Twitter signe un partenariat avec Thomson Reuters pour monétiser nos « sentiments »

Twitter et Thomson Reuters établissent un curieux partenariat pour analyser les sentiments des twittos, via l’outil Eikon.

Thomson Reuters Eikon est un outil utilisé dans le monde de la finance. Il permet notamment aux traders de trouver des données d’analyse qui vont les aider dans leurs prises de décisions.

Reuters vient d’annoncer son nouveau partenariat avec Twitter pour fournir de nouveaux signaux aux utilisateurs d’Eikon. Ces signaux proviennent de l’interprétation des flux de tweets qui seront fournis par Twitter.

Mais à quoi cela va-t-il servir ? Comme vous le savez, de nombreux utilisateurs expriment leurs sentiments ou leurs avis sur les réseaux sociaux, et un jeune homme qui vient de recevoir de nouvelles chaussures Nike peut avoir l’idée de tweeter sa  « joie ».

8477893426 e4bd8aa5df b Twitter signe un partenariat avec Thomson Reuters pour monétiser nos sentiments

Grâce à ce partenariat, les utilisateurs d’Eikon vont être en mesure de connaitre le nombre de tweets relatifs à un produit ou une marque et même savoir s’ils sont positifs ou négatifs (grâce à l’utilisation de mots-clés ). Cette analyse des tweets devrait également permettre de prédire les prochaines tendances.

Cette nouvelle annonce survient alors que Facebook a récemment annoncé son partenariat avec SecondSync, pour l’utilisation de ses données dans l’analyse de la Social TV.

Et si Facebook s’active dans ce domaine, c’est peut-être parce que son rival Twitter multiplie également les partenariats. Car outre la publicité, l’analyse des données s’avère être une excellente forme de monétisation. Pour les entreprises et les marques, il s’agit d’une mine d’informations précieuses qui peut aider à prendre les bonnes décisions aux bons moments. Twitter semble avoir bien appréhendé cet aspect stratégique alors qu’il est maintenant coté en bourse et qu’il a l’obligation de devenir une entreprise profitable.

Ce partenariat avec Thomson Reuters a été précédé d’autres du même genre. Il y a quelques heures, un autre partenariat entre Twitter et 300 Entertainment a aussi été annoncé. Grâce à celui-ci, 300 Entertainment accède en exclusivité aux données relatives à la musique sur Twitter.

Un autre accord a été annoncé entre le petit oiseau bleu, CNN et Dataminr. Le nouveau produit s’appelle Dataminr for News et se veut être un outil pour la presse. A la clé : un algorithme qui est supposé reconnaître les informations émergentes, histoire d’avoir un coup d’avance.

(Source)

2 commentaires

  1. Isabelle Bouttier on

    Intéressant mais les résultats devront être interprétés avec beaucoup de prudence. L’étude des sentiments appelée également étude de la tonalité (est-ce qu’un commentaire est positif, neutre ou négatif sur les réseaux sociaux ?) réalisée via un outil de veille comporte une marge d’erreur d’environ 80 %. Le traitement automatique du langage (TAL) est en effet encore très loin de remplacer l’analyse humaine. Cette marge risque par ailleurs d’être encore plus malmenée sur Twitter où l’expression est réduite à 140 caractères et où les abréviations et autres monogrammes sont légion !

  2. Les choses s’enchaîne très vite et on voit bien que les entreprise commence à investir dans les reseaux sociaux pour connaître tendance et info de demains, leurs sources deviennent ainsi facile et fiable , preuve que les réseaux sociaux est un phénomène qui a pris de l’ampleur en quelque années
    On est bien dans le 21 siècle dis donc !!

Et si vous mettiez votre grain de sel ?

Lire les articles précédents :
Découvrez les titres les plus populaires de vos artistes préférés avec That One Song

Envie de découvrir les meilleurs chansons de n'importe quel artiste ? Venez donc essayer That One Song.

Fermer