Vie privée: Facebook dénonce les enquêtes contre son réseau

Facebook a réagi aux différentes enquêtes qui ont été ouvertes à l’encontre du réseau social qu’il dénonce et dont il reproche de menacer le service.

Facebook pixabay 1

C’est dans le Financial Time que Facebook a dévoilé qu’il était de plus en plus agacé par la multitude d’enquêtes qui ont été ouvertes contre le réseau social, concernant des questions de vie privée. Il s’inquiète de la menace que représentent ces enquêtes, car elles mettraient en péril l’unicité de son offre. En effet, le réseau social ne pourrait pas offrir un réseau mondial avec des règles locales, sans un énorme surcoût financier.

Facebook agacé par les enquêtes à répétions de l’Europe

Le Vice-président de la politique publique de chez de Facebook ne comprend pas la démarche de l’Europe et Richard Allan a déclaré : « Comme le Web en 1989, l’Europe a été fondée selon un principe puissant : faire tomber les barrières qui éloignent les gens et rendre la vie meilleure ». Facebook cherche à offrir un service qui rapproche les gens et on l’accuse sans cesse d’être un Big Brother.

Richard Allan assez agacé par la tournure des évènements a également ajouté : « Nous avons toujours joué le jeu et aujourd’hui, on nous dit qu’il faut tout recommencer, dans tous les pays. Ce n’est pas correct et ce n’est pas un bon modèle de régulation ». En allusion, aux enquêtes menées dans différents pays comme la Belgique, la France, l’Allemagne ou l’Espagne. Les griefs portent notamment sur le traitement des données, le respect de la vie privée, l’opt-out, le manque de transparence du réseau social, les changements de politique de confidentialité, etc.

Facebook : « Notre but est d’offrir le même service à tous »

Richard Allan ajoute : « Notre but est d’offrir le même service à tous » et non des services régionaux ou pires des services nationaux. Facebook encourage vivement l’Europe à cesser d’avoir de vieux réflexes nationaux et de concentrer tous leurs efforts sur une harmonisation de leurs règles, afin de simplifier le travail des entreprises. Il conclut en affirmant : « c’est le développement de toutes les sociétés en Europe qui pourrait être remis en cause » et il souligne: « les coûts pourraient augmenter, et les Européens découvrir les nouveautés plus tard, voire en être privés », en forme d’avertissement contre cet excès de régulation.

Sources.

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Evernote Plus
Evernote revoit ses formules payantes

Si vous commencez à vous sentir à l’étroit sur votre compte gratuit, alors c’est votre jour de chance.

Fermer