Un adolescent de 16 ans brise la limite des six secondes de Vine

Will Smidlein, un développeur Web, a réussi à briser la limite des six seconds imposées par Vine. Et le choix de sa vidéo n’est pas anodin…

« Never gonna give you up, Never gonna let you down… » tel est le refrain de la célèbre chanson de Rick Astley. Vous devez probablement connaitre le phénomène RickRoll non ? Si vous ne le connaissez pas la définition est ici. En gros, pour Rickroller quelqu’un, il vous suffit de renvoyer une personne à la chanson Never Gonna Give You Up sans qu’elle soit au courant. C’est une farce très répandue sur le Web et elle a fait de Rick Astley un meme célèbre.

C’est justement par le ‘RickRoll’ que Will Smidlein, un développeur Web de seize ans, a décidé de briser la limite imposée par Vine. Fi des six secondes, l’homme a décidé de poster la vidéo en entier sur le site. Ainsi vous pouviez visualiser cette magnifique chanson dans son intégralité plutôt que de vous contenter d’une simple boucle courte et répétitive.

RickRoll Un adolescent de 16 ans brise la limite des six secondes de Vine

Le jeune homme n’avait d’ailleurs pas vraiment voulu faire de son action quelques chose de viral. On peut le voir en observant ses publications consécutives qui vont de « Je crois que j’ai cassé Vine [+lien]« , à « Désolé, les ingénieurs de Twitter/Vine. J’ai tenté de garder l’affaire secrète mais internet n’oublie jamais. » jusqu’à « Je me sens vraiment bête pour les ingénieurs dont j’ai ruiné la journée à cause de ma bêtise« . Bêtise qui n’a d’ailleurs pas vraiment fait rire le réseau social qui a rapidement demandé la suppression de la vidéo.

La méthode pour briser la limite est légèrement complexe, ce pourquoi je ne vous la décrirai pas ici. De plus, Twitter patch régulièrement pour rendre ce genre de détournement impossible. Notre jeune programmeur n’est pas le premier à réussir cet ‘exploit’ qui avait déjà été recensé en Mars. Ce genre de petites affaires conduit parfois les petits farceurs à décrocher un poste dans l’entreprise victime, c’est tout ce que l’on souhaite à Will Smidlein.

(sources [1], [2])

12 commentaires

  1. Encore un petit génie de l’informatique qui réussi a craquer un site. Il devrait être rapidement contacter par une agence informatique pour travailler sur la sécurité de système informatique. Ce qu’on peut noter c’est qu’il n’a pas chercher à tirer profit de son hack, c’est pas tous les pirates qui le font.

  2. Ca me rappelle le début des années 80, lorsque Nintendo avait embauché les membres d’un groupe qui les avait piratés… Finalement tout change mais rien ne change ! C’est un excellent moyen pour eux de trouver un poste dans une société de ce genre et même si cela ne marchait pas il resterait un buzz important autour de tout ça. Tout bénéfice !

  3. J’aurais pensé que le PDG réagirait de manière humoristique étant donné le ton qu’il utilise dans sa vidéo de présentation !

  4. Simon Demeulemeester on

    Je viens de me faire rick’rolled en regardant les sources de l’article…

    :’( Je me sens souillé

  5. @berserk : pas sur que ça suffise pour faire de la sécurité de SI
    @Franois : à rien, comme 90% des hack

  6. Il reste quand même le risque de ne pas etre embaucher mais d’etre poursuivie en justice. Car je serais étonné qu’il n’existe pas une loi contre se genre de pratique.

  7. « Impressionnant mais au final… à quoi ça lui sert ? ;) Peut-être à être embauché, en effet… »
    A rien, nous les informaticiens on est juste curieux de comment fonctionnent les choses, de voir si on peut réussir à passer au travers, à casser les choses pour ensuite dire comment on l’a fait et les améliorer,… Enfin tout le monde ne dit pas comment il a fait. Ca ça dépend si on est gentil ou méchant :P

  8. Y’en a qui vont bosser tard ce soir et le remercie chaleureusement pour ça :D

  9. Raphaël AJ on

    Patricia, ils ne peuvent pas attaquer en justice pour ce genre de choses. Twitter et Vine se retrouveraient immédiatement la cible de nombreuses attaques bien plus malveillantes que cet exploit pas bien méchant.

Lire les articles précédents :
Les Deezer Sessions, du live sur le Web

Deezer annonce le lancement des 'Deezer Session', des séquences lives dans les locaux du site accessibles à tous les internautes.

Fermer