Twitter recrute le directeur des produits publicitaires de Google

A la veille de son entrée en bourse, Twitter se prépare à « réaliser des profits ». Si l’on ne sait pas encore à quoi le Twitter de demain va ressembler, on sait déjà que le réseau social a recruté le directeur des produits publicitaires de Google.

On a appris il y a quelques semaines via un tweet que la plateforme de microblogging avait secrètement démarré les formalités pour une future entrée en bourse. On sait désormais que cette IPO ne devrait olus tarder et que Twitter a choisi le NYSE (New York Stock Exchange) et non le NASDAQ. L’entrée en bourse signifie que Twitter va maintenant devoir réaliser des profits et subir une pression supplémentaire. Aussi, on s’attend à ce que des annonces dans ce sens se succèdent…

Il y a un mois, Twitter a racheté MoPub, une société qui propose des solutions de gestion d’annonces sur mobile et sur le web. Et on en sait un peu plus sur le futur de Twitter puisque selon le site Bloomberg, celui-ci viendrait de recruter le directeur des produits publicitaires de Google. JJ Hirshle a longtemps dirigé l’équipe chargée de vendre des produits publicitaires, chez Google. Twitter a également recruté 300 employés, lors du 3ème trimestre.

Si ce choix peut sembler inquiétant pour certains utilisateurs, on ne sait pas encore à quoi ressemblera réellement Twitter d’ici quelques mois. Mais des voix se sont déjà levées, de peur que la plateforme ne passe « du côté obscur de la force ». Il y a une dizaine de jours, Adblock Plus publié une lettre ouverte adressée au réseau social. Pour ceux qui ne connaissent pas, Adblock Plus est une extension pour navigateur qui bloque automatiquement les publicités classées dans sa liste noire. Actuellement, l’organisation revendique 200 millions de téléchargements. Selon celle-ci, l’arrivée de réclames sur Twitter pourrait booster l’utilisation de cette solution anti-pubs.

Car avec le temps, les éditeurs d’Adblock ont fait un constat : plus le webmarketing se porte bien, plus leur solution est utilisée. Ils invitent donc Twitter à rejoindre leur liste blanche, sous peine de voir un grand nombre d’utilisateurs installer Adblock Plus pour avoir l’ « ancien Twitter ». La lettre sonnant plus comme un avertissement, ceci impose le respect de certains standards : des annonces qui ne sont pas ennuyeuses, des annonces qui ne nuisent pas au contenu de la page, des annonces qui apparaissent explicitement comme telles, etc.

Mais quoi qu’il en soit, la majorité des utilisateurs espèrent que son entrée en bourse ne fera pas perdre son âme à Twitter.

(Source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Crowdfunding : après le Canada, Kickstarter s’exporte en Australie et en Nouvelle Zélande

Cela avait été annoncé il y a déjà quelque temps. La plateforme internet de crowdfunding Kickstarter est maintenant disponible en...

Fermer