Un incroyable outil de curation de contenu pour créer votre magazine en ligne

Pour partager une passion ou une expertise sur le web, il y a eu les pages personnelles, les forums, puis les blogs, puis les micro-blogs puis les rĂ©seaux sociaux. Et maintenant il y a la curation, ou content curation, soit l’assemblage « intelligent » ou Ă©ditorialisĂ© (ah merde, ce mot n’existe pas non plus dans mon dico

Pour partager une passion ou une expertise sur le web, il y a eu les pages personnelles, les forums, puis les blogs, puis les micro-blogs puis les rĂ©seaux sociaux. Et maintenant il y a la curation, ou content curation, soit l’assemblage « intelligent » ou Ă©ditorialisĂ© (ah merde, ce mot n’existe pas non plus dans mon dico Firefox) de contenus. J’en ai dĂ©jĂ  parlĂ© Ă  l’occasion de mon rĂ©cent compte-rendu sur le Web’10.

La curation de contenus pourrait ĂȘtre pour un individu « le blog pour les feignants » ou en tout cas pour ceux qui souhaitent avoir leur espace de connaissance sur la toile sans avoir le temps ni l’envie de bloguer. Le blog pour les non-blogueurs en quelque sorte.

Des services comme Paper.li, qui agrĂšgent et permettent de partager facilement des liens issus de Twitter, ou encore le tout rĂ©cent Scoop.it, s’acquittent de cette fonction, avec une idĂ©e en tĂȘte : rendre la crĂ©ation et la personnalisation de contenus verticaux (ou thĂ©matiques en vieux français) la plus simple et la plus intuitive possible.

Dans le mĂȘme genre, Montage des FuseLabs de Microsoft est une pure tuerie. En tout cas c’est l’impression que m’a laissĂ© le service Ă  sa premiĂšre utilisation.

Ici, tout est d’une simplicitĂ© enfantine : aprĂšs vous ĂȘtre inscrit (via Twitter Connect par exemple, ça va plus vite), vous saisissez un mot-clĂ© sur le magazine que vous souhaitez crĂ©er, et le moteur de recherche de Microsoft Bing va chercher les contenus correspondants, puis les assemble dans une page dynamique de style journal. Si le rendu vous convient, vous n’avez plus qu’Ă  valider et partager votre nouveau bĂ©bĂ©, lĂ  aussi d’un clic, sur Twitter.

Les options de personnalisation sont de la mĂȘme veine, c’est Ă  dire ridiculement simples et intuitives : vous pouvez choisir le style de mise en page parmi plusieurs modĂšles, le fond de page, ainsi que le logo. Mais vous pouvez Ă©galement pousser plus loin l’organisation de vos contenus en choisissant dans chaque bloc ce que vous souhaitez ajouter, parmi plusieurs types d’informations, comme des flux RSS, des vidĂ©os, des commentaires Facebook, un graphe Twitter, des news et mĂȘme vos propres articles Ă  l’aide d’un Ă©diteur enrichisseur de texte.

Une fois votre magazine terminĂ©, vous l’enregistrez et vous le publiez, sans ĂȘtre toutefois obligĂ© de le partager. Vous pouvez ensuite revenir dessus pour le modifier, le complĂ©ter ou le dĂ©publier. Seule limite : pour le moment Montage ne propose qu’une page. Il est par consĂ©quent impossible de crĂ©er un « vrai » site multipages, et les gabarits par blocs, mĂȘme s’ils sont ajustables par glissement de la souris, ne permettent pas une grande diversitĂ© de prĂ©sentation. D’autre part, il n’est pas possible de modifier les titres des contenus importĂ©s, ce qui enlĂšve une partie de l’intĂ©rĂȘt Ă  l’Ă©dition des contenus.

Cela Ă©tant, le rendu est vraiment flatteur, et vous pouvez en voir quelques exemples dans la galerie, ou avec les deux pages que j’ai crĂ©Ă©es, sur Obama et sur le Samsung Galaxy Tab.

Devenir Ă©diteur de magazines aussi facilement, ça n’a pas de prix. D’ailleurs, Montage est gratuit.

45 commentaires

  1. Devenir Ă©diteur de magazines SANS AVOIR L’AUTORISATION D’UTILISER UN CONTENU, c’est quoi ?
    Un Ă©diteur du magazine est responsable du contenu et le plagiat est interdit.
    AgrĂ©ger du contenu via le moteur de recherche de Microsoft Bing ce n’est pas crĂ©er ! La pente est dangereuse. Imaginez vos articles repris et votre signature retirĂ©e.

