Tut, Tut ! La Google Car a appris à klaxonner

Cela paraît sans doute bête pour n’importe qui d’entre nous, mais klaxonner c’est tout sauf évident, surtout pour une machine. La Google Car est maintenant capable de klaxonner comme un humain le ferait, mais en mieux !

Google Self Driving car voiture autonome véhicule

Il s’agit d’une nouvelle fonction pour la Google Car et plutôt importante, car l’avertisseur sonore est un élément primordial pour la sécurité de tous. Un algorithme est désormais capable de klaxonner au bon moment, pour les bonnes raisons et de différentes manières en fonction du message à faire passer aux autres conducteurs. Même si pour beaucoup ce détail peut paraître anecdotique, c’est une nouvelle avancée dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Les voitures autonomes savent désormais klaxonner

La machine a appris toute seule le principe de klaxonner en analysant de nombreuses situations, en les comparant aux réactions humaines appropriées ou précisées par le code de la route. On ne devrait donc pas voir une Google Car klaxonner près d’un hôpital, ou comme un abru** à deux heures du matin ! Pour le klaxon, Google a souhaité qu’il soit : « poli, avisé, et qu’il ne klaxonne que lorsque cela rend la conduite plus sûre pour tout le monde ».

La voiture autonome de la firme de Mountain View a intégré les interdictions légales de l’usage de l’avertisseur sonore et les situations d’urgence qui le nécessitent. Google a fait des tests, comme le croisement d’une intersection, une circulation sur la voie opposée, ou lors d’une marche arrière dangereuse par exemple, dans tous les cas, la voiture a été capable de bien réagir, comme l’aurait fait un humain.

Mieux, la Google Car est aussi capable de faire preuve de subtilité, avec des légers coups de klaxon pour faire preuve d’amabilité, lorsqu’elle souhaite laisser la priorité à un véhicule, à un cycliste ou à un piéton par exemple. Un porte-parole de la firme de Mountain View a indiqué avoir souhaité : « enseigner à nos voitures à klaxonner comme un pilote chevronné, mais également patient », ajoutant : « à terme, elles seront aussi capables de prédire les réactions des autres conducteurs après un coup de klaxon dans différentes situations ».

Source


2 commentaires

  1. A quand le juron ? Les machines ne seront jamais de vrai conducteurs sans ça !

  2. Mais contre qui pourra-t’on donc s’énerver quand on se fera klaxonner par un robot ?! 🙂

Send this to friend

Lire les articles précédents :
FTTH-fibre-optique-France-Arcep
La fibre optique en France, lentement, mais sûrement…

La FTTH (Fiber to the Home, ce qui en français signifie Fibre jusqu'à l'abonné) n’a pas encore le vent en...

Fermer