Pour marquer le cap du million d’applications, Twitter a dévoilé un nouveau portail pour centraliser leur développement. Le nouveau portail créé grâce au CMS Drupal, inclut une nouvelle partie Forum pour permettre une meilleure communication et la mise en commun des ressources entre les développeurs.

Twitter a publié un billet sur son blog pour annoncer que la plateforme de micro-blogging est maintenant à l’origine de plus d’un million d’applications externes (utilisant l’API Twitter) contre 150,000 il y a un an, développées par plus de 750,000 développeurs dans le monde (voir l’article d’Eric sur le sujet). Pour marquer ce cap Twitter a dévoilé un nouveau portail pour centraliser le développement de ces applications.

dev bird Twitter lance un nouveau portail pour les développeurs

Les statistiques dévoilées par Twitter sont pour le moins impressionnantes avec une nouvelle application externe enregistrée chaque seconde et demi. En plus de cela depuis décembre 2010, plus de 500 millions de dollars ont été investis dans des entreprises liées à l’écosystème Twitter.

Réunir et informer les développeurs

Le nouveau portail créé grâce au CMS Drupal, inclut une nouvelle partie Forum pour permettre une meilleure communication et la mise en commun des ressources entre les développeurs. Les discussions sur ce forum peuvent être filtrées par « Hot Topics » pour s’intégrer aux sujets les plus populaires. A noter également une section « Dev Teatime » (Traduire par l’heure du thé pour le développeurs), une zone plus sociale pour que les développeurs puissent se rencontrer, parfait si vous avez besoin d’une équipe pour travailler sur un nouveau projet.

Améliorer des relations toujours tendues avec les développeurs

Twitter essaye aussi par cette refonte de son site de développement d’améliorer sa relation avec les créateurs d’applications qui n’a franchement pas toujours été au beau fixe notamment en terme de concurrence. Au point qu’en mars dernier, Twitter a purement et simplement demandé aux développeurs de ne pas créer d’application mimant les fonctionnalités de Twitter sous peine de blocage de l’accès aux données. Une peur de la concurrence directe qui a d’ailleurs poussé le réseau social à racheter cette année la principale alternative à son service natif : « TweetDeck ».

Une relation un peu passive agressive mais qui fonctionne puisque Twitter gagnera toujours a voir ses données exploitées pour faire vivre le réseau et être toujours innovant et les développeurs gagnent par la qualité des données uniques de Twitter qui reflètent à chaque instant un instantané d’Internet. Espérons donc que ce nouveau portail soit un succès.

[source]