Tinder rachète Wheel, une appli qui vous rappellera peut-être Snapchat

Tinder lancera bientôt une fonctionnalité vidéo.

Tous les réseaux sociaux, incluant évidement Facebook, sont obsédés par la vidéo. Et bien qu’il ne soit pas véritablement dans cette catégorie, Tinder s’intéresse également au format.

La société, spécialiste des rencontres en ligne, vient d’officialiser le rachat de Wheel. Très peu connue, cette application, dont le propriétaire aurait déjà levé plus de 3 millions de dollars, montre quelques ressemblances avec Snapchat, l’application favorite des ados et des jeunes adultes.

Il s’agit d’une application de messagerie et de vidéo collaborative, avec un fonctionnement un peu similaire à celui des Stories de Snapchat (la fonctionnalité qui a été imitée par Facebook et Instagram).

Selon Variety, grâce à ce deal, Tinder va sortir des fonctionnalités vidéo et une nouvelle façon pour les célibataires de faire des connexions.

Paul Boukadakis, l’un des co-fondateurs, devient le vice-président des initiatives spéciales de Tinder. Interrogé par Business Insider, il raconte que les négociations ont commencé il y a quelques mois après qu’il ait montré son application au patron de Tinder, Sean Rad. « Il y avait beaucoup de synergie entre ce que nous faisions et ce qu’ils (ndlr, Tinder) faisaient », a-t-il déclaré. En plus de Boukadakis, trois autres membres de l’équipe de Wheel vont rejoindre les employés de Tinder.

Pour le moment, on ne sait pas encore précisément ce que Tinder pourrait proposer grâce à cette acquisition. Mais le fait qu’il se lance dans la vidéo et peut-être sa propre version des Stories de Snapchat est déjà encourageant pour les utilisateurs.

Actuellement, Tinder recense 1,7 millions d’utilisateurs payants. Chaque jour, il ferait 26 millions de matches entre les personnes et depuis la création de l’appli, 20 milliards de matches ont été comptabilisés.

(Sources : 1 / 2 )


Nos dernières vidéos

Répondre

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Accusé d’antisémitisme, PewDiePie règle ses comptes avec le Wall Street Journal

PewDiePie Vs. Le Wall Street Journal.

Fermer