Twitter a fixé le prix du titre pour son introduction en bourse

A quelques jours de l’entame d’un roadshow destiné à séduire les investisseurs, Twitter a divulgué la fourchette du cours de l’action pour son introduction en bourse.

C’est le 28 octobre 2013 que Twitter débutera son roadshow destiné à promouvoir la société avant son introduction en bourse (IPO pour Initial Public Offering). La classique tournée des investisseurs potentiels est, on le sait, cruciale pour faire l’article de la société et de son business model.

Mais avant cela, Twitter a tenté de les rassurer en dévoilant la fourchette du cours de l’action pour son IPO.

Ainsi, c’est via le formulaire S-1, que Twitter a rempli à l’intention de la SEC (Securities and Exchange Commission), qu’on a pu en prendre en connaissance. Le document S-1 a plusieurs fonctions dont celle de préciser les modalités (nombre d’actions proposées, fourchette de prix estimée de l’action…) de l’introduction de façon formelle à l’ensemble des souscripteurs.

Il sera compris entre 17 et 20 dollars et ce sont 70 millions d’actions qui seront émises. Il s’agit toutefois d’une estimation puisque, comme à l’accoutumée, le prix définitif sera divulgué la veille de son entrée au NASDAQ.

Twitter pourrait lever jusqu’à 1.6 milliard de dollars pour une valorisation de 11 milliards de dollars.

Le titre sera côté sous l’abréviation « TWTR » au NASDAQ et on apprend aussi que le site de microblogging pourra lever une option dite « over allotment » ou « greenshoe ». Elle permet de revoir à la hausse la quantité de titres proposée et se produit lorsque la demande est beaucoup plus forte que prévue. Ce sont ainsi jusqu’à 545 millions de titres qui pourront être émis en cas de très forte demande.

Une fourchette qualifiée de basse par les analystes. Le site de microblogging entend bien éviter les écueils d’une entrée en bourse loupée suite à une surestimation du prix d’introduction. On pense bien entendu à Facebook qui a fait son entrée au NASDAQ en mai 2012. Mais la comparaison avec la société de Mark Zuckerberg s’arrête bel et bien là.

Si la base d’utilisateurs est proche des 232 millions de membres actifs annoncés fin septembre 2013, elle reste bien inférieure à celle de Facebook qui revendique quelques 1.2 milliard d’utilisateurs.
Le business model de la société reste également incertain. Le site de microblogging tente bien de monétiser son service via des tweets sponsorisés. Mais, Twitter perd toujours de l’argent.

Reste qu’avec une fourchette basse pour le titre, Twitter entend bien profiter à plein du jeu de l’offre et de la demande qui mécaniquement, espère Twitter, pourrait favoriser son envolée dès l’IPO.


7 commentaires

  1. A ce prix là, si ça se confirme, il y a un coup à faire :-D. Je crois plus au modèle twitter que facebook

  2. Vous y croyait plus @Dan mais reste que la différence entre le nombre d’utilisateurs FB et Twitter est énorme et même pour le prix de l’action FB est a 38 $ , alors pour la comparaison c’est un peu tôt je trouve

  3. Twitter est un réseau social qui a moyen de se développer. Je pense que c’est celui qui peut vraiment être boosté. Cependant, je ne vois pas de système de publicité au point. Alors je préférerais investir dans Facebook que dans Twitter.

  4. Rénald

    @Erwan , en fait, ce qui est dingue, c’est qu’on vit à une époque où il est souvent plus difficile de monétiser un service que de réussir à le faire marcher (avec le succès qu’on connaît pour Twitter).

  5. Moins d’un an et demi après l’introduction l’action Facebook se maintient au dessus de la barre des 50$, soit plus de 30% que le cours d’intro. Je ne pense pas qu’on puisse parler d’une sur-estimation au départ, qu’il y ait eu un mouvement de flottement et de doute juste les mois qui ont suivi l’intro c’est une évidence mais le cours actuel démontre que le positionnement à 38$ était cohérent.
    Étant annonceur tant sur Facebook que sur Twitter il faut admettre que pour le moment les supports de pubs proposés par Facebook sont bien plus adaptés à la demande. Facebook a clairement compris depuis longtemps que ses clients étaient les pro quand ses utilisateurs sont simplement la base du produit. Twitter est en train d’en prendre conscience mais on est sur la bonne voie !

  6. @karo, vous avez terminer votre commentaire avec  » on est sur la bonne voie » c’est qui « on  » vous travailler peut être avec Twitter ? N’empeche que votre déduction est cohérente, tachez donc de faire pareille ou meilleur 😉

  7. @tina effectivement je travaille pour une marque qui est un client relativement important de Twitter. A voir ce que nous réserve l’avenir mais j’ai bon espoir 🙂

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Innoz : découvrez l’internet sans internet…

Avec son service SMSGyan, cette start-up indienne a créé un moteur de recherche offline qui permet aux personnes sans accès...

Fermer