USA : 13 ans et déjà enceinte suite à une relation via Facebook

Aux Etats-Unis, un homme va être jugé pour avoir mis enceinte une jeune fille de 13 ans rencontrée sur Facebook.

Il s’agit d’un homme de 24 ans, portant le nom de Victor Steven Robinson, de la ville de Sandy (Utah). Il a été inculpé pour trois chefs d’accusation pour avoir violé un enfant, ce qui représente un crime de premier degré. Par ailleurs, il est aussi accusé d’avoir mis la vie de l’enfant en danger.

D’après les enquêtes, Robinson et la jeune fille de 13 ans, du comté de Salt Lake, auraient sympathisé  sur Facebook après être devenus amis, au mois de novembre. Ils auraient fait une première rencontre au mois de mai. D’après les documents d’inculpation, la jeune fille aurait avoué qu’ils ont eu au moins trois rapports sexuels entre le 2 mai et le 11 Juillet 2013. Selon les charges, le jeune homme de 24 ans et l’adolescente consommaient de l’héroïne à chaque fois qu’ils avaient des rapports. Celui-ci fera une comparution ce mercredi.

A ne pas prendre à la légère

Certaines associations tentent déjà d’alerter les parents du danger auquel les enfants peuvent s’exposer en textant sur leurs Smartphones ou en communiquant sur les  réseaux sociaux. Avec la technologie qui ne cesse de faire de grands pas, la télécommunication évolue.

Malheureusement, certaines personnes malintentionnées peuvent en profiter et, comme cette histoire le montre, il peut être facile d’atteindre des enfants mineurs. Outre les réseaux sociaux, même les SMS peuvent poser un problème. En effet, nombreux enfants se mettent au « sexting » à un très jeune âge, envoient des photos provocatrices et des messages dangereux. Selon le Daily Star, plusieurs écoles feraient face à des incidents liés au « sexting », chaque jour. Récemment, un jeunenhomme de 19 ans de l’Ithaca (USA) a été jugé pour avoir envoyé des messages à caractère sexuel à une jeune fille de 14 ans.

(Source)

Crédit Image : PictureYouth


9 commentaires

  1. … à 13 ans elle consommait de l’héroïne et ses parents ne voyaient rien ? parents « absents » est sans doute plus le pb que l’impact des réseaux sociaux

  2. « une relation via Facebook », désolé mais citer Facebook n’a aucun interet, la personne aurais trés bien put etre sur d’autres sites, le probleme reste des parents qui ne surveille pas leur enfants.

  3. remarque sur la forme :

    « Comme nous parlons d’adolescents, j’ai préféré ce terme »
    … je ne vois pas pourquoi ce terme serait plus approprié dans le cas d’une adolescente.

  4. Engrossé est plus que familier, je dirais même péjoratif. Je n’emploierai pas ce terme aujourd’hui.

  5. Eric

    Je viens de corriger et supprimer ce terme ignoble, qui m’avait échappé dans le résumé d’intro à la relecture de l’article, désolé.

  6. Le problème vient peut-être plutôt des parents, non ? Plutôt que des nouvelles méthodes de communication…

  7. Je ne vois pas l’intérêt de cet article sur ce site. Où alors il aurait fallu débattre des raccourcis qui sont faits entre nouvelles technologies et faits de société. S’ils ne s’étaient pas rencontrés sur internet cela aurait été dans la rue, dans un magasin…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
La Corée du Nord est accusée d’avoir hacké son voisin du sud

La Corée du Sud accuse son voisin du nord d’avoir hacké le site web de sa présidence et d’autres sites...

Fermer