YouScribe se définit lui-même comme « le premier réseau social francophone des documents numériques », monté en janvier 2011 par Juan Pirlot de Corbion (qui est aussi le fondateur de la librairie Chapitre.com) et est plus qu’un énième réseau, c’est surtout une place de marché pour vos documents numériques que vous pouvez échanger gratuitement ou vendre aux autres utilisateurs.

YouScribe se définit lui-même comme « le premier réseau social francophone des documents numériques« , monté en janvier 2011 par Juan Pirlot de Corbion (qui est aussi le fondateur de la librairie Chapitre.com) et est plus qu’un énième réseau, c’est surtout une place de marché pour vos documents numériques que vous pouvez échanger gratuitement ou vendre aux autres utilisateurs.

Pas de restrictions sur les fichiers mis en ligne (plaquette d’entreprise, livre blanc, présentation, programme, roman, mode d’emploi, etc.) et à tous les formats pour les utilisateurs qui décident de l’utilisation qu’ils vont faire de leurs documents. L’utilisateur va également choisir son mode de diffusion, gratuit ou contre rémunération avec un prix qu’il fixera lui même ainsi que son moyen de diffusion  (streaming ou téléchargement).

Avec un business model reposant principalement sur une commission pour chaque vente (30% pour les « non premium » et 15% pour les « premium » qui sont d’ailleurs offerts jusqu’à la fin de l’année 2012), les services proposés amènent une certaine valeur ajoutée, surtout autour des facilités de lecture que la plateforme propose ou l’optimisation du référencement des documents proposés. Permettre aussi de développer des bases de données qualifiées, diffuser son ebook sur une plateforme esthétique et plus ergonomique.

youscribe Une place de marché numérique pour vos documents

Youscribe, c’est déjà plus d’1 500 000 documents au catalogue mais aussi une stratégie qui peut être très pertinente en s’appuyant sur des partenariats avec des éditeurs (Gallimard, Flammarion, Editis, Eyrolles, etc.), des institutionnels (Deloitte, BNF, Legifrance, etc.) et même des partis politiques avec les deux acteurs majeurs présents sur le réseau (UMP et PS). Une belle possibilité de lobbying et surtout une manière intelligente de désamorcer des relations qui auraient pu être tendues avec des acteurs traditionnels généralement frileux devant ce genre de services.

Note d’Eric : on en a parlé aussi sur PowerPress