Un stylo électronique et le musée devient interactif

N’avez-vous jamais rêvé de pouvoir barbouiller joyeusement de grandes œuvres sans pour autant les abimer ? Ce sera possible dans un musée américain grâce à un stylo interactif !

Les musées redoublent d’astuce pour attirer du public. Ils n’hésitent désormais plus à lancer de vastes campagnes sur les réseaux sociaux, à proposer des projets complètement fous ou encore à miser sur des technologies d’avenir comme les Google Glass. Mais la dernière initiative originale se tient au Cooper Hewitt Design Museum, à New York. Alors que, d’habitude, les divers panneaux indicateurs vous invitent à ‘ne pas toucher‘, l’établissement va vous inciter à faire l’inverse. En effet, à l’occasion de sa réouverture en Décembre – après rénovation et une galerie 60 % plus grande – le musée vous incitera à l’interactivité.

MuséeInteractif Un stylo électronique et le musée devient interactif

Usages multiples

Lorsqu’ils achèteront un ticket, les visiteurs auront le droit au prêt d’un stylo électronique. Grâce à celui-ci, ils pourront interagir sur une quinzaine d’écrans répartis dans le musée. Pour quels usages ? Il existe déjà une liste d’utilisations de ce stylo 2.0, mais elle est encore susceptible d’évoluer. Vous pourrez, par exemple, utiliser le stylo sur les panneaux textuels pour les marquer puis les retrouver plus tard sur l’un des 15 écrans interactifs. Il vous sera également possible de dessiner, pour redécorer des pièces ou même vous amuser à recréer des œuvres. Les écrans serviront également de catalogue interactif : si vous voulez, par exemple, accéder à la collection de vases du musée, dessinez une forme de vase et tous ceux disponibles vous seront proposés (avec la possibilité d’obtenir des informations sur chacun d’entre eux).

Cette initiative est intéressante et nous montre, une fois de plus, que les musées n’hésitent pas à avoir recours à d’ingénieux moyens pour rester attractifs. Le système de stylo interactif n’est pas complètement développé – de nouvelles fonctionnalités peuvent encore apparaitre – mais il semble prometteur. Les adultes pourront explorer les établissements de manière simplifiée et les (grands) enfants pourront s’amuser à dessiner des moustaches sur tous les tableaux, que demander de plus ?

(source)

Et si vous mettiez votre grain de sel ?

Lire les articles précédents :
Anonymous Pixabay
La Coupe du Monde, c’est aussi Anonymous, du piratage massif et des conflits entre médias

Le web, la Coupe du Monde et ses dessous, vus d’une autre perspective : droits TV, hackers et Anonymous.

Fermer