L’hôtel qui pénalise les critiques sur Trip Advisor

Vous ne le croirez peut-être pas, mais cet hôtel a mis une clause qui prévoit une pénalité en cas de publication de critiques sur internet sur son formulaire de réservation.

Trip Advisor

Il y a quelques semaines, nous évoquions une astuce qu’un hôtel a utilisé pour obliger ses clients à utiliser son réseau WiFi (payant).

Cette fois-ci, il s’agit d’une clause anti commentaires négatifs dans le formulaire de réservation d’un hôtel au Royaume-Uni.

Tony Jenkinson et sa femme, retraités, en ont fait les frais. Après avoir séjourné au Broadway Hotel à Blackpool (une chambre à 45 euros la nuitée), ils ont décidé de faire part de leur insatisfaction sur le site Trip Advisor.

Dans ses critiques, Tony Jenkinson parle d’un « taudis crasseux, sale, pourri, puant, dirigé par des marionnettes », un avis qui semble partagé par d’autres internautes si l’on en croit les commentaires dans la page du Broadway Hotel sur le site Trip Advisor.

Trip Advisor

Quelques jours après, le couple se rend compte que l’hôtel, qui n’a certainement pas apprécié ce verdict sans appel, leur a prélevé 130 euros supplémentaires. Cette somme correspond à une pénalité prévue sur le formulaire de réservation :

« Pour chaque mauvaise critique laissée sur un site web, l’organisateur du groupe sera facturé un maximum de 100 livres (ou près de 130 euros) par critique ».

Ceci serait donc écrit noir sur blanc. Mais d’après la BBC, Tony Jenkinson aurait expliqué que cette clause était écrite en petits caractères et que comme sa femme n’avait pas ses lunettes, elle s’est contentée de signer.

Actuellement, la Trading Standards, l’organisme de protection des consommateurs aux Royaume-Uni, est sur le point d’enquêter.

Voici également une vidéo partagée par Tony Jenkinson sur Facebook :

(Source)


2 commentaires

  1. Pingback: L'hôtel les pénalise à caus...

  2. Le commerce est-il si différent en Grande-Bretagne? Lorsqu’il s’agit d’une transaction commerciale, une nuitée à 45€ en l’occurrence. On paye, d’avance ou après la prestation. On rend les clés. Point barre. Si l’hôtelier se sert à nouveau sur ma carte bancaire (carte à empreinte? Rétention des informations?) cela s’appelle purement et simplement du vol. Et du vol caractérisé il me semble. S’il y a un litige c’est à la justice de trancher.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Des parties de Call of Duty qui rapportent 1 million de dollars par an
Des parties de Call of Duty qui rapportent 1 million de dollars par an

Tout comme le sport, l’esport a également ses stars. Et certaines gagnent déjà énormément d’argent.

Fermer