Toucher quelqu’un à distance ? Ce sera peut-être bientôt possible

Des chercheurs de l’université San Diego de Californie travaillent sur un projet qui pourrait amener la sensation de toucher aux équipements tactiles grâce à un système de bulles en plastique.

Le problème avec le tactile, c’est qu’il nous prive de toute sensation physique. Par exemple, lorsque nous tapons sur un clavier tactile, nous ne ressentons pas les touches, ce qui peut nous perturber et nous amener à faire des fautes de frappe plus facilement. Une technologie en plein développement pourrait bien changer cela et ajouter la sensation de toucher à l’expérience tactile.

Des bulles pour reproduire la pression

Le système, si l’on simplifie, est un écran constitué de petites bulles en plastique qui peuvent reproduire une sensation de pression en se ‘gonflant’. Par exemple, vous pourriez faire un ‘top la’ avec un ami en mettant la main sur un écran tactile, les bulles reproduiront celle-de votre ami et vous aurez presque la sensation d’exécuter cette action en vrai.

Au plus proche du réel

Les chercheurs en charge de développer cette technologie expliquent que leur volonté est d’amener la sensation du toucher sur les appareils digitaux. Ils espèrent pouvoir aller le plus loin possible et leur objectif est d’offrir un ressenti au plus près du réel. Cela inclue des choses comme la chaleur/le froid, la texture… voire des sensations désagréables comme la douleur ou les démangeaisons (mais a-t-on vraiment envie de cela ?).

TactileBulle Toucher quelquun à distance ? Ce sera peut être bientôt possible

De vraies applications

Si l’on va un peu plus loin que l’utilisation privée (et donc le ‘top la’ avec ses amis), de vraies utilisations professionnelles pourraient être faites de cette technologie. La sensation du toucher pourrait par exemple apporter beaucoup au domaine de la chirurgie à distance. Les chirurgiens qui opèrent via une main robotique perdent des informations par rapport à une opération classique. Ils ne ressentent pas la résistance des organes/de la peau sous leur scalpel et si une technologie pouvait remédier à cela, leur tâche n’en serait que facilitée.

Tactile 2.0

Dernier petit détail : les bulles sont transparentes, elles permettront donc l’affichage. Pour l’instant, la technologie est développée sous forme de matrices de 8×8 bulles (1.500 micromètres de diamètre par bulle). On peut aisément penser qu’en augmentant le nombre de bulles sur les matrices, la sensation sera de plus en plus réaliste et précise. Nous sommes en route pour le tactile 2.0, celui qui nous permettra vraiment de ressentir le toucher.

Note : voici une vidéo qui explique un peu le concept, mais elle a été filmée avec un grille-pain.

(sources [1], [2])

5 commentaires

  1. Un Blasé de NewTechno on

    On est passé de l’écran résistif au capacitif pour enlever cette pression nécessaire… Certes celle-ci n’offrait pas un écran en relief…
    Sinon avant le résistif on avait aussi les claviers physiques qui étaient particulièrement efficaces mais moins vendeurs…
    Bref du commercial et plus du pratique, le plus important étant de donner l’impression au consommateur qu’il fera de grandes choses avec alors que cela ne lui apportera rien de plus…

  2. Effectivement, une nouveauté peu convaincante…
    Même si la prouesse technique est la, l’utilisation et l’utilité pour les consommateurs restent à trouver.

Lire les articles précédents :
Visitez le lieu d’assemblage du Moto X avec Google Street View

Google utilise son service Street View pour mettre en avant l'aspect 'assemblé aux États-Unis' de son appareil Moto X en...

Fermer