Un premier site censuré pour apologie du terrorisme en France

Il n’aura pas fallu longtemps aux autorités françaises pour bloquer le premier site, considéré comme faisant l’apologie du terrorisme, après les tragiques attentats du mois de janvier.

Un premier site censuré pour apologie au terrorisme en France

38 jours. C’est le temps que les autorités françaises auront mis pour parvenir au premier blocage d’un site web considéré comme faisant l’apologie du terrorisme. Le site visé par cette mesure de censure est islamic-news.info. Dorénavant, lorsqu’un internaute cherchera à accéder à cette page, il sera automatiquement redirigé vers une page du ministère de l’Intérieur.

Censure d’un premier site pour apologie du terrorisme en France

Une main rouge attire maintenant l’attention du visiteur sur un message d’information : « Vous avez été redirigé vers ce site officiel, car votre ordinateur allait se connecter à une page dont le contenu provoque à des actes de terrorisme ou fait publiquement l’apologie d’actes de terrorisme ». A l’origine, ce site se voulait être un média musulman d’information. Les autorités, même si elles n’ont pas commenté ce qui les a poussées à prendre cette mesure, précise qu’il y était distillé des contenus de propagande.

Les autorités françaises ont également fait savoir que le site islamic-news.info était géré par une société prétendument Belge (Islamic News Media), mais dont on ne retrouve aucune trace en Belgique. Le nom de domaine aurait également été acheté par un propriétaire, dont les informations se sont révélées erronées.

Une nouvelle mesure judiciaire qui ne nécessite pas l’intervention d’un juge

Ce premier cas illustre le nouveau dispositif mis à la disposition des autorités depuis les attentats du mois de janvier. Comme l’explique le journal Le Nouvel Observateur : l’Office central de lutte contre la cybercriminalité (OCLCTIC) a le pouvoir de solliciter les fournisseurs d’accès à internet, afin de leur demander de bloquer une liste de sites désignés comme faisant « l’apologie du terrorisme« , sous 24h et sans l’intervention d’un juge.

Une mesure efficace qui risque d’être très régulièrement employée dans les prochaines semaines, puisque OCLCTIC a déjà dressé une liste de plusieurs sites web rentrant dans cette catégorie, dont certains seraient classés comme « djihadistes ».


2 commentaires

  1. Ces gens doivent être empêchés de toute forme d,expression !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
La montre connectée de Swatch écrase tous les concurrents en termes d’autonomie
La montre connectée de Swatch écrase tous les concurrents en termes d’autonomie

Face à l’Apple Watch, Swatch Group met en avant l’incroyable autonomie de ses futurs produits.

Fermer