Vizir : pour en finir avec les questionnaires moches de Google Form

Vizir est la [Start-Up française de la Semaine] dans le cadre du grand concours Start-Up Presse-Citron.

start-up presse-citron

Que fait Vizir ?

Vizir est un éditeur de questionnaires en ligne qui se concentre sur la simplicité d’utilisation et sur le design des formulaires.
Plus concrètement, vous donnez un nom à votre questionnaire et une description, puis vous ajoutez très simplement vos questions (avec un choix aujourd’hui entre « Choix simple », « Choix multiple », « Réponse textuelle » et « Information de contact »). Vous pouvez choisir un fond d’écran pour chaque question (ou laisser celui proposé par défaut en mode aléatoire) avant de partager le questionnaire. Vous recevez ensuite les réponses sous une forme classique de tableau ou via de la data visualisation.

Il a pour objectif de simplifier la création d’un questionnaire et de maximiser le taux de réponses de sa cible.

vizir logo

Qui est derrière Vizir ?

Fondateurs :
  • Thomas Maître (24 ans)
  • Benoit Guivarch (24 ans)
Genèse :
Thomas & Benoit se sont rencontrés à Audencia Nantes, école de commerce où ils suivaient tous deux la majeure entrepreneuriale. Dans le cadre de leurs études, ils ont fondé LeSmartWeb, une agence web qui avait pour objectif de réduire la fracture numérique en offrant leurs services (principalement création de sites web et de présence sociale) à des PME.

Si cette aventure leur a permis de financer ce qui deviendrait Vizir, ils se sont vite rendu compte que le modèle n’était pas « scalable » et qu’ils n’avaient pas envie de faire cela de leurs vies. Avec cette agence, ils étaient le lien entre les éditeurs SaaS et les professionnels. Thomas et Benoit avaient la volonté de passer de l’autre côté de la barrière pour se mettre du côté éditeur.

Le cheminement de cette start-up commence avec l’éducation et le besoin ressenti des professeurs pour faire entrer du numérique dans les cours pour réussir à intéresser à nouveau les élèves. Premier constat, les professeurs connaissaient très mal leurs étudiants et leurs aspirations. Vizir était donc dans un premier temps une application web développée pour 1. Mieux comprendre les étudiants grâce à des formulaires simples à créer et faciles à répondre, puis 2. Faire des recommandations sur du contenu éducatif en fonction des réponses aux formulaires.

Il s’est révélé très vite que les écoles n’étaient pas prêtes à trouver un budget pour acheter des licences pour un tel produit. En parallèle, des entreprises se montraient très intéressées par la première brique proposée par la start-up. Ils ont donc abandonné la deuxième partie de leur proposition pour se concentrer sur le formulaire, rencontrant une vraie demande pour un outil simple et beau qui maximiserait le taux de réponses. C’est donc en mode très « lean » qu’ils se sont mis à développer le produit d’après les retours des utilisateurs.

vizir questionnaire

Principal défi aujourd’hui

L’acquisition utilisateurs/clients est primordiale à ce stade. Ils doivent trouver des moyens de diffuser au maximum les questionnaires en trouvant les différents leviers en leur possession (partenariats avec des médias, etc.)

L’entrepreneur qui vous a le plus aidé dans votre parcours

Julien Mechin : ils ont rencontré le co-fondateur de Creads à Microsoft Ventures Accelerator Paris où il est devenu leur mentor. Ils ont été surpris de voir à quel point le courant est bien passé avec lui jusqu’à le voir toutes les semaines. Ils arrivent avec un tas de problèmes et Julien leur donne des solutions simples. Ils ont l’impression qu’il fait partie de l’équipe.

Carte d’identité

Nom : Vizir

Lieu des bureaux : Microsoft Ventures Accelerator Paris, 2ème arrondissement

Taille de l’équipe : 2

Levée de fonds : lève actuellement un peu de « love money » avant de préparer normalement une « vraie » levée au premier semestre 2015.

Modèle économique : freemium à la WeTransfer. Une version gratuite permet d’éditer et envoyer un questionnaire sans même avoir de compte (questionnaire disponible pendant 30 jours), puis une version payante qui sera entre 30 à 50€/mois avec un accès à toutes les fonctionnalités (personnalisation des images de background, ajout du logo, URL personnalisé, etc.)

