Une adolescente décide de twitter des photos d’elle nue et se retrouve accusée de… pédopornographie !

Voici une bien étrange histoire dans laquelle la justice américaine semble vouloir enfoncer une punaise avec un marteau : une jeune fille est accusée de pédopornographie après avoir twitté des photos d’elle-même nue.

Le sexting – principe qui consiste à échanger du contenu sexuel via SMS, photo ou mail – a encore de beaux jours devant lui. Une étude nous apprenait que 50 % des adultes américains étaient concernés par le sujet. Aujourd’hui, une affaire, qui se passe une fois de plus aux États-Unis, nous rappelle les dangers de cette pratique. Une adolescente de 16 ans vivant en Virginie a décidé de publier des photos d’elle-même nue sur Twitter. Elle ne pensait probablement pas que l’affaire se terminerait ainsi…

Accusée de pédopornographie

Car, s’il est déjà interdit de publier du contenu à caractère pornographique sur Twitter, la police a décidé d’aller encore plus loin. Elle a choisi de voir le comportement de notre jeune exhibitionniste comme de la… pédopornographie, un chef d’accusation relativement grave. Puisque les photos étaient explicites et que rien n’était dissimulé, les photos de l’adolescente constituent un acte de pédopornographie. Comment une mineure peut être accusée d’une telle charge ? Selon Stephanie Williams-Ortery, du James City County Police Department, toute personnes qui reçoit, puis diffuse du contenu pédopornographique peut être accusée de pédopornographie, quel que soit son âge. La jeune fille n’a, ici, par reçu d’images puisqu’elle a elle-même pris les clichés mais elle les a partagés, ce qui est suffisant aux yeux de la justice.

SelfieInvert Une adolescente décide de twitter des photos delle nue et se retrouve accusée de... pédopornographie !

Marcher sur la tête

Pour l’instant, impossible de dire si l’adolescente sera effectivement condamnée à cause de cette affaire. Mais l’histoire soulève de réelles questions sur la justice américaine. Ce genre d’affaire doit-elle aller en justice ? De telles charges sont-elle pertinentes ? Un conseil de discipline, un bannissement du compte Twitter et un mois privée de sortie ne sont-ils pas suffisants ? Les photos ont bien évidemment été supprimées par Twitter mais elles ne disparaitront jamais vraiment du Web, la jeune fille s’en mordra probablement les doigts toute sa vie.

(source)

Image: ‘BLACK
http://www.flickr.com/photos/66603426@N05/11280726163
Found on flickrcc.net

8 commentaires

  1. @jujuju : Ca dépends : les parents ont-ils vraiment mal éduqué leur enfant ? Si oui, ok, sinon je pense qu’à 16 ans on est assez intelligent pour comprendre les dangers d’internet. Il y a des imbéciles partout, même ayant reçu une « bonne » éducation. Le point le plus important selon moi est la sensibilisation aux dangers d’internet chez les jeunes…

  2. @jujuju: t’as bien raison les parents auraient du l’enfermer dans la cave sans connexion internet jusqu’à ce qu’elle soit marié, c’est 100% de leur faute….. ou alors peut être qu’apprendre les « risques » d’internet et l’accompagner dans son apprentissage des réseaux sociaux est mieux, mais c’est sur que cela ne peut éviter 100% ce genre d’incident (sauf en fliquant 24/24 ses faits et gestes). Grandir c’est aussi devenir responsable de ses actes, ça prend du temps!

  3. Je vous plussoie et j’irai même plus loin, je propose qu’on la fasse brûler vive pour rétablir d’urgence l’équilibre du monde et qu’on fasse fermer Twitter, qui a malheureusement été souillé à jamais.

    Puis, dès que possible, je préconise qu’on enferme tous les enfants et les ados dans des monastères sans électricité jusqu’à leur majorité, et ce afin de protéger les adultes !!

    Dans le monastère, ils devront se flageller quotidiennement les parties pour se rentrer dans la caboche que posseder un corps c’est répugnant, et que de violer le contrat d’utilisateur d’un site web américain l’est tout autant !

  4. La lutte contre la pédopornographie vise à protéger …

    - Réponse (a) : Les mineurs

    - Réponse (b) : Les puritains

    - Réponse (c) : Twitter, Facebook, Google.

  5. « Mais l’histoire soulève de réelles questions sur la justice américaine » … euh tu habites pas en France ? Parceque la justice Francaise laisse libre (4 mois de sursis) un restaurateur qui a jeté volontairement de la soude sur un chat ce qui l’a brulé et tué par exemple.
    Bon et je prefere que la justice prenne les décisions plutot que les entités non juridique comme en France, ou les médias/politiques se font justice eux-meme, en décidant de ce qui est bien a dire ou pas, et insultent les gens en désacord, des directeurs d’écoles renvois des jeunes qui ont le malheur d’avoir fait une quenelle sans que la justice est un jour statué sur son sens, etc…
    Donc je prefere que la justice fasse de la justice, plutot que des organes corporatistes se fassent leur justice eux-meme car cela ressemble beaucoup a ce qu’une dictature fait… Je crois et ait plus confiance dans la justice que dans partialité de politiques, de journalistes ou de directeurs d’écoles.

    Et donc si cette adolescente a commis un délit, ce n’est pas les parents qu’il faut sanctionné, mais bien l’adolescente. Les adolsecents sont assez grand pour aller manifester, se rebeller, se faire prendre en photo nue, mais ne serait pas assez grand pour assumer leurs actes ? Apres il est évident, que si c’est la première fois qu’elle le fait la justice sera cool.

  6. Afin de pouvoir se faire soi même une opinion objective sur la gravité de cet acte il faudrait que l’on puisse étudier de près lesdites photos.
    Donc si quelqu’un pouvait avoir l’obligeance de poster les liens des photos en question …
    .
    c’est juste pour étude … ;)

  7. JiaJo : la justice français n’est pas parfaite bien sûr, loin s’en faut. Aucune justice ne l’est d’ailleurs (et c’est bien pour ça que des peines définitives comme la peine capitale sont inacceptables).
    Mais le fait est que le système accusatoire de la justice américaine, avec ses parties qui plaident coupable ou pas, où ce n’est pas la recherche de la vérité qui compte, mais la victoire d’une l’argumentation sur une autre, est bien pire que le notre. Leur système est conçu pour faire gagner celui qui a le plus d’argent, et si vous n’êtes pas WASP, il en faudra encore beaucoup plus.
    Bref l’esprit de leur loi anti-pédopornographique n’est pas de protéger l’enfant, comme c’est le cas en France et dans les pays évolués avec une vraie civilisation, mais de protéger la bonne morale puritaine… Bonne morale qui nous contamine petit à petit, via nos médias qui ne peuvent pas s’empêcher de singer tout ce qui vient des Etats-unis… Pauvre de nous.

Et si vous mettiez votre grain de sel ?