Visite du pavillon français au CES : nos 5 coups de cœur innovation

Avec 275 entreprises, dont 223 startups, les Français sont sérieusement bien représentés dans les halls du CES de cette année. C’est toujours la troisième délégation derrière les géants américains et chinois. L’embarras du choix pour les rencontrer et parler un peu en VO.

holi

Au hasard de l’un des nombreux transferts en bus de l’organisation du CES, un de mes voisins de fortune américains m’explique l’admiration qu’il a envers les start-ups françaises, originales, agressives et surtout, qui n’hésitent pas à se lancer bille en tête dans le hardware sans se poser de questions. Et c’est vrai qu’elles en imposent, les boîtes françaises à Las Vegas. Troisième nationalité représentée avec 275 entreprises dont 233 startup, pas mal ! On entend d’ailleurs souvent parler français au hasard des allées bondées des parcs des expos géants de la ville du Nevada. On y croise aussi des Sapin, Lemaire, Fillon, Kosciusko-Morizet…

Il y a les grosses entreprises stars, comme Valeo, en bonne place sur les parkings ensoleillés du Gold Lot, dont les véhicules de démo sont trustés par les constructeurs curieux de se faire une idée des dernières tendances proposées, comme une originale application du V2V transmettant l’image de la caméra avant du gros pick-up précédent au véhicule suivant, pour l’aider à doubler. Autres poids lourd, Legrand qui propose avec NetatmoCéliane, une solution simple d’interrupteurs connectés qui se veut démocratiser le smart home, promis comme ultra facile à installer en quelques seondes seulement. Avec une connexion sur le cloud et des systèmes ouverts, elle est interopérable avec d’autres plateformes IOT. Les interrupteurs s’appairent en les tapotant l’un contre l’autre plusieurs fois, car ils contiennent des accéléromètres. Une appli gère le tout et peut montrer en détails toutes les consommations. Notons que Céliane a obtenu 2 CES awards.

Mais en même temps, il y a tellement d’awards sur les tables d’accueil des exposants qu’au bout d’un moment, on ne peut s’empêcher de penser à un effet « Ecole des Fans », les moins jeunes comprendront : c’était une émission où des enfants chantaient et chacun avait droit à des bonnes notes et une montagne de cadeaux. Heureusement, les Français du CES sont meilleurs que les enfants à l’époque.

Au hasard des allées, on tombe sur Piq, le capteur coach de sport associé avec la marque d’équipements de boxeEverlast depuis peu, ou, toujours dans le co-branding, la brosse à cheveux connectée de Kerastase avec Withings, destinée à une prendre particulièrement soin de la chevelure, pour près de 200 €. Chez Somfy, la jolie caméra connectée One bénéficie de l’expertise de MyFox, tout récemment achetée par le spécialiste des volets motorisés. Et c’est un petit volet justement qui vient obturer l’objectif une fois son propriétaire rentré à la maison. Un petit peu plus loin, le grand stand de La Poste et ses partenaires présente ses futurs services connectés autour de son Hub Numérique.A côté, lz- petite télécommande universelle maligne Sevenhugs n’arrivera qu’à l’automne (299 € en kit complet) sur le marché mais il est impressionnant de voir l’évolution entre le petit stand de l’an passé au cœur de l’Eureka Park et le gros stand de cette année. 6 000 précommandes ont été rassemblées sur Kickstarter.

Puis, passage obligé sur stand de Wistiki où toute l’équipe de la marque a fait le déplacement et semble avoir un peu fêté ça… Ils lancent le petit traqueur Aha, doté d’une fonction de laisse électronique, avec 2 ans d’autonomie et 100 m de portée. Toujours dessiné par Philippe Stark et fabriqué en France, il sera disponible en mars pour 49,90 €. Quant aux Lyonnais de Holi, ils sont bien installés dans un joli stand à l’ambiance plus scandinave qu’auvergnate, avec leurs solutions sophistiquées d’aide au sommeil.

Enfin, direction l’Eureka Park, royaume des start-ups qui sont alignées par centaines dans des mini stands dans une effervescence toujours incroyable. 178 français y sont présents et le coq rouge du logo French Tech a bien investi les lieux.

Mes 5 coups de cœur innovation

Terraillon Nutrismart :

Le spécialiste des balances s’est intéressé à des mesures plus originales et, grâce à un spectromètre intégré de marque SCIO, la balance Nutrismart est capable de reconnaître et analyser chaque aliment. Vous connaîtrez par exemple précisément le nombre de calories d’une pomme et ses composants principaux. Et la même pomme le lendemain, avec  son mûrissement, aura des propriétés qui auront changé…

terraillon

CosmoConnected

C’est une idée toute simple et efficace : un troisième feu de stop pour les motards, plus en hauteur, il est vu de plus loin. Mais surtout, en cas d’accident, c’est également un objet connecté qui pourra appeler les secours ou la personne de son choix. Il transmettra ses coordonnées GPS et les informations spécifiques liées au dossier personnel en ligne et communiquées au système.

cosmo

Bixi

Le malin petit module de commande gestuelle Bixi est utilisable à la maison comme en voiture pour commander un smartphone, des lumières, de la musique ou un autre objet connecté en Bluetooth, comme une GoPro par exemple. (80 €).

bixi

SteadXP

Voilà une manière originale et assez bluffante de stabiliser les images vidéo : ce n’est pas fait à la source, mais à la post-production. Sans avoir recours à un gimbal, mais à un petit boîtier placé sur un reflex ou derrière une GoPro, Il enregistre tous les mouvements et synchronise le tout dans un deuxième temps.

steadxpplus-black-shop1

Akoustic Arts

Il s’agit d’un haut-parleur directif dont le son ne peut être entendu que dans un champ très étroit, par la seule personne concernée. Ainsi, ce petit modèle pensé pour la voiture permet de donner les instructions de navigationou le don d’une conversation par exemple sans déranger les autres passagers. Le secret ? C’est une diffusion du son au moyen d’ultrasons.

akoustic-arts


    Nos dernières vidéos

      Répondre

      Envoyer à un ami

      Lire les articles précédents :
      CES 2017 : Netgear dévoile son Arlo Baby Monitor
      [CES2017] : Netgear présente son babyphone Arlo Baby Monitor

      Netgear a décidé de lancer un babyphone pendant le CES 2017, il s’agit du Arlo Baby Monitor. Un produit de...

      Fermer