Un incroyable outil de curation de contenu pour créer votre magazine en ligne

Pour partager une passion ou une expertise sur le web, il y a eu les pages personnelles, les forums, puis les blogs, puis les micro-blogs puis les rĂ©seaux sociaux. Et maintenant il y a la curation, ou content curation, soit l’assemblage « intelligent » ou Ă©ditorialisĂ© (ah merde, ce mot n’existe pas non plus dans mon dico

Pour partager une passion ou une expertise sur le web, il y a eu les pages personnelles, les forums, puis les blogs, puis les micro-blogs puis les rĂ©seaux sociaux. Et maintenant il y a la curation, ou content curation, soit l’assemblage « intelligent » ou Ă©ditorialisĂ© (ah merde, ce mot n’existe pas non plus dans mon dico Firefox) de contenus. J’en ai dĂ©jĂ  parlĂ© Ă  l’occasion de mon rĂ©cent compte-rendu sur le Web’10.

La curation de contenus pourrait ĂȘtre pour un individu « le blog pour les feignants » ou en tout cas pour ceux qui souhaitent avoir leur espace de connaissance sur la toile sans avoir le temps ni l’envie de bloguer. Le blog pour les non-blogueurs en quelque sorte.

Des services comme Paper.li, qui agrĂšgent et permettent de partager facilement des liens issus de Twitter, ou encore le tout rĂ©cent Scoop.it, s’acquittent de cette fonction, avec une idĂ©e en tĂȘte : rendre la crĂ©ation et la personnalisation de contenus verticaux (ou thĂ©matiques en vieux français) la plus simple et la plus intuitive possible.

Dans le mĂȘme genre, Montage des FuseLabs de Microsoft est une pure tuerie. En tout cas c’est l’impression que m’a laissĂ© le service Ă  sa premiĂšre utilisation.

Ici, tout est d’une simplicitĂ© enfantine : aprĂšs vous ĂȘtre inscrit (via Twitter Connect par exemple, ça va plus vite), vous saisissez un mot-clĂ© sur le magazine que vous souhaitez crĂ©er, et le moteur de recherche de Microsoft Bing va chercher les contenus correspondants, puis les assemble dans une page dynamique de style journal. Si le rendu vous convient, vous n’avez plus qu’Ă  valider et partager votre nouveau bĂ©bĂ©, lĂ  aussi d’un clic, sur Twitter.

Les options de personnalisation sont de la mĂȘme veine, c’est Ă  dire ridiculement simples et intuitives : vous pouvez choisir le style de mise en page parmi plusieurs modĂšles, le fond de page, ainsi que le logo. Mais vous pouvez Ă©galement pousser plus loin l’organisation de vos contenus en choisissant dans chaque bloc ce que vous souhaitez ajouter, parmi plusieurs types d’informations, comme des flux RSS, des vidĂ©os, des commentaires Facebook, un graphe Twitter, des news et mĂȘme vos propres articles Ă  l’aide d’un Ă©diteur enrichisseur de texte.

Une fois votre magazine terminĂ©, vous l’enregistrez et vous le publiez, sans ĂȘtre toutefois obligĂ© de le partager. Vous pouvez ensuite revenir dessus pour le modifier, le complĂ©ter ou le dĂ©publier. Seule limite : pour le moment Montage ne propose qu’une page. Il est par consĂ©quent impossible de crĂ©er un « vrai » site multipages, et les gabarits par blocs, mĂȘme s’ils sont ajustables par glissement de la souris, ne permettent pas une grande diversitĂ© de prĂ©sentation. D’autre part, il n’est pas possible de modifier les titres des contenus importĂ©s, ce qui enlĂšve une partie de l’intĂ©rĂȘt Ă  l’Ă©dition des contenus.

Cela Ă©tant, le rendu est vraiment flatteur, et vous pouvez en voir quelques exemples dans la galerie, ou avec les deux pages que j’ai crĂ©Ă©es, sur Obama et sur le Samsung Galaxy Tab.

Devenir Ă©diteur de magazines aussi facilement, ça n’a pas de prix. D’ailleurs, Montage est gratuit.

