Voilà une idée intéressante : comparer les données EXIF d’une série d’appareils-photos pour permettre à leurs propriétaires de les retrouver en cas de vol ou de perte.

Voilà une idée intéressante : comparer les données EXIF d’une série d’appareils-photos pour permettre à leurs propriétaires de les retrouver en cas de vol ou de perte.

stolen camera finder Un site pour retrouver son appareil photo volé ou perdu

C’est ce que propose StolenCameraFinder, un site créé il y a deux ans par Matt Burns, un ingénieur informatique anglais. Le principe est simple quand on connait un peu la photo : chaque photo prise avec un appareil numérique contient une série de données et codes chiffrés associées à l’appareil, dont, dans certains cas, le numéro de série unique de l’appareil lui-même, sorte d’immatriculation. Ce sont les données EXIF, qui dans certains cas, notamment avec les reflex, sont particulièrement détaillées puisqu’elles fournissent une liste de détails particulièrement dense et indiquent pratiquement tout, de la date à l’heure de la prise de vue en passant par la focale, le taux de compression, le ratio de zoom et bien sûr la marque et le modèle qui a pris les clichés, soit dans le meilleur des cas une bonne quarantaine d’informations.

Le site recense donc une série de modèles enregistrés dans sa base de données, dans lesquels il sera possible de faire une recherche à partir d’une photo. Si vous venez de perdre ou vous faire dérober votre précieux matériel, rendez-vous sur le site et faites glisser l’une des dernières photos prises avec l’appareil. Si vous avez de la chance, vous obtiendrez alors une liste de correspondances, comme par exemple des photos prises avec votre appareil et publiées sur Flickr, comme c’est arrivé à un utilisateur australien du site, qui a pu ainsi retrouver son Canon 5D MKII grâce au site (le nouveau « propriétaire » avait même publié sur Facebook un auto-portrait réalisé avec cet appareil).

Le site propose des options payantes qui permettent d’approfondir une recherche et d’être alerté par email de nouveaux éléments permettant de retrouver la trace de son appareil-photo. Même si la méthode n’est pas infaillible (on peut toujours effacer les données EXIF), elle peut s’avérer efficace, et s’inscrit dans cette tendance du web déjà vue avec l’émergence de Google et des réseaux sociaux : le stalking, ou la capacité à mener une enquête personnelle à partir du recoupement de données chiffrées.

(source)