Ultravisual : Instagram et Vine peuvent trembler

Il existe un certain nombre d’applications mobiles permettant de partager des photos ou des vidéos avec sa communauté. Ultravisual est un nouveau-venu bien décidé à en découdre avec Instagram, Vine et tous les autres. Même qu’il dispose de solides arguments pour arriver à ses fins.

Ultravisual propose globalement les mêmes fonctionnalités que toutes les applications concurrentes. Après s’être inscrit, l’utilisateur va ainsi être en mesure de capturer des photos ou des vidéos en quelques instants. S’il le souhaite, il pourra également s’appuyer sur quelques filtres créatifs pour donner un peu de peps à ses contenus. Ensuite, il ne lui restera plus qu’à valider l’opération pour partager ses créations avec la communauté.

Sur le papier, on pourrait croire que l’outil se contente de copier sur ses voisins mais ce n’est pas le cas. En réalité, il se distingue du lot grâce à plusieurs particularités notables.

ultravisual 1 Ultravisual : Instagram et Vine peuvent trembler

A commencer par son interface. Une interface très soignée, très ergonomique et s’inscrivant parfaitement dans la nouvelle tendance initiée par iOS 7 avec des visuels extrêmement dépouillés. Les concepteurs de l’application ont effectivement souhaité mettre en avant le contenu partagé par leurs utilisateurs et le flux en est un très bon exemple. Tous les clichés et toutes les séquences qui le constituent apparaissent en enfilade sans aucune séparation. Les informations annexes – comme le titre ou encore l’auteur – viennent se placer par dessus le contenu, sans pour autant le dissimuler. L’effet est saisissant.

Une tape suffit à ouvrir les images et les vidéos en pleine page. Pour revenir en arrière et pour repartir sur le flux, il suffira de faire glisser le doigt dans un sens ou dans l’autre. Un temps d’adaptation est nécessaire mais le geste devient très vite naturel.

Les collections, une autre manière de consommer les contenus partagés

Ultravisual permet également à ses utilisateurs de regrouper leurs créations dans des ensembles thématiques : les collections. Ces dernières sont publiques et n’importe qui pourra les consulter. Mieux, si les membres le souhaitent, ils pourront également s’abonner à la collection de leur choix et recevoir ainsi toutes les publications associées directement dans leur flux, sans effort et sans avoir besoin de suivre chaque participant. Un fonctionnement beaucoup moins individualiste que sur les autres solutions du même genre, d’autant plus que les propriétaires d’une collection pourront inviter d’autres utilisateurs à les enrichir.

Contrairement à Vine et à Instagram, la solution n’impose aucune limite en terme de durée pour les vidéos. Si vous le souhaitez, vous pourrez parfaitement enregistrer des séquences qui dureront plusieurs minutes, ou même plusieurs heures.

Puisqu’on parle des vidéos, sachez que Ultravisual intègre un éditeur complet doté d’une interface et d’une ergonomie des plus originales. Si chaque séquence peut être partagée individuellement, l’utilisateur pourra également construire des films comprenant plusieurs clips, et les réagencer comme bon lui semble.

Plus qu’une simple application axée sur le partage de médias, Ultravisual est une expérience à part entière et l’outil donne finalement une bonne idée de ce qu’il est possible de faire à l’heure actuelle en matière d’ergonomie. Mais son plus bel atout, finalement, vient des contenus partagés par ses utilisateurs, des contenus très qualitatifs et qui constituent une excellente source d’inspiration.

Ultravisual n’est disponible que sur iOS pour le moment. Si vous voulez tester l’application, sachez que cette dernière peut être récupérée à cette adresse.

Bonne découverte !

ultravisual 2 Ultravisual : Instagram et Vine peuvent trembler

Le flux centralisant toutes les publications publiées par les abonnements.

ultravisual 3 Ultravisual : Instagram et Vine peuvent trembler

Les différentes collections mises en avant par l'application.

ultravisual 4 Ultravisual : Instagram et Vine peuvent trembler

L'outil de capture et son interface minimaliste.

ultravisual 5 Ultravisual : Instagram et Vine peuvent trembler

L'éditeur de vidéos.

(source)

5 commentaires

  1. Dauvergne Francoise on

    Bonjour,

    Cette appli me semble bien géniale : merci de l’info… Mais une idée du délai de déploiement sur androïd ?.
    Bonne journée.

  2. Et un déploiement sur Windows Phone, par la même occasion ? Ce serait pas mal pour s’imposer d’arriver rapidement sur l’ensemble des plateformes… Car sinon Vine et Instagram qui viennent juste d’y arriver ont de beaux jours devant eux… D’autant que Sur Windows Phone toutes les interfaces ressemblent déjà à celle de cet UltraVisual.

  3. Bonjour
    Merci pour l’info et je suis en outre agréablement surpris par le post précédent. Connaissant, je le précise, mal Androïd, mais amateur des années durant d’Apple, c’est avec un plaisir infini que je découvre WP 8. Cet OS me séduit et il est à noter que Nokia met à disposition un kit de développement pour les utilusateurs Mac : switch quand tu nous tient !

    Serge | Chambéry

  4. Oui super application, sauf que : pas moyen de partager ses publications de l’application elle même, à sa page fan ou professionnelle Facebook, ce que instgrm propose. J’espère une MAJ bientôt.