  2. 2 limites tout de meme a ce principe :
    -Publier du contenu qui appartient potentiellement a autrui
    -Faire profiter a autrui des revenus publicitaires generes par du contenu dont on est potentiellement l’auteur….

  3. Ce type de service va plutĂŽt ĂȘtre la cible des rĂ©fĂ©renceurs et spammeurs.

    Car le contenu ne sera pas pertinent Ă©tant donnĂ© qu’il sera scrappĂ© depuis d’autres sites. Sans oublier la notion de propriĂ©tĂ© de l’auteur de l’article.

    Bref ce service me parait assez douteux.

  4. Eric

    La question des droits est importante en effet mais dans ce cas elle se pose pour tous les contenus agrégés, et ce depuis que les agrégateurs existent, y compris Netvibes non ?

  5. C’est intĂ©ressant, y’a des bons points mais pas mal de mauvais aussi…pour ma part je suis pas spĂ©cialement pour car avoir un « blog » pour aller pomper le contenu ailleurs…c’est qu’on Ă  soit mĂȘme rien Ă  dire sur le sujet et finalement on Ă  aucun intĂ©rĂȘt Ă  faire un blog, a moins que la philosophie du bloging change… Un blog n’est qu’un mĂ©dia qui Ă  besoin d’idĂ©e pour vivre…si y’a pas d’idĂ©e, y’a pas de blog :s
    Et ce qui est sure, c’est que si un jour je croise une de mes photos un blog crĂ©Ă©e par ce truc…j’hĂ©siterais pas Ă  rĂ©agir !

  6. Pingback: Marre du cloud ! | ingnu.fr

  7. Je ne reviendrai pas sur ce que tout le monde s’accorde Ă  dire Ă  propos des propriĂ©tĂ©s intellectuelles.
    J’ai juste une toute petite remarque Ă  faire sur la vidĂ©o en fin d’article….
    Je me demandais si la pub pour « Montage » Ă©tait destinĂ©e au marchĂ© Français? Parce que si elle ne l’est pas, je trouve que c’est un beau foutage de gueule pour les Français…. « Bon voyage Appolo 11 » Ă©cris en Français..Genre, on est que des abrutis qui ne savent pas vivre avec leur temps et les moyens de communication mis Ă  leurs dispositions….
    Dites moi que je suis qu’un rĂąleur qui n’a pas compris le sens subtil de ce spot (en somme, un bon Frenchy de base! :P)!

  8. Il est intĂ©ressant de voir la chronologie proposĂ©e au dĂ©but de l’article, Ă  savoir que l’on passe de la page personnelle, oĂč l’on rĂ©digeait du contenu, au micro-blogging et « curation » oĂč l’on redirige vers du contenu, sans, parfois, n’ajouter aucune valeur supplĂ©mentaire.

    On perd ici largement en richesse, et ce n’est pas le fait de rassembler en un seul point plusieurs informations qui suffira Ă  faire pencher la balance. On se fainĂ©antise.

  9. Pingback: Un incroyable outil de curation de contenu pour crĂ©er votre … | periodiques.fr

  10. Je trouve ça assez gĂ©nial, et le rendu est trĂšs beau ! Pour la reprise du contenu, oĂč est le problĂšme ? Les sites sources sont visiblement indiquĂ©s en lien dans les articles repris.

  11. Pingback: Un incroyable outil de curation de contenu pour crĂ©er votre … | hebdomadaires.fr

  12. Guillaume Decugis on

    Merci d’avoir citĂ© Scoop.It Eric! J’ai vu la DĂ©mo de Montage @ LeWeb et essayĂ© depuis. Je trouve que le rendu est effectivement bluffant. 

    Maintenant, derriĂšre le concept de curation – effectivement a la mode – il y a l’idĂ©e de sĂ©lection et de mise en avant des contenus par l’editeur/utilisateur. De ce point de vue, je trouve que Montage fait dĂ©faut : les flux et les contenus se mettent a jour automatiquement sans que je les choisisse et finalement on ne me demande pas mon avis. 

    Pour l’instant j’y vois un bel outil de PAO mais est ce que ça va m’engager a revenir alors que tout est automatique? 

    De mon point de vue, si on veut dĂ©mocratiser la curation en la rendant accessible a tous, il faut lui garder son rĂŽle de sĂ©lection et de prĂ©sentation des contenus et donc laisser le curateur s’exprimer. 

