Twitter contre les fake followers, l’éternel combat

Twitter fait son possible pour évincer le marché des fake followers mais la tâche semble ardue et le réseau social doit affronter une horde d’adversaires.

Une horde de bots déferle sur Twitter et le géant, glaive à la main, a beau les évincer un par un, ils reviennent toujours plus nombreux. La lutte, de longue date, semble partie pour ne jamais s’arrêter tant les deux camps rivalisent d’astuce pour mieux feinter leur adversaire. D’un côté, nous avons Twitter qui tente en vain d’éliminer un maximum de faux comptes en augmentant toujours plus sa technique pour endiguer le phénomène : impossibilité de suivre des comptes en masse, vérifications des profils sans photos, avec peu de publications…

Des bots crédibles

De l’autre côté, nous avons ceux qui créent et vendent de faux comptes à certains utilisateurs qui veulent augmenter virtuellement leur popularité et leur portée (retweets des publications). Ceux-ci créent des followers toujours plus vrais que nature afin de passer au travers des mailles du filet. Même si certains de leurs profils factices se font épingler par Twitter, ils peuvent compter sur la force de leur nombre pour se considérer comme intouchables. Bien que le réseau social annonce que ‘seulement’ 5 % des comptes Twitter sont faux, le Wall Street Journal annonçait que 20 millions de comptes factices étaient en vente cet été. Pour rappel, la twittosphère compte 232 millions utilisateurs mensuels.

Twitter Le succès du marché des fake followers sur Twitter

Tendances tronquées

L’augmentation de la qualité des fake followers a engendré une augmentation du coût de ceux-ci. Le marché du faux profil n’en reste pas pour autant moins juteux, certains médias reconnus n’hésiteraient d’ailleurs pas à faire appel à cette technique pour augmenter leur portée (promis, nous n’avons pas recours à ce genre de méthode à Presse-Citron !). « Twitter est le lieu où un certain nombre de personnes suivent l’actualité. […] Si ce qui est tendance sur Twitter est tronqué par des robots, les gens doivent le savoir. Cela va et devrait nuire à la crédibilité.« , Sherry Turkle, directeur du MIT Initiative on Technology and Self.

La suite ?

La lutte continuera donc et Twitter risque d’avoir du mal à vaincre ses nombreux adversaires. Cependant, le réseau social  va probablement avoir un ‘système de défense’ contre les bots de plus en plus pointu, ce qui devrait compliquer le travail des revendeurs de faux comptes. Ainsi, le prix des fake followers devrait également augmenter. La démarche pourrait donc devenir trop chère pour être vraiment rentable. L’affaire est à suivre.

 (sources [1], [2])


2 commentaires

  1. On a beau avoir un nombre faramineux de followers avec une qualité qui reste à désirer, on ne pourra pas convaincre notre vraie cible potentielle de nous suivre et éventuellement interagir, retweeter, etc. si on ne soigne pas la qualité et la pertinence de nos tweets.
    A mon avis, que twitter trouve la solution ou pas, les adeptes de cette pratique finiront par se rendre compte, comme le cas sur Facebook, que finalement le nombre important de faux abonnés n’accroitra pas leurs notoriétés sur le web.

  2. ça intéresse surtout les politiciens

    on a vu durant les campagnes us (et françaises) que les réseaux sociaux servaient surtout à dire « qui a la plus grosse »

    plutôt que communiquer et partager intelligemment

    vivement que Twitter viennent faire le tri

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Real-Time Test : Nokia Lumia 1520 Windows Phone

Real-Time Test : Presse-Citron répond à toutes vos questions sur le Nokia Lumia 1520.

Fermer