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Invité
15 décembre 2010 19:44

Devenir Ă©diteur de magazines SANS AVOIR L’AUTORISATION D’UTILISER UN CONTENU, c’est quoi ?
Un Ă©diteur du magazine est responsable du contenu et le plagiat est interdit.
AgrĂ©ger du contenu via le moteur de recherche de Microsoft Bing ce n’est pas crĂ©er ! La pente est dangereuse. Imaginez vos articles repris et votre signature retirĂ©e.

Invité
yttrium
15 décembre 2010 20:56

2 limites tout de meme a ce principe :
-Publier du contenu qui appartient potentiellement a autrui
-Faire profiter a autrui des revenus publicitaires generes par du contenu dont on est potentiellement l’auteur….

Membre
15 décembre 2010 21:12

il peut y avoir des abus ,attention aux abus!

Invité
15 décembre 2010 21:24

Ce type de service va plutĂŽt ĂȘtre la cible des rĂ©fĂ©renceurs et spammeurs.

Car le contenu ne sera pas pertinent Ă©tant donnĂ© qu’il sera scrappĂ© depuis d’autres sites. Sans oublier la notion de propriĂ©tĂ© de l’auteur de l’article.

Bref ce service me parait assez douteux.

Membre
16 décembre 2010 0:16

C’est intĂ©ressant, y’a des bons points mais pas mal de mauvais aussi…pour ma part je suis pas spĂ©cialement pour car avoir un « blog » pour aller pomper le contenu ailleurs…c’est qu’on Ă  soit mĂȘme rien Ă  dire sur le sujet et finalement on Ă  aucun intĂ©rĂȘt Ă  faire un blog, a moins que la philosophie du bloging change… Un blog n’est qu’un mĂ©dia qui Ă  besoin d’idĂ©e pour vivre…si y’a pas d’idĂ©e, y’a pas de blog :s Et ce qui est sure, c’est que si un jour je croise une de mes photos un blog crĂ©Ă©e par ce truc…j’hĂ©siterais pas Ă … Lire la suite »

Invité
16 décembre 2010 1:37

[…] fait fulminĂ© aujourd’hui et ce qui m’a poussĂ© Ă  Ă©crire ce billet, c’est ce billet postĂ© par Eric du cĂ©lĂšbre Presse-Citron. Il y fait l’Ă©loge du Content Curation. De quoi […]

Invité
Azlaar
16 décembre 2010 9:18

Je ne reviendrai pas sur ce que tout le monde s’accorde Ă  dire Ă  propos des propriĂ©tĂ©s intellectuelles. J’ai juste une toute petite remarque Ă  faire sur la vidĂ©o en fin d’article…. Je me demandais si la pub pour « Montage » Ă©tait destinĂ©e au marchĂ© Français? Parce que si elle ne l’est pas, je trouve que c’est un beau foutage de gueule pour les Français…. « Bon voyage Appolo 11 » Ă©cris en Français..Genre, on est que des abrutis qui ne savent pas vivre avec leur temps et les moyens de communication mis Ă  leurs dispositions…. Dites moi que je suis qu’un rĂąleur… Lire la suite »

Invité
SFID
16 décembre 2010 9:55

Il est intĂ©ressant de voir la chronologie proposĂ©e au dĂ©but de l’article, Ă  savoir que l’on passe de la page personnelle, oĂč l’on rĂ©digeait du contenu, au micro-blogging et « curation » oĂč l’on redirige vers du contenu, sans, parfois, n’ajouter aucune valeur supplĂ©mentaire.

On perd ici largement en richesse, et ce n’est pas le fait de rassembler en un seul point plusieurs informations qui suffira Ă  faire pencher la balance. On se fainĂ©antise.

Invité

[…] sans ĂȘtre toutefois obligĂ© de le partager. Vous pouvez ensuite revenir dessus pour …Lire l’article complet 2 […]

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
(rédacteur invité) Les réseaux sociaux peuvent-ils aider une cause humanitaire ?

Cédric, blogueur sur Autour du Web, a lancé une opération le 2 décembre : une mobilisation totale des blogueurs français,...

Fermer