Twitch se lance (aussi) dans la publicité anti-adblock

Les joueurs les plus fervents connaissent tous la plateforme de streaming Twitch, dédiée à l’univers du jeu vidéo. Les fondateurs de cette dernière annoncent un changement important, qui ne devrait pas être aux goûts de tous à double titre. L’arrivée de plus de publicités et pas n’importe lesquelles, des pubs qui ne seront pas prises en compte par Adblock.

Twitch lancera des publicités non blocables par AdBlock

Pour monétiser son audience de 1,7 million de diffuseurs l’an dernier et de 100 millions de visiteurs uniques mensuels, Twitch a décidé de céder à la tentation de la publicité et a fait le choix de recourir à la technologie SureStream, une plateforme maison prévue pour la diffusion de publicités que les bloqueurs de pubs ne pourront pas bloquer.

Twitch se penche vers la publicité non blocable

Sur le blog de l’entreprise, on pouvait notamment lire à ce sujet : « SureStream nous permet […] d’améliorer la livrabilité des publicités, en réduisant l’impact des services tiers qui contournent les publicités ». Les utilisateurs actuels de services de blocage de publicité comme adBlock apprécieront.

Il y a toutefois quelques bonnes nouvelles concernant cette décision pour ceux que la publicité ne dérange pas plus que cela. En disposant de sa propre solution de diffusion de publicités, ces dernières seront d’une part adaptées aux utilisateurs de Twitch, mais intégreront aussi les codes de la plateforme. Concrètement cela signifie, que les publicités dont le volume est trop fort par rapport à la diffusion en cours et qui ont le don d’agacer plus d’un internaute, ne seront pas présentes sur Twitch.

Par cette stratégie, Twitch verra ses revenus augmenter à triple titres. Premièrement grâce aux revenus engendrés par la publicité elle-même, deuxièmement ces publicités non blocables redonneront une vraie valeur à l’offre Premium Twitch Prime (sans publicité) et enfin en disposant d’une « presque » régie publicitaire maison, le service de streaming sera plus attrayant auprès des annonceurs publicitaires et des diffuseurs de contenus.

Source


Un commentaire

  1. Une fenêtre publicitaire non dérangeante/envahissante est plus que acceptable. Un service coute et il doit bien être financé. C’est la moindre des choses.

    Il faut arrêter avec cette manie du « Je veux le beurre, l’argent du beurre, le sourire de la crémière et son c** ».

    Les solutions types ADBLOCK/uBlock/… sont apparues pour contrer un abus certains de la part de sites n’ayant pas forcément la préoccupation du confort de lisibilité/utilisation du service.

    Pour ceux qui respectent cela, comme pour cet exemple, la moindre des choses est de faire un pas avant en désactivant les bloqueurs de pub.

    ! RIEN N’EST GRATUIT ! (Beaucoup semblent l’oublier…)
    Mais on peux décider de le rendre…

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
macbook-pro-ifixit
Le nouveau MacBook Pro n’est pas fait pour être réparé

Présenté la semaine dernière, le nouveau MacBook Pro avait déjà rendez-vous avec les experts d'iFixit et il a passé un...

Fermer