Tout sur le Fire Phone d’Amazon

Amazon a présenté hier soir son tout premier smartphone : le Fire Phone. Il était impossible de ne pas en parler.

Jeff Bezos a construit un véritable empire en l’espace d’une vingtaine d’années. Ce succès, il le doit à sa détermination implacable, mais également à sa flexibilité. Car Amazon ne se limite pas à une seule activité, bien au contraire.

Après la vente en ligne, après les livres numériques, après son offre « cloud » et après ses services de VOD et de streaming, le géant américain a finalement décidé de se lancer sur le secteur de la téléphonie mobile.

kindle-fire-1

Les caractéristiques techniques

Le Fire Phone ne brille pas nécessairement par ses spécifications techniques. Il embarque ainsi un écran de 4,7 pouces capable d’afficher une définition de type HD 720p, pour une résolution en 1280×720.

Son processeur Qualcomm Snapdragon 800 est couplé à un GPU Adreno 330 et à 2 Go de mémoire vive. Le capteur principal affiche une définition de 13 millions de pixels et il est couronné d’une optique stabilisée capable d’ouvrir en f/2.0. La caméra frontale, enfin, ne dépasse pas les 2,1 millions de pixels. Avec une batterie de 2 400 mAh en prime, le WiFi et le Bluetooth.

S’il avait été commercialisé l’année dernière, alors le Fire Phone se serait positionné sur le haut de gamme. A l’heure actuelle, la situation est un peu différente puisque tous les terminaux présentés durant le premier semestre sont propulsés par un Snapdragon 801. C’est notamment le cas du Galaxy S5 de Samsung, du Xperia Z2 de Sony ou même du HTC One (2014) et du LG G3.

Le pire reste à venir. Les premiers mobiles à profiter du très attendu Snapdragon 805 devraient effectivement arriver autour de septembre ou d’octobre, soit dans à peine quelques mois.

L’écosystème

Toutefois, un terminal ne se résume pas à sa fiche technique. Son écosystème est également une variable à prendre en compte dans l’équation. Sur ce terrain, le Fire Phone n’a absolument rien à envier à ses concurrents, bien au contraire.

Par son entremise, les mobinautes pourront ainsi profiter de l’offre Amazon Cloud en illimitée, sans avoir à débourser le moindre centime. Ils auront ainsi la possibilité de synchroniser toutes leurs photos sur les serveurs de la firme, sans s’inquiéter de l’espace occupé par ses dernières.

Le Fire Phone sera également livré avec une toute nouvelle application baptisée Firefly. Grâce à elle, il suffira de prendre en photo n’importe quel objet pour obtenir des informations précises à son sujet, et pour l’acheter dans la foulée.

En outre, le terminal proposera aussi MayDay, le fameux service d’assistance proposé par le géant américain. S’ajoute à cela un abonnement gratuit d’un an à Amazon Prime.

Si le Fire Phone sera livré avec Android, il ne donnera pas accès au Play Store et il faudra ainsi se contenter de la boutique d’applications de la firme, une boutique qui regroupe plus de 219 000 outils.

L’interface

Mais le plus bel atout du terminal, finalement, c’est son étonnante interface.

Elle est effectivement capable de s’animer et d’évoluer en fonction de la position et des mouvements du visage de l’utilisateur. Comment ? Grâce à plusieurs capteurs placés à l’avant de l’appareil, des capteurs spécialement pensés pour l’occasion.

Grâce à ce système, il est par exemple possible de tourner les pages d’un livre numérique sans poser les doigt sur l’écran du Fire Phone, ou même de se promener dans un bâtiment virtuel.

Amazon a d’ailleurs plutôt bien fait les choses puisqu’un SDK complet sera proposé aux développeurs, afin qu’ils puissent intégrer la technologie à leurs propres applications.

Prix et disponibilité

Le Fire Phone sortira aux Etats-Unis le mois prochain, en exclusivité chez l’opérateur AT&T. La version 32 Go sera proposée à 199 dollars, contre 299 dollars pour la version 64 Go. Attention cependant à ne pas vous faire une fausse joie car il faudra souscrire à un abonnement de vingt-quatre mois pour profiter de ces tarifs.

Le terminal sera également mis en vente sur le site d’Amazon, pour un prix démarrant à 649 dollars.

On termine avec la vidéo de la conférence de presse d’hier soir.


4 commentaires

  1. Après m’être tapé la conférence, voila ce que j’en retiens:

    Firefly a l’air d’être la seule nouveauté.

    Un téléphone android comme tous les téléphones android haut de gamme.
    Tu peux faire plein de choses mais ce sont exactement les mêmes choses que les autres marques.

    Mais ce qui m’agace le plus c’est la manière dont il annonce les choses comme si c’était une révolution:
    -Des écouteurs avec un fils plat !
    -Des photos avec un stabilisateur optique !
    -Un lecteur audio ! (Non?!)
    Il arrive même à annoncer que les applications d’android sont dispo sur ce téléphone (spotify, pandora..)

  2. @City : l’interface a l’air d’être assez originale, quand même. Après, perso, ce qui me dérange, c’est son positionnement tarifaire. Trop cher, pour des spécifications qui datent de l’année dernière. Autant prendre un Galaxy S5 / Xperia Z2 / HTC One / LG G3, ou éventuellement attendre la prochaine fournée.

  3. Pingback: Fire Phone : le smartphone d'Amazon arrive en Europe

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Zolo
Zolo, un kit d’accessoires magnétiques pour simplifier l’utilisation de la batterie externe

Zolo propose une coque, une batterie externe et un câble magnétiques capables de se coller entre eux, un concept simple...

Fermer