Trois motards sont retrouvés par la police à cause de vidéos publiées sur Youtube

Trois jeunes chauffards ont été retrouvés par la police à la suite d’une longue traque. L’indice qui les a trahi ? Les vidéos de leurs ‘exploits’ postées sur YouTube

Trois jeunes motards âgés de 23 à 25 ans ont cru que mettre leurs ‘exploits’ en ligne sur Youtube était une bonne idée. Ceux-ci se sont filmés en train de tranquillement dépasser les limitations de vitesse sur une petite route. Ils ne se doutaient pas que leurs vidéos allaient être visionnées par la police et que celle-ci allait se lancer dans une longue traque pour retrouver ces jeunes chauffards. Postées en novembre 2012, les vidéos montrent un des protagonistes faire monter son compteur à 116 km/h sur un tronçon de route limité à 50 km/h on peut ensuite y voir une autre moto passer à 189 km/h sur une portion limitée à 90km/h.

Comme vous pouvez le constater, cette vidéo est loin d’être récente. L’arrestation des trois suspects ne s’est pourtant déroulée que la semaine dernière. Dans Midi Libre, le capitaine  Celle, commandant la compagnie de Lodève expliquait : « Notre service de veille sur les réseaux sociaux a repéré ces motards et a reconnu la route, la RD 908, entre Clermont-l’Hérault et Bédarieux. Ils filmaient le compteur mais aussi des dépassements dangereux de véhicules sur des lignes blanches continues.« . Les policiers ont ensuite remonté les adresses IP à partir desquelles les vidéos ont été postées pour au final retrouver les trois individus.

Chauffard189

Les motards incriminés ont été placés en garde à vue et accusés des délits suivants : mise en danger par violation manifeste d’une obligation de sécurité et provocation d’un délit par image communiquée au public par voie électronique. Ce dernier délit peut être puni d’une peine maximale de cinq ans d’emprisonnement couplés à 45.000 euros d’amende. Bien évidemment, il semble peu probable que les trois individus écopent d’une telle peine mais avec ce cas, la police souhaite faire un exemple. « Avec ces films, on risque le phénomène de surenchère : faire mieux que ce que le petit camarade a mis en ligne. En terme de sécurité routière, c’est catastrophique.« .

Poster des vidéos dans lesquelles on outrepasse la loi peut donc coûter cher si la police a décidé de vous mettre le grappin dessus. Cependant, une vidéo (facilement modifiable) suffit-elle pour inculper des malfrats ? Il semble que sans aveux des suspects ou sans autres preuves tangibles, la vidéo seule constitue une bien faible preuve. Si vous avez de solides connaissances dans ce domaine, n’hésitez pas à commenter pour nous en faire part.

(source)

Invité
SeigneurAo
17 septembre 2013

« Cependant, une vidéo (facilement modifiable) suffit-elle pour inculper des malfrats ? »

Pas pour le premier délit, qui concerne l’excès de vitesse et comportement dangereux proprement dit, mais pour le second, l’incitation (provocation) au délit par image communiquée au public, je pense que c’est l’intention qui compte, non pas la véracité ou non de la vidéo.
Cela doit se rapprocher des intitulés « incitation à la haine raciale » et similaires qui, au final, ne sont « que » des écrits.
C’est l’apologie et l’impact possible sur le public accédant à ces documents qui est condamnée, pas les faits eux-mêmes.

Membre
17 septembre 2013

Une vidéo, tout comme des aveux, ce ne constitue pas de preuves dans le droit français me semble-t-il

Invité
figuti
17 septembre 2013

« Il semble que sans aveux des suspects ou sans autres preuves tangibles, la vidéo seule constitue une bien faible preuve. Si vous avez de solides connaissances dans ce domaine, n’hésitez pas à commenter pour nous en faire part. »

Intéressant ce concept de demander à ses lecteurs de faire le boulot.

Invité
JiaJo
17 septembre 2013

Qui a conduit la moto (forcement le posteur de la vidéo ?) ? quel moto (est-ce que le tout petit bout de moto visible a l’ecran est la meme que celle du proprietaire ?) ? La vidéo ne peut pas etre le seul élément de preuve et a part si les motards sont identifiables clairement sur la vidéo, ou qu’ils reconnaissent ces actions… je ne vois pas comment un juge peut faire pour statuer en faveur de l’état dans ce type de dossier. Qui dit que le vidéaste amateur n’a pas pris la vidéo quelque part sur internet et a fait croire qu’il en etait l’auteur ? qui dit que c’est pas son pote qui a pris la moto ? qui dit que c’est cette moto car on ne voit pas la plaque d’immatriculation ? Bref…

Invité
17 septembre 2013

Mais il a tout de même publié la vidéo, pilote ou pas …

Invité
Arcana
18 septembre 2013

quand même… la video peut etre truquée (fausser les infos de vitesse, par exemple), les punir du délit de vitesse sur ce seul indice me semble un peu précipité…
quant à l’ »incitation au délit par l’image »… il va falloir aussi condamner Luc Besson qui nous fait des films (Taxi pour pas les nommer… mais d’autres également) où l’on fait l’apologie des délits de vitesse (et je ne parle que d’un cinéaste Francais… si on prend Hollywood, c’est pire… cte bande de racaille :p)… nul doute que leur avocat sortira ce genre de chose également.
Alors, c’est sur, leur « film truqué » (si c’en est un) n’est pas au niveau d’un film de Besson (quoique :p), mais de quel droit la justice se permettrait de juger qqun juste car la video n’est pas dans leur gout ?.

Rien a faire, les condamner au délit de vitesse et de mise en danger, je trouve ca léger si l’on prend comme seule preuve la video, mais soit… mais les condamner pour incitation au délit, ca me semble vraiment hors sujet…

Invité
Arcana
18 septembre 2013

(et vu le compteur qu’on voit sur l’image, ca doit etre une yamaha fz6 d’après 2007 ou une yamaha R1

Invité
18 septembre 2013

@Arcana, effectivement, je reconnais le compteur que j’avais sur la moto de la moto école (une FZ6)
Le sens du détail, tout ça :D

Invité
pipoux
18 septembre 2013

S’ils les ont retrouvé grâce à l’ip, ils ont du saisir le matériel (ordinateur portable, caméra, …) ce qui a peut-être permis de retrouver la vidéo originale. Quoi qu’il en soit ils ne seront pas condamné pour excès de vitesse mais pour d’autres délits bien plus grave : incitation à enfreindre la loi, mise en danger de la vie d’autrui (dépassement dangereux) et avec un peu de chance et de persuasion, s’il avouent leurs fautes, au final, ils seront condamnés à des peines plus légères (abandon des charges comme incitation à commettre des délits). il vaut mieux 1500 euros d’amende pour grand excès de vitesse et 6 mois de suspension de permis (et saisie du véhicule) que 45000 euros et 5ans de prison.

Invité
Arcana
18 septembre 2013

@mioux bientot elle sera a moi :p
@pipoux je maintiens… mettez Luc Besson aux arrêts !!! (ca lui évitera de continuer à faire des films !!!)

 
Lire les articles précédents :
Eat24, quand une chaine alimentaire s’affiche sur les sites pornos
Eat24, quand une chaine alimentaire s’affiche sur les sites pornos

Aux États-Unis, une chaine de restauration alimentaire a décidé de mener une campagne sur les sites pornographiques pour attirer de...

Fermer