Twitter sur la défensive, achète 900 brevets à IBM

Twitter vient de s’alléger de 36 millions de dollars versés à IBM afin d’acquérir 900 brevets et cesser un conflit larvé avec Big Blue.

Twitter a sorti le portefeuille pour acheter des brevets à IBM pour la somme de 36 millions de dollars. C’est un document rempli à l’attention de la SEC (Securities and Exchange Commission) qui a permis de l’apprendre.

twitter Shawn Campbell 399x300 Twitter sur la défensive, achète 900 brevets à IBM

La manoeuvre est hautement stratégique puisque cette acquisition d’une collection complète de brevets auprès d’IBM permet en contrepartie d’éviter des poursuites judiciaires. IBM reprochait précisément à Twitter d’en violer certains (déposés aux Etats-Unis auprès de l’USPTO (United States Patent and Trademark Office), l’office des brevets américains).

L’acquisition aurait été finalisée au mois de janvier dernier. Mais l’affaire remonte à novembre 2013, mois au cours duquel Twitter a fait son entrée en bourse. C’est aussi le moment qu’IBM avait choisi pour inviter le site de microblogging à la table des négociations, au motif qu’il violait au moins 3 de ses brevets.

Twitter a donc fait l’acquisition de 900 brevets pour pouvoir en utiliser trois. Ironie du sort, on ne sait pas si ces 3 brevets font partie du lot.

Il n’en reste pas moins que ce type d’accord est monnaie courante. Posséder des brevets peut s’avérer hautement stratégique. Certaines officines spécialisées dans le patent troll l’ont parfaitement compris et vivent des subsides procurées par les poursuites judiciaires.

Les grosses sociétés se tiennent, elles, souvent en respect mutuellement puisqu’elles nouent des accords sous forme de licences croisées.

L’acquisition de Motorola Mobility (revendue ensuite à Lenovo délestée de ses brevets) entrait clairement dans cette logique d’acquisition de brevets. Mais dans ce registre, c’est bien Big Blue qui fait figure d’épouvantail avec plus de 40 000 brevets déposés aux Etats-Unis.

Avec un total (désormais) de 956 brevets (aux Etats-Unis), Twitter fait encore bien pâle figure.

Un commentaire

  1. Ces histoires de brevets logiciels ça devient vraiment n’importe quoi au USA, espérons que ça n’arrive pas jusqu’à chez nous.

Et si vous mettiez votre grain de sel ?

Lire les articles précédents :
The Last of Us sera adapté au cinéma

Voici une nouvelle qui provoquera un sentiment d'excitation chez certains et de crainte chez les autres : le jeu vidéo...

Fermer