[Vidéo] Les Héros du Web #2 : le petit écran à l’heure de la Social TV

Pour ce second épisode des HDW je vous propose de décrypter un nouveau phénomène du divertissement, celui de la Social TV. Nos héros du web vous expliqueront comment ils tentent de réinventer un modèle vieux d’un demi-siècle en créant des expériences interactives, enrichies et sociales autour des programmes de TV.

3 heures 50, c’est le temps que les Français ont passé quotidiennement devant la télévision en 2012. Une hausse de 3 minutes par rapport à 2011, pour le plus grand plaisir des principaux concernés, les majors du petit écran. Il faut dire que ces derniers ont la vie dure depuis quelques années avec l’arrivée d’une révolution nommée… Internet. Cette dernière s’est démocratisée à une vitesse incontrôlable et n’a pas manqué de chambouler des modèles instaurés il y a plusieurs décennies. L’une de ses principales mutations n’est autre que l’éclatement des audiences.

L’utilisation simultanée de plusieurs écrans devant son téléviseur a un nom, il s’agit du multitasking. Certains vous diront qu’une main occupée par un smartphone est une main loin de la télécommande donc une aubaine pour des chaînes confrontées à un public de «zappeurs». Pourtant, maintenir un téléspectateur devant ses programmes ne suffit plus. Concentré sur le second écran, celui-ci ne porte plus attention à la TV, donc à ses émissions mais aussi ses plages publicitaires, principales sources de financement de ce média.

Vous l’aurez compris, le principal défi de nos chaînes consiste aujourd’hui à trouver des mécaniques en mesure de concentrer l’attention et d’engager le public. Des réseaux sociaux, en passant par les plateformes de jeux et les applications mobiles, chacun de ces supports devient l’une des composantes de dispositifs périphériques orchestrés pour réengager les audiences autour des programmes TV. 

Pour comprendre l’enjeu de cette évolution, j’ai décidé de vous emmener à la rencontre de trois spécialistes. Amina Belghiti directrice des partenariats chez Facebook, Antonio Grigolini responsable Social TV à France Télévisions et enfin Wale Gbadamosi Oyekanmi fondateur de la Start-up Darewin. La première représente la plateforme la plus populaire pour échanger autour des programmes TV, le second est chargé de la problématique du second écran au sein d’un géant du PAF et enfin notre dernier héros du web a créé la première start-up entièrement dédiée à la création d’expériences interactives et sociales pour les chaînes de TV.

Sans plus atteindre, je vous propose de partir en immersion dans l’univers connecté, social et enrichi de la Social TV. Place à ce second épisode des Héros du Web :

………………………………………………………………………………………..

Faites tourner, n’hésitez pas à partager votre ressenti et bien évidemment à suivre l’aventure qui se poursuivra entre chaque numéro sur Twitter,  Facebook et Instagram.


Les Héros du Web #2 : le petit écran à l’heure de la Social TV"]

7 commentaires

  1. Multitasking in the TV space = ADS (Attention Deficit Syndrome) – Une Systeme comme offert par Egonocast a Paris – http://www.egonocast.com est la solution…L’Ecran principal et la dieuxeme ecran en harmonie (As One)…The 2nd Screen is an extension of the 1st Screen and not a detractor away from the topic like Facebook, Twitter et al..

  2. @Eric: Et bien oui, je pense, je trouve que ça nuit à la qualité du reportage. La forme permet de valoriser le fond qui est, par ailleurs, très intéressant. Je n’ai pas d’autre moyen que de laisser un commentaire dans l’optique que vous le lisiez et, éventuellement, mettiez le prompteur un peux plus bas la prochaine fois. Ne prenez rien mal, ça se veut constructif. 🙂

  3. @Tyler je n’avais pas remarqué et en revisionnant je constate que le regard se porte en haut de la caméra quelques secondes et seulement au début de la vidéo. Trop marrant de constater votre exagération. « Regard porté vers le plafond »…. le ciel aussi ?

  4. Bonjour,
    j’ai une question légèrement hors-sujet, mais en lien avec ce blog…
    Vous promouvez pas mal les métiers du digital, les start-ups liés aux nouvelles technos, le décryptage des tendances, etc.

    J’aimerais vous demander si vous avez un avis concernant les bonnes écoles en développement digital, les bons mastères spécialisés, MBA, etc.. Et plus particulièrement celles qui sont recherchées par les recruteurs dans ce type de profil.

    merci, et bonne continuation

  5. Vincent-Puren

    Bonjour Ohayoli,

    Personnellement je pense que le digital nécessite une nouvelle école celle de l’autodidacte. Ce que je veux c’est qu’avoir un master / mba dédié au digital / innovation c’est bien (j’en ai un d’ailleurs) mais ça ne suffira pas pour faire la différence. Il faut apprendre, s’informer et expérimenter en permanence pour rester à jour. Après pour me recentrer sur votre question il y a de belles alliances entre écoles d’ingénieurs et écoles de commerces, tout dépend de votre profil . On peut en parler sur twitter @vincentpuren.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Google Cloud Print arrive sur Windows, facilitant ainsi le partage d’imprimante

Désormais le service Cloud Print est accessible pour les utilisateurs Windows pour peu qu'ils utilisent le navigateur Chrome. Grâce à...

Fermer