La firme de Mountain View a annoncé hier une petite mise à jour pour son service de cartographie en ligne : exactement un an après le terrible tremblement de terre et tsunami qui s’en est suivi, les images satellite du Japon ont été mises à jour.

La firme de Mountain View a annoncé hier une petite mise à jour pour son service de cartographie en ligne : exactement un an après le terrible tremblement de terre et tsunami qui s’en est suivi, les images satellite du Japon ont été mises à jour.

google maps japan1 Un an après, Google Maps met à jour ses images du Japon

Cette mise à jour permet, selon Google, de prendre conscience des nombreuses actions entreprises dans le pays pour son rétablissement. Les zones les plus affectées et donc capturées par le satellite GeoEye se trouvent sur la côte nord-est du Japon, allant de la ville de Hachinohe jusqu’à celle de Hitachi City. Les nouvelles prises de vues sont répertoriées dans l’image ci-dessous. Celles-ci ont été prises entre les mois de février et mars, et permettent, selon la firme de Mountain View, de réaliser l’évolution de leur reconstruction seulement un an après le désastre, qui aura causé la mort de 15 854 personnes et en aura laissé 3 155 portées disparues.

japan new images Un an après, Google Maps met à jour ses images du Japon

Les nouvelles images sont disponibles depuis Google Maps et Google Earth. Si vous souhaitez les visualisez, vous pouvez donc dès maintenant vous rendre sur les zones concernées avec Google Maps et activer la vue Satellite. Les nouvelles images sont par la même occasion très bien indiquées sur cette page.

Google a mis en ligne sur son blog consacré à ses services de cartographie deux comparaisons entre les anciennes images, celles de l’après-tsunami, et les nouvelles. Les endroits mis en avant sont alors le pont de la ville de Minami Sanriku et le port de Shiogama.

Bien que la situation soit visiblement en train de s’améliorer à grande vitesse, les nouvelles images montrent, selon la firme de Mountain View, que le chemin vers la guérison reste encore bien long. Le New York Times a cependant reporté hier que la plupart des routes touchées par la catastrophe ont déjà été remises en état.

Google rappelle enfin que les personnes intéressées peuvent s’inscrire sur le site Follow Your World afin de recevoir des notifications dès que les images satellite des zones sinistrées sont mises à jour.