Visite d’un nouveau village de l’innovation en plein coeur de Paris

Le Crédit Agricole va inaugurer un ambitieux village de l’innovation en Juin 2014. 5000m2 de bureaux en plein coeur de Paris qui vont accueillir une centaine de start-ups.

« Il va falloir faire preuve d’imagination, mais tu es juste devant la place du village ».

Devant mes yeux, des échafaudages à perte de vue recouvrent le sol d’une grande salle très lumineuse. L’ouverture est prévue pour Juin 2014 et il est difficile de se figurer la transfiguration des lieux en si peu de temps. Ce sont pourtant des dizaines et des dizaines d’ouvriers qui travaillent sans relâche et les 8 étages du bâtiment fourmillent d’activités pour converger vers cette date du début de l’été.

Casques de chantier sur la tête, nous sillonnons l’ensemble de l’espace pour visualiser ce que sera ce nouveau lieu dédié à l’innovation en plein coeur de Paris.

C’est en compagnie de Fabrice Marsella, responsable du village de l’innovation au Crédit Agricole, que nous réalisons la visite. Fabrice possède également un autre titre : en effet, il sera également Maire du village. La découverte des lieux se fait donc en utilisant la métaphore filée du « village »Â puisqu’il sera question de la place du village, de ses habitants, du café du village, etc.

L’idée est de véhiculer cette même image de convivialité, où tout le monde va se connaître et s’entre-aider.

village innovation credit agricole

La genèse d’un village de l’innovation

Pour comprendre la volonté de ce village, il faut retourner presque 130 ans en arrière à la création du Crédit Agricole. Cette banque coopérative a été édifiée par des non-banquiers qui souhaitaient trouver des solutions qui n’existaient pas. Aujourd’hui constitué de 39 caisses régionales, le Crédit Agricole annonce financer 1/4 de l’économie française.

Pour le Crédit Agricole, il est primordial d’aider à la création d’entreprises dans l’optique de permettre aux territoires de se développer, d’avoir des régions dynamiques, ce qui va permettre aux gens d’emprunter pour acheter leurs maisons, etc.

Raisonnement qui est encore plus important en période de crise. La banque coopérative considère avoir prouvé sa solidité pendant ces temps difficiles et pense pouvoir transmettre quelques enseignements aux petites sociétés comme les start-ups.

Ils ont donc réalisé plusieurs études pour mieux cerner les besoins des start-ups pour arriver à 2 constats. Si les start-ups peuvent beaucoup apprendre du Crédit Agricole, la banque a découvert qu’elle en apprendrait tout autant des start-ups. Cette découverte marque le début d’un projet déjà proposé aux décideurs du groupe à l’été 2012… et finalement décidé fin 2013.

pepinière la boétie

Répondre au mieux aux besoins des entrepreneurs

C’est donc à cette période qu’a été décidé le rachat des anciens locaux de l’UMP au 55, rue de la Boétie pour les transformer en lieu de l’innovation. 5000 m2 dont 1400 seront destinés à « la Pépinière La Boétie » avec une ouverture aux start-ups innovantes de moins de 36 mois d’existence.

Les « habitants » du village ne devront absolument pas travailler dans le secteur de la banque et des finances, et le lieu souhaite attirer au contraire une large typologie de start-ups.

Des start-ups que le Crédit Agricole souhaite soigner grâce à de nombreux équipements pensés à leur destination. Ils ont ainsi réalisé une étude pour savoir comment ces sociétés innovantes utilisent leur temps afin de consacrer le bon pourcentage de l’espace pour un équipement adapté.

Les habitants auront ainsi le choix entre un bureau ouvert lorsqu’ils ont besoin de voir leurs idées challengées par les autres, un bureau fermé pour travailler efficacement en équipe, des espaces de réunions, un espace pour téléphoner, d’un salon VIP pour signer les contrats (avec vue sur les toits de Paris) ou une salle de concentration pour pouvoir brainstormer seul avec l’assurance de ne pas être dérangé.

Ce que le Crédit Agricole présente comme un coworking nouvelle génération souhaite proposer des formules où les entrepreneurs pourront choisir l’espace en fonction des différentes situations de travail et faire évoluer leurs demandes d’un jour à l’autre.

vue village innovation

La France : au coeur de l’innovation bancaire

Une partie des bureaux sera tout de même consacrée au coeur de métier du Crédit Agricole avec notamment l’emménagement de son Technolab’ au sein du village. Bernard Larrivière, directeur de l’innovation du Crédit Agricole, me rappelle combien la France est un pays en avance sur ce secteur.

« Les français considèrent comme normal d’avoir une carte à puce qui fonctionne dans tous les magasins et qui permet de retirer de l’argent sur n’importe quel distributeur. Il faut pourtant se rappeler que la plupart des pays du monde n’a pas cette chance… certains pays très développés utilisent encore des bandes magnétiques qui ne marchent que dans un réseau limité de marchands ».

La France est donc un pionnier de l’innovation bancaire et le Crédit Agricole souhaite installer définitivement le pays dans cette position. Bernard Larrivière poursuit : « Les nouveaux usages bancaires sont numériques et nous voulons aujourd’hui permettre aux clients d’amener les nouveaux produits en travaillant avec des partenaires ».

Un Village de l’innovation qui a déjà généré beaucoup d’intérêt auprès de l’écosystème start-up. Pour 100 places disponibles, ce sont déjà plus de 250 dossiers qui ont été déposés alors même que nous sommes encore à 5 mois de l’inauguration.


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Il y en a qui ont vraiment une vie passionnante

Non mais sérieux...

Fermer