Un tiers des mariages américains feraient suite à une rencontre en ligne

Une étude menée par l’Université de Chicago a des chiffres mêlant amour et internet, des données qui montrent que des histoires sérieuses naissent sur le Web.

Plus d’un tiers des mariages célébrés aux États-Unis entre 2005 et 2012 font suite à une rencontre sur le Web, 34,95% pour être précis. C’est le chiffre phare d’une étude menée par l’Université de Chicago (et financée par un site de rencontre). Parmi ces cyber-amoureux, 45% d’entre-eux se sont rencontrés sur des sites spécialisés, les autres ont utilisé les réseaux sociaux, des forums, des services de messagerie instantanée ou encore des chats.

L’étude a été portée sur 19.000 couples américains mariés entre 2005 et 2012. Les personnes qui ont rencontré l’âme sÅ“ur en ligne sont également en moyenne plus heureuses que ceux qui ont utilisé les moyens ‘classiques’. Autre point de l’étude, les couples qui ont fait connaissance sur le Web sont légèrement plus solides que les autres avec 6% de séparations parmi les premiers et 7.6% parmi les seconds.

Ces résultats qui montrent le bonheur des rencontres en ligne, selon John Cacioppo, professeur de psychologie à l’université de Chicago et responsable de l’étude, seraient dus aux critères prédéfinis qui permettent les sites de rencontre (mais aussi les autres moyens après tout). Ainsi les personnes seraient plus à même de rencontrer des personnes qui leur correspondent. De plus, ceux qui s’amusent à mentir sur leur profil en ligne ne seraient pas ceux qui cherchent une relation sérieuse, donc les désillusions seraient moindres.

AmourEnLigne

Plusieurs limites, et non des moindres à cette étude. Tout d’abord elle est propre aux États-Unis et sur une durée de sept ans, elle n’est donc pas généralisable et demanderait peut-être une analyse sur une durée supérieure. Mais surtout, John Cacioppo, leader de cette étude, fait partie de eHarmony Scientific Advisory Board, une division scientifique du site eHarmony (un site de rencontre), le commanditaire de l’étude. « C’est une étude très impressionnante […] mais elle a été menée par quelqu’un qui possède un cheval dans la course et elle a été financée par une organisation qui pourrait avoir des intérêts dans l’histoire« . Eli Finkel de l’Université de Northwestern.

Une étude à prendre avec des pincettes donc, mais qui montre bien que les gens se rencontrent de plus en plus en ligne, que ce soit sur les sites de rencontres ou par d’autres moyens. Qu’en penser ? Difficile à dire, chacun devrait avoir son opinion sur la chose, quel est le vôtre ?

(source)

Image: ‘untitled
http://www.flickr.com/photos/62833003@N07/7258152594
Found on flickrcc.net


10 commentaires

  1. J’ai rencontré ma moitié il y a 3 ans sur un MMORPG et on file le parfait amour avec plein de projets pour l’avenir. Donc oui, les rencontres sur internet peuvent être sérieuses, autant que celles dans la rue, dans les fêtes, etc. Je pense que le tout c’est que la relation (plus qu’amicale s’entend) se fasse d’avantage IRL qu’en ligne.

  2. Et oui, il fallait s’y attendre. Mais la France n’est pas en reste; même si on en ai pas à ce point, on arrivera très vite à ce niveau. Le marché de la séduction en ligne n’en ai qu’à ses débuts, on voit arriver de nouveaux acteurs, il y en a même qui engagent des gens pour séduire sur le net !

  3. Ca serait aussi intéressant de connaître les modalités de l’étude.
    Si par exemple les questions étaient posées en ligne, via certains sites, … je pense que cela influencerait plus les résultats vers le côté rencontre en ligne que si le sondage était fait dans la rue.

  4. Josée on

    Cela ne me surprend pas du tout! Les gens d’aujourd’hui sont tellement occupés, entre le travail, les enfants (si tel est le cas), la famille, les loisirs, que le temps leur manque pour sortir et rencontrer possiblement de nouvelles personnes. Aussi, les rencontres en ligne sont en quelque sorte moins intimidantes ou agressives que les endroits fréquentés par les célibataires en quête d’un conjoint. En ayant la chance de commencer une rencontre sur le net, les discussions peuvent se faire sans stress et aussi souvent ou aussi peu que la personne le souhaite. Pour une femme célibataire, par exemple, avec de jeunes enfants, cela peut être parfait la seule occasion de pouvoir interagir socialement car les opportunités de temps libres sont très réduites.

  5. Nous parlons ici de sites de rencontres sérieuses.
    Les chiffres avancés ne sont sant doute pas les mêmes pour d’autres types de rencontres (cf : coquines, infidèles ou cougars par exemple).

  6. Pour ma part je n’ai jamais trouver l’âme sÅ“ur sur le net, je l’ai rencontré via un ami. En revanche j’ai trouvé plusieurs relations de courte durée sur des sites comme adopteunmec. Je pense que les statistiques de mariage sont moins élevées en France qu’aux USA.

  7. Les Américains ont toujours eu une longueur d’avance sur les nouvelles technologies et leur utilisation par rapport à nous, français, et je pense qu’on peut s’attendre à retrouver ce genre de statistiques en France d’ici quelques années.

    Il suffit de constater l’émergence des sites de rencontres en France et leur folle croissance pour se rendre compte que les Français se rencontrent de plus en plus par Internet !

  8. Les sites de rencontre sont de très bons moyens pour rencontrer l’âme sÅ“ur (et ils sont d’ailleurs de plus en plus utilisés en France aussi comme le dit Nicolas), à condition qu’ils soient utilisés à des fins sérieuses. Les gens élargissent leurs connaissances et côtoient des personnes qu’ils n’auraient jamais rencontré sans l’aide de ces sites. Et ils donnent souvent lieu à de beaux mariages par la suite !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Omni, la réalité virtuelle dans votre salon

La réalité virtuelle pourrait devenir plus crédible que jamais avec Omni. Le projet connait une franche réussite sur KickStarter et...

Fermer