Un serveur de Wikileaks vendu $33 000 sur eBay

Après avoir été mis aux enchères sur eBay pendant 10 jours, le serveur de Wikileaks a été acheté par un adolescent qui a frauduleusement utilisé le compte de son père, pour une somme de $33 000.

Le serveur en question était un Dell Poweredge R410 d’une valeur estimée à $4.000. Cette pièce historique a été utilisée pour héberger Wikileaks pendant 8 mois en 2010 avant d’être débranchée 2011, puis de devenir le serveur d’un data center de Stockholm. Banhof, le service qui a hébergé Wikileaks à l’époque, avait décidé de mettre la pièce aux enchères sur eBay, pour financer des Å“uvres de charité.

Après 93 offres, le serveur a finalement trouvé un acheteur : un adolescent de 17 ans, qui habiterait Lisbonne et qui a utilisé le compte de son père à son insu pour effectuer la transaction. Du coup, après la fermeture des enchères, le CEO de de Bahnhof a reçu un message de l’ « acheteur » réclamant un retour de l’article sous prétexte que c’est son fils qui a acheté le serveur, sans sa permission. Celui-ci avait déjà fait une première offre à $10 000, le 7 septembre, et aurait activement participé aux enchères.

De son côté, Wikileaks s’est exprimé, via Twitter, pour dénoncer l’action de Bahnhof qui n’aurait pas demandé la permission de l’organisation pour vendre cet article. Mais normalement, le serveur appartient à Bahnhof et Wikileaks n’a fait que le louer, bien que ce soit le nom « Wikileaks » qui ait boosté le prix de ce banal serveur. Sur ce point, l’organisation de Jullian Assange a exprimé son désaccord avec le fait qu’un hébergeur utilise sans permission des données confidentielles et le nom d’un produit à des fins de marketing.

Le serveur en question aurait effectivement servi à héberger les câbles relatifs à la guerre en Irak mais n’a jamais servi en tant que serveur primaire.

Le CEO de Bahnhof, John Karlung, n’a pas révélé l’identité de l’ « acheteur » pour protéger sa vie privée. Il a juste indiqué que la personne travaillait dans la maintenance industrielle et vit aux alentours de Lisbonne. L’acquisition de son fils l’aurait laissé sans voix (et sans argent ?).

Comme quoi tout peut s’acheter, même Wikileaks. Enfin, façon de parler 🙂

(Source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
The Tower Infinity, la première tour ‘invisible’ sera Sud-Coréenne

La Corée du Sud a décidé de construire un bâtiment symbolique visible aux yeux du monde. Visible n'est d'ailleurs peut-être...

Fermer