchange, un groupe de marchands américains se préparent déjà pour une autre méthode de paiement appelée CurrentC. Celle-ci n’est pour le moment pas encore disponible mais devrait arriver au Pays de l’Oncle Sam l’année prochaine.

CurrentC_App

Contrairement à Apple Pay, CurrentC utilise des QR Codes et non le NFC. L’idée de ces marchands serait que via cette nouvelle solution de paiement, il soit possible d’éliminer les pourcentages prélevés lorsque le consommateur utilise une carte de crédit. Cela est supposé être à la fois bénéfique au marchand et au consommateur.

Une escarmouche

La réaction d’Apple n’a pas tardée. Lors d’une conférence, le CEO Tim Cook a qualifié cette manœuvre d’escarmouche. Pour lui, c’est au consommateur de choisir le système de paiements que les détaillants vont finir par adopter. Ce dernier a également rappelé qu’Apple Pay a été activé sur 1 million d’appareils en l’espace de 72 heures.

Mais puisque l’on parle de chiffres, le site TechCrunch avait récemment affirmé que les entreprises partenaires de CurrentC ne possèdent pas mois de 110 000 magasins et représentent pas moins d’un trillion de dollars par année, en termes de transactions. La bataille tiendra toutes ses promesses.

(Source)


10 commentaires

  1. Il ne me reste plus qu’à prendre du pop corn et d’assister à la bataille…

    Plus sérieusement, cela prouve qu’Apple n’a pas forcément réussi à rassembler les grands acteurs du commerce américain qui ne veulent sans doute pas partager leurs gains.

  2. Pingback: Tim Cook réagit au blocage d’Apple...

  3. Pingback: Apple : Tim Cook s'explique sur l'arrêt de l'iPod Classic

  4. « C’est au consommateur de choisir le système de paiements ». Absolument pas… Si le commerçant refuse d’accepter les cartes de crédit et que c’est marqué noir sur blanc, c’est le choix du consommateur de rentrer ou non dans le magasin en question.

    Pour moi si le commerçant à une bonne raison de refuser (surcout à la transaction) et que ça me permet par exemple d’avoir des prix plus juste cela ne me dérange pas du tout…

  5. Pingback: Les nouvelles inscriptions sur Google Wallet auraient doublé

  6. Pingback: Voici une autre bonne nouvelle pour Apple Pay

  7. Pingback: L’idée de génie d’Apple pour l'identification sur la Watch

  8. Pingback: L’idée de génie d’Apple pour l'identification sur la Watch

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Nokia pixabay téléphone
Nokia pourrait de nouveau fabriquer des smartphones. Mais pas dans l’immédiat

Finalement, les smartphones Nokia ne sont peut-être pas morts. Mais il faudra être patient.

Fermer