Exit les vilaines armes à feu, on pourra peut-être bientôt imprimer nos pizzas en 3D. En tout cas la NASA y croit et a financé un projet qui va dans ce sens.

La NASA croit en la nourriture de synthèse et a octroyé une subvention de 125.000$ à Anjan Contractor, directeur de Systems & Materials Research Corporation. Son projet, créer une imprimante 3D qui servirait à… imprimer à manger. Son premier objectif, non des moindres, est de réussir à imprimer une pizza.

Pour réussir sa mission, Contractor compte s’appuyer sur la technologie RepRap, l’imprimante open source qui est censée pouvoir imprimer ses propres pièces. L’homme a six mois pour mener à bien sa quête de création nutritive. La pizza en question sera constituée de trois couches de poudres alimentaires mélangées à de l’eau et à de l’huile.

ImprimanteChocolat Une pizza imprimée en 3D

L’utilité première d’une telle initiative pourrait être de nourrir les astronautes en mission spatiale. Pour cela, la NASA a besoin de produits nourrissants qui possèdent une conservation longue durée. Les poudres utilisées par la future machine seront probablement constituées (miam !) d’algues, d’herbe et d’insectes. Elles sont censées posséder une durée de vie de 30 ans. Le projet d’impression de nourriture 3D pourrait donc parfaitement convenir aux besoins de la NASA, on comprend donc mieux pourquoi la subvention de 125.000$.

Reste à savoir quel goût aura cette chère pizza synthétique. Après tout, le mélange insecte-algues-herbe n’est peut être pas si loin de chorizo-poivron-herbes de Provence ! En tout cas, ce genre d’innovation sur les imprimantes 3D est toujours plus plaisant à découvrir que les dernières inventions en matière d’impression d’armes à feu. Vous avez dit Soleil Vert ?

(source)