Anecdotes : – Rituel du matin chez Vizir : regarder d’où viennent les utilisateurs, le type de questionnaires qu’ils réalisent (souvent avec l’aide de Google Translate) puis essayer de les contacter. Ils ont ainsi pris contact avec des personnes assez improbables : « un garagiste qui fait du tuning dans le Texas, un consultant colombien, un pasteur américain, un fonctionnaire bolivien, un lobbyiste belge… chaque utilisateur est une histoire que l’on aime bien découvrir. »


Actuellement : Ils ont besoin de médias qui sont prêts à utiliser leur solution, mais aussi toutes sociétés qui voudraient tester la solution. Ils cherchent également des bureaux pour Mars ou Avril (ciblent plutôt incubateurs/accélérateurs).

Contact : thomas@vizir.co


small99Envie de faire partie des 99 startups françaises à suivre ? Inscrivez-vous sur l’annuaire Presse-Citron pour avoir une chance d’être choisi par Microsoft Bizspark, Seedcamp, Kima Ventures, The Family & Presse-Citron.


14 commentaires

  1. Quelqu’un a déjà testé ?

    J’ai plusieurs fois utilisé Typeform, qui semble être à peu près sur le même marché. J’aime beaucoup cet outil. Comment se positionne Vizir par rapport à ça ?

  2. Bonjour Yann,
    Merci pour ton message.
    Typeform a réalisé un super travail en créant une nouvelle façon de poser des questions en ligne notamment via un design novateur. Nous allons plus loin sur deux aspects : la simplicité d’édition (c’est assez long de réaliser un typeform) et l’assistance à l’édition. C’est effectivement la structure du questionnaire qui est principalement responsable des faibles taux de complétion.
    Notre éditeur est volontairement simple et contraignant afin de pouvoir créer un questionnaire très engageant en quelques clics. Il va évoluer dans les prochaines semaines vers un modèle plus souple et intelligent.
    Typeform a donc ouvert la voix. Nous l’explorons d’une autre manière.
    N’hésitez pas à nous contacter par email si vous avez des questions plus spécifiques.
    A bientôt,

  3. Pingback: Vizir : pour en finir avec les questionnaires m...

  4. Il y a un million de site qui font exactement la meme chose, suffit de taper « form generator » dans google. Encore des mecs qui pensent avoir l’idée du siècle…

  5. Bonsoir,

    mais le traitement que propose les Google Forms avec les API et Google engine sont supérieurs et tout reste dans Google Apps pour la sécurité cela évite la multitude d’interlocuteurs.

  6. Pingback: Vizir : pour en finir avec les questionnaires m...

  7. Pingback: Vizir : pour en finir avec les questionnaires m...

  8. Hello à tous,

    On ne prétend pas avoir l’idée du siècle, mais on pense pouvoir contribuer au développement de ce marché.
    Effectivement de nombreuses personnes s’attaquent au questionnaire en ligne. Mais à ce jour, seul SurveyMonkey et quelques autres ont réussi à faire l’unanimité. Il reste de la place !
    Effectivement Google Forms a ses qualités. C’est la raison pour laquelle nous prévoyons de nous y interfacer dans les semaines à venir.

    Nous restons à l’écoute de vos commentaires pour continuer à améliorer notre service.

    A bientôt,

  9. Pour l’instant j’utilise google forms, mais je vais essayer ce tool français qui est visuellement plus sympa

  10. Pingback: TIC - gidesb | Pearltrees

  11. Existe t il une appli Vieir pour créer un questionnaire direct depuis son téléphone. Comme l’appli Doodle ??

  12. Bonjour Thierry,

    Nous ne prévoyons pas d’app mobile mais plutôt une version full responsive de notre éditeur.
    Tu peux d’ailleurs déjà essayer sur mobile, c’est presque optimal, il reste quelques modifs a faire qui seront apportées courant juin.
    Merci

Send this to friend

Lire les articles précédents :
codeclic
[billet sponsorisé] Codeclic : se préparer au code de la route en ligne

Codeclic est une plateforme qui rassemble l'ensemble des informations, exercices et fiches pratiques pour réussir l'examen du code de la...

Fermer