Un enfant de 10 ans découvre une faille sur Instagram et touche la prime de 10 000 dollars

Au journal finlandais Iltalehti, il a expliqué qu’il « aurait été en mesure d’éliminer n’importe qui, même Justin Bieber ».

Laptop pixabay

Comme vous le savez peut-être déjà, les géants du web comme Facebook ou Google récompensent ceux qui découvrent des failles de sécurité sur leurs services. Mais ce que vous ignoriez peut-être, c’est qu’il n’y a pas que les éminents professeurs qui  empochent les primes de ces « bug bounty ».

Preuve en est, cette année, comme le rapporte le magazine Forbes, qui cite un média Finladais, Jani, seulement âgé de 10 ans, a découvert un bug sur Instagram et empoché une prime de 10 000 dollars de la part de Facebook.

Il n’a peut-être pas encore l’âge requis pour ouvrir son propre compte, mais il est déjà assez doué pour découvrir une vulnérabilité importante sur le réseau social.

La faille en question permet au hacker de supprimer un contenu écrit par l’importe quel utilisateur du réseau social. Facebook a expliqué que le jeune homme a prouvé sa découverte en faisant supprimer une publication écrite par Instagram sur un compte de test. Au journal finlandais Iltalehti, il a expliqué qu’il « aurait été en mesure d’éliminer n’importe qui, même Justin Bieber ».

A ce jour, le programme bug bounty de Facebook a déjà récompensé plus de 800 hackers avec 4,3 millions de dollars. Et rien qu’en 2015, 936 000 dollars ont été versés à ces chasseurs de bugs. Jani est le plus jeune parmi eux.

(Source)


4 commentaires

  1. Normallement il faut avoir 13 ans minimum pour avoir accès au service. Il n’aurait donc pas du toucher cette prime.

    • Et notre pauvre anonyme qui est jaloux qu’un jeune de 10ans ait touché une prime qu’il n’aurait pas été capable de trouver…
      C’est ce type de jeunes qu’il faut encourager contrairement aux personnes qui postent des commentaires comme les votres!

  2. Vous n’aviez parlé que de la partie litterature du soit disant hack… Et la parti technique ? Moi je serai très excité d’attendre que non, Grace aux failles XSS ou une injection SQL… et bien ça reste à voir….

Send this to friend

Lire les articles précédents :
WhatsApp blocage
Le blocage judiciaire de WhatsApp au Brésil profite à son rival Telegram

Comme le dit très bien le dicton populaire : « Le malheur des uns fait le bonheur des autres. »....

Fermer