Utiliser le mot « Candy » dans un jeu vidéo mobile va devenir risqué

Si vous voulez développer un jeu vidéo pour mobile, évitez de mettre « Candy » dans son nom, surtout si c’est pour iOS.

Candy Slots

Il y a près d’un an, King.com avait déposé un dossier à l’US Trademark Office dans le but de faire du mot « Candy » sa marque déposée. Et le 15 janvier, l’administration américaine a donné une réponse favorable à la requête de l’entreprise.

Candy : marque déposée

C’est comme si le mot « Candy » (dans Candy Crush Saga) appartenait à cette société américaine, pour certaines catégories de produits et dans une certaine juridiction. La nouvelle a peut-être été célébrée du côté de King.com, mais de nombreux développeurs ont maintenant des raisons d’être en colère.

De plus, pour cette quasi-appropriation du mot Candy, King.com a le soutien d’Apple. D’après Forbes, de nombreux développeurs ont reçu un e-mail d’Apple car les titres de leurs jeux contenaient le mot magique. On leur demande de retirer leurs applications ou alors de prouver que celles-ci ne violent pas les nouveaux droits de King.com.

Des développeurs qui se sentent victimes

A priori, il semble légitime que King veuille protéger son Candy Crush Saga contre les imitateurs, les vrais copycat. Il est également compréhensible qu’Apple songe à protéger l’un de ses plus gros partenaires – King réaliserait un chiffre d’un million de dollars par jour. Néanmoins, la situation a généré quelques dommages collatéraux.

Exemple : sur le blog Gamezebo, un développeur qui fait partie de ces victimes de l’abus de King s’est expliqué. Benny Hsu a développé un jeu nommé All Candy Casino Slots – Jewel Craze Connect: Big Blast Mania Land.

La seule chose vraiment en commun que le jeu développé par Benny Hsu ait avec Candy Crush Saga, ce serait le mot « Candy ». Et pourtant, il ferait partie de ceux qui ont reçu le courriel d’Apple. Il aurait donc décidé de contacter le responsable de King.com, en espérant que la société admette que dans son cas, il s’agit d’une erreur.

Mais plutôt que des excuses, il a reçu une petite gifle verbale. Voici ce qu’on lui a expliqué : son utilisation de « CANDY SLOTS » sur l’icône de son application utilise exactement la marque déposée de King pour un produit « identique » et cela pourrait porter à confusion chez les consommateurs, ce qui peut être préjudiciable à la marque.

Légal. Mais est-ce logique ?

Certains experts trouvent l’appropriation de termes génériques comme cela plutôt ridicule. Protéger l’expression « Candy Crush » ou « Crush Saga » semble plus logique. Mais pour « Candy », c’est tout autre chose. Imaginez si l’on décidait également de virer toutes les applications qui contiennent des mots comme « Angry », « Birds », « Ninja » ou « Zombie » de l’App Store.

A la limite, dans le cadre de cette chasse aux sorcières, ils pourraient au moins s’en tenir aux véritables copycat qui utilisent le mot Candy dans le titre d’un jeu mobile qui s’inspire du Bejeweled. Un exemple : le jeu Candy Star, disponible sur Play Store.

Mais le jeu que nous avons cité plus haut, All Candy Casino Slots – Jewel Craze Connect: Big Blast Mania Land, est un jeu de machine à sous. Bien que Candy Crush Saga comporte aussi une partie machine à sous, c’est plutôt discutable.

Source : Forbes


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Glass Camp : De la domotique à la mobilité, en passant par le shopping… la France expérimente les Google Glass

Du 17 au 19 janvier se tenait le premier hackathon européen dédié au Google Glass. Baptisé Glass Camp il fut...

Fermer