Twitter sur la défensive, achÚte 900 brevets à IBM

Twitter vient de s’allĂ©ger de 36 millions de dollars versĂ©s Ă  IBM afin d’acquĂ©rir 900 brevets et cesser un conflit larvĂ© avec Big Blue.

Twitter a sorti le portefeuille pour acheter des brevets à IBM pour la somme de 36 millions de dollars. C’est un document rempli à l’attention de la SEC (Securities and Exchange Commission) qui a permis de l’apprendre.

Twitter

La manoeuvre est hautement stratĂ©gique puisque cette acquisition d’une collection complĂšte de brevets auprĂšs d’IBM permet en contrepartie d’Ă©viter des poursuites judiciaires. IBM reprochait prĂ©cisĂ©ment Ă  Twitter d’en violer certains (dĂ©posĂ©s aux Etats-Unis auprĂšs de l’USPTO (United States Patent and Trademark Office), l’office des brevets amĂ©ricains).

L’acquisition aurait Ă©tĂ© finalisĂ©e au mois de janvier dernier. Mais l’affaire remonte Ă  novembre 2013, mois au cours duquel Twitter a fait son entrĂ©e en bourse. C’est aussi le moment qu’IBM avait choisi pour inviter le site de microblogging Ă  la table des nĂ©gociations, au motif qu’il violait au moins 3 de ses brevets.

Twitter a donc fait l’acquisition de 900 brevets pour pouvoir en utiliser trois. Ironie du sort, on ne sait pas si ces 3 brevets font partie du lot.

Il n’en reste pas moins que ce type d’accord est monnaie courante. PossĂ©der des brevets peut s’avĂ©rer hautement stratĂ©gique. Certaines officines spĂ©cialisĂ©es dans le patent troll l’ont parfaitement compris et vivent des subsides procurĂ©es par les poursuites judiciaires.

Les grosses sociĂ©tĂ©s se tiennent, elles, souvent en respect mutuellement puisqu’elles nouent des accords sous forme de licences croisĂ©es.

L’acquisition de Motorola Mobility (revendue ensuite Ă  Lenovo dĂ©lestĂ©e de ses brevets) entrait clairement dans cette logique d’acquisition de brevets. Mais dans ce registre, c’est bien Big Blue qui fait figure d’épouvantail avec plus de 40 000 brevets dĂ©posĂ©s aux Etats-Unis.

Avec un total (désormais) de 956 brevets (aux Etats-Unis), Twitter fait encore bien pùle figure.

Un commentaire

  1. Ces histoires de brevets logiciels ça devient vraiment n’importe quoi au USA, espĂ©rons que ça n’arrive pas jusqu’Ă  chez nous.

Lire les articles précédents :
The Last of Us sera adapté au cinéma

Voici une nouvelle qui provoquera un sentiment d'excitation chez certains et de crainte chez les autres : le jeu vidéo...

Fermer