Voitures autonomes : Tesla rentre dans la danse

Tout comme Google, Nissan ou encore Mercedes, Tesla Motors est veut Ă©galement dominer le marchĂ© des vĂ©hicules autonomes, d’ici quelques annĂ©es.

D’aprĂšs Reuters, Tesla Motors serait Ă©galement dans la course et travaillerait actuellement sur une voiture bĂ©nĂ©ficiant d’une fonction d’autopilotage. Selon une interview accordĂ©e par Elon Musk, CEO de Tesla, au Financial Times, le vĂ©hicule du constructeur californien pourrait gĂ©rer de façon autonome 90% des commandes du vĂ©hicule (espĂ©rons que les freins soient inclus dans les 90%). Il a aussi dĂ©clarĂ© que le dĂ©veloppement d’une voiture complĂštement autonome mettra du temps. Elle utilisera une technologie dĂ©veloppĂ©e par Tesla et ne passera pas par une autre compagnie (Google ?).

Tesla Motors a d’ailleurs annoncĂ© rĂ©cemment que la startup est Ă  la recherche d’un ingĂ©nieur chargĂ© du dĂ©veloppement d’un systĂšme avancĂ© d’assistance Ă  la conduite.

Outre les obstacles techniques, Tesla et les autres constructeurs devront faire face Ă  des problĂšmes d’ordre lĂ©gal. On effet, on ne sait pas quand les vĂ©hicules autonomes seront autorisĂ©s Ă  circuler sur nos routes. Pour le moment, la Californie fait partie des rares endroits oĂč les vĂ©hicules autonomes sont « autorisĂ©s » Ă  la circulation. Rappelons que le gouverneur a permis Google de faire des essais sur ses voitures autonomes.

Au mois d’aoĂ»t, Nissan a annoncĂ© qu’il allait produire des vĂ©hicules autonomes dĂšs 2020. Lors d’un Ă©vĂ©nement qui s’est dĂ©roulĂ© en Californie, le constructeur japonais a rĂ©galĂ© le public avec une petite dĂ©monstration : un Nissan Leaf en mode self-driving. Mais Ă  la diffĂ©rence de Nissan, Tesla compte dĂ©velopper un vĂ©hicule autonome (ou partiellement) dans 3 ans.

De son cĂŽtĂ©, Mercedes a dĂ©jĂ  dĂ©veloppĂ© un systĂšme d’automatisation qui permet au S-Class Mercedes de maintenir la distance de sĂ©curitĂ© par rapport au vĂ©hicule de devant, dans les embouteillages.

Mais si l’enthousiasme des constructeurs nous laisse espĂ©rer de la science-fiction pour un futur assez proche, il reste Ă  savoir si les vĂ©hicules autonomes seront acceptĂ©s au niveau de l’Union EuropĂ©enne.

(Source)

Image : Wikimedia Common


Un commentaire

Send this to friend

Lire les articles précédents :
États-Unis, pour obtenir un prĂȘt, il vaut mieux ne pas avoir de mauvais payeurs parmi vos amis Facebook

Aux États-Unis, certaines sociĂ©tĂ©s spĂ©cialisĂ©es dans le prĂȘt n'hĂ©sitent pas Ă  scruter vos comptes sur les rĂ©seaux sociaux pour juger...

Fermer