    Pas d’accord? 😉

  13. S’il s’agit de rediffuser des infos, il est ou le problĂšme de plagiat ? On rediffuse nos infos constamment, mais Google sait bien quand les donnĂ©es sont simplement recopier…

    Anja

  14. Qu’est-ce qui est nouveau, au fond ? Le fond ou la forme ?

    Trop souvent, c’est la langue qui en prend pour son grade ! Comme je notais ici :
    http://patrick3394.posterous.c.....mal-digere

    Je n’ai rien Ă  proposer, si ce n’est « organisateur de contenu », tant que je n’ai pas vu comment ça fonctionne
 J’ai vu « commissaires d’exposition » (!?) ici :
    http://crisedanslesmedias.haut.....rator.html
    et ici :
    http://ericmainville.com/2009/.....-curators/

    En tous cas, j’aime bien l’humour du titre « Ne dites pas Ă  ma mĂšre que je suis documentaliste, elle me croit curator dans un learning center » :
    http://www.lettreducadre.fr/PA.....letter.htm

  15. Surprenant de lire (anja) :
    S’il s’agit de rediffuser des infos, il est ou le problùme de plagiat ?
    Quand on Ă©crit un texte de chansons on souhaite le faire connaitre mais on ne donne par l’autorisation Ă  d’autres de le copier sur son site ou blog. Il est autorisĂ© de reprendre des extraits mais non de copier intĂ©gralement…
    Un auteur de chansons

  16. Ce serait sympa d’avoir un outil similaire pour monter une boutique en ligne ou la mettre Ă  jour, avec des bases produit de rĂ©fĂ©rence. ça existe bien pour le drop shipping (marque blanche).

  17. Intéressant !

    si j’ai bien compris, une application comme Flipboard pour Ipad, fait de la Curation de contenu (social), alors ?

    Une Question me turlupine, si tout le monde fait de la Curation de contenu, qui va gĂ©nĂ©rer du vrai contenu…

  18. Le gros problĂšme : comment refuser et comment s’opposer. Comme pour le livre Ă©lectronique, comment aprĂšs l’avoir vendu ne pas le retrouver partout. Comme pour la chanson. Du travail en perspective pour les avocats !

  19. IL FAUT LIRE : SANS AUTORISATION et non dans !!!

    Oui, ça devient un vrai problĂšme, ces contenus dupliquĂ©s sans autorisation
 il existe pourtant une notion de droit d’auteur et copyright

    alors j’ajoute : SI VOUS SOUHAITEZ NOUS COPIER ATTENDEZ 75 ANS APRES NOTRE MORT !!!

  20. Mouai… ce n’est qu’un agrĂ©gateur de resultats de moteur de recherche qui se mettent Ă  jour rĂ©guliĂšrement en fait :/

    Pas trĂšs pertinent.

  21. Autant je trouve l’approche pratique pour disposer de _sa_ revue de presse personnelle, autant je trouve Ă  la limite de l’absurde l’idĂ©e de publier le rĂ©sultat sans y avoir injectĂ© _sa_ valeur ajoutĂ©e (filtrage, tri, synthĂšse, analyse, commentaires, contenu original, etc.)

    Je ferais le parallĂšle avec un prĂ©sentateur de JT (remarquez que je ne dis pas ‘journaliste’) qui lit servilement un prompteur crĂ©Ă© par d’autres.
    Et je ne doute pas qu’il faudra peu de temps pour que la part de contenu directement subventionnĂ© devienne la part la plus importante de ce contenu, transformant ces ‘magazines’ en catalogues publicitaires (la presse papier Ă  aussi connue cette dĂ©rive du publi-reportage).

    Enfin, comme d’autres, ça soulĂšve deux problĂšmes de droits :
    – celui de recopier le contenu des autres,
    – celui de la responsabilitĂ© de ce qu’on publie.
    Je laisse les juristes disserter sur le sujet (l’avis de Me Eolas serait bien plus pertinent que le mien).

  22. Vous parlez ici de contenu publiĂ© SANS authorisation, je pense que vous perdez totalement de vue que tout le traffic de ces sites de curation va directement vers les auteurs des que l’article en question est sĂ©lectionner.
    C’est une source supplĂ©mentaire de lecteurs, je vois pas le problĂšme.
    Tant d’optimisation et de travail pour la seo et autre moyen de gĂ©nĂ©rer du trafic et se crĂ©er une audience, qu’ici les « curateurs » vous apportent.
    Il y a encore du boulot Ă  faire sur les mentalitĂ©s visiblement…

  23. J’ai lu avec beaucoup d’intĂ©rĂȘt ce billet hier, ainsi que le fil des commentaires. Et coĂŻncidence: j’ai constatĂ© ce matin que mon blog Ă©tait repris par un « journal » paper.li.
    Je ne vais que reprendre le contenu des coms prĂ©cĂ©dents, mais ces « journaux » me posent vraiment deux problĂšmes: le respect du droit d’auteur (sans compter que je n’ai aucune pub dans mes blogs, alors que d’autres s’en servent pour alimenter des pages avec revenus publicitaires), et l’idĂ©e d’un web (Ă  venir ou dĂ©jĂ  en place?) qui ne vit que du contenu des autres, avec Ă  terme une dissolution ou une dĂ©mobilisation de ceux qui produisent un contenu rĂ©el au profit de ceux qui se nourrissent en boucle du travail des autres sans discernement ni travail Ă©ditorial.

