Trop d’applications, tue l’appli ! Les plateformes de Google et d’Apple s’essoufflent…

On entend régulièrement les plateformes de téléchargement comme le Play Store ou l’App Store évoquer des chiffres astronomiques au niveau du nombre de téléchargements, mais tout ne semble pas si rose dans le secteur.

Facebook-Twitter-LinkedIn-YouTube-Vine-Tumblr-réseaux-sociaux-application-pixabay-réseau-social

Une bulle serait-elle sur le point de faire s’effondrer ce modèle ? Il semble que « trop d’applications, tue l’application« . Il est loin le temps où les plateformes de téléchargement ne comptaient que quelques centaines d’applications par rubrique.

Les plateformes de téléchargement d’applications arrivent à saturation

Longtemps les plateformes ont communiqué sur les chiffres exceptionnels du nombre de téléchargements se comptant souvent en millions, voire en milliards, de façon à faire rêver les développeurs et elles y sont parvenus ! Toutefois un pic semble avoir été atteint et il s’explique par différentes raisons : le marché est arrivé à saturation, trop d’applications similaires les unes aux autres dans toutes les familles, des utilisateurs qui disposent presque tous d’un smartphone et qui ont donc tous téléchargés ce dont ils avaient globalement besoin, les applications installées par défaut sur les terminaux qui feraient doublons en cas d’installations d’autres applis, etc. Le fait est là, les mobinautes installent de moins en moins d’applications et pourtant les développeurs produisent de plus en plus d’applications !

Le cabinet SensorTower a réalisé une étude qui ne trompe pas, si l’on prend les 15 applications les plus populaires et que l’on compare simplement les chiffres des 12 derniers mois, on constate une baisse de plus de 20% du nombre de téléchargements.

Il semble que les plateformes se soient aussi laissées déborder par l’afflux des applications, qui comptent plus de 2 millions d’Apps. Difficile dans ces conditions de faire surgir des nouveautés intéressantes, en ayant des filtres qui présentent souvent une centaine de résultats maximum. Pour beaucoup, il est temps pour les géants de faire de la curation ou d’avoir recours à des systèmes de suggestions via l’intelligence artificielle.

Les développeurs peuvent toutefois se réjouir car cette volonté de rénover les plateformes de téléchargement par Google et Apple se fera à court terme et parmi les modifications notables, il devrait être possible de promouvoir son application via un système d’affichage des résultats sponsorisés, comme ce qui se fait dans les moteurs de recherche sur le web. De plus, les deux géants devraient permettre aux développeurs de toucher désormais 85% des revenus, au lieu de 70% comme c’est généralement le cas actuellement.

Source

Source 2


2 commentaires

  1. Jérôme on

    Il est amusant de voir que ceux qui critiquaient Firefox OS pour son nombre réduit d’applications sur le Marketplace n’utilisent bien souvent pas plus sur leur smartphone.
    C’est vraiment dommage que Mozilla ait jeté l’éponge, mais peut être auront un jour un vrai smartphone GNU/Linux, encore plus puissant ?

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Opera Browser
Vous avez une autre bonne raison de remplacer Chrome par Opera sur votre laptop

Opera lance un mode économie d’énergie sur son navigateur pour PC. Il permet d’avoir 49 % d’autonomie en plus.

Fermer