  24. Effectivement je pense que le contenu devrait ĂȘtre mieux protĂ©gĂ©… J’aime l’aspect techno mais oĂč sont passĂ©s les droits d’auteur ?

  25. c’est un sujet aussi important que le tĂ©lĂ©chargement de la musique. Certes pour certains leurs Ă©crits ne sont que des communiquĂ©s de presse qu’ils aiment retrouver au plus d’endroits possibles mais d’autres vivent de leurs Ă©crits (trĂšs difficilement) et c’est justement la valeur de ce contenu que ces outils dĂ©truisent…

  26. Pour réagier à un commentaire :
    Ce n’est pas disposer de sa propre revue de presse que de copier le contenu des autres en soulignant un titre qui existait dĂ©jĂ . Ecoutez France-Inter et vous verrez ce qu’est LA REVUE DE PRESSE…

  27. Interessant, il ne faut pas se leurrer, 80% du contenu des blogs est pompĂ© ailleurs. Mais lĂ  il faut avouer qu’on passe Ă  une Ă©tape superieure.
    Est ce que quelqu’un Ă  testĂ© le service dans le cadre du rĂ©fĂ©rencement. J’ai peur qu’avec ça le site entier se fasse squizzĂ© (un peu Ă  raison) pour duplicate content.
    Du coup ça ne peut qu’ĂȘtre un outils personnel

  28. Gros risques de duplicate content pour les sites sources, et surtout de voir pousser des sites faits pour adsenses (MFA) avec nos contenus.
    BientĂŽt quand on fera une recherche dans un moteur il faudra passer directement en page 3 ou 4 pour trouver du « naturel », une fois passĂ© les comparateurs, les mega portails et les mfa,…
    le web Ă©volue comme le reste dans le mauvais sens, beaucoup de contenus creux repris d’on ne sait oĂč, trop d’info tue l’info

  29. Comme le dit « annonce algerie » bonjour le contenu dupliquĂ©. Je crois d’ailleurs que Google chasse les contenus dupliquĂ©s depuis peu ???

  30. Pingback: Paper.li : retour vers le futur ? « SCLMD, le blog des mĂ©dias sociaux

  31. La question des droits devra ĂȘtre centre des rĂ©flexions sur l’avenir de la crĂ©ation sur internet. Malheureusement, j’ai aussi lu votre G8 ELYSEE mais ça ne semble pas au coeur des prĂ©occupation de M. Sarkozy…

  32. Le droit d’auteur devait ĂȘtre au coeur des prĂ©occupation de l’Ă©tat. malheureusement, vous qui avait rencontrĂ© monsieur Sarkozy, il ne semble pas avoir pris la mesure des menaces sur la crĂ©ation

  33. Pingback: J’ai un scoop(.it): Curateur sera le terme à la mode en 2011 | Melting Web

  34. Je trouve ça assez gĂ©nial, et le rendu est trĂšs beau ! Pour la reprise du contenu, oĂč est le problĂšme

  35. Je rejoins Guillaume Decugis.

    Montage semble effectivement trÚs performant au niveau de la qualité de présentation.
    Mais franchement, ça sert à quoi ?
    Cela va encore un peu plus polluer le Net avec des pages fourre-tout sans intĂ©rĂȘt.
    La curation doit permettre de mettre en avant les ressources les plus intéressantes sur un thÚme, selon le profil et les attentes des lecteurs visés.
    Il s’agit donc d’un travail prĂ©cis, humain, qui demande une expertise du sujet et surtout cela demande d’y investir beaucoup de temps.
    Alors, non, la curation ce n’est PAS appuyer sur un bouton pour gĂ©nĂ©rer une jolie page!!!

  36. Pingback: Content curation : créer facilement son magazine en ligne avec Montage | CurationKesako? | Scoop.it

Lire les articles précédents :
(rédacteur invité) Les réseaux sociaux peuvent-ils aider une cause humanitaire ?

Cédric, blogueur sur Autour du Web, a lancé une opération le 2 décembre : une mobilisation totale des blogueurs français,...

Fermer