Votre site est-il optimisé pour les mobiles ?

Comme nous l’expliquions il y a quelques semaines, Google va pénaliser les sites qui ne seront pas optimisés pour les écrans de mobiles.

Smartphone réseaux sociaux internet pixabay

Cela fait maintenant plusieurs mois que Google a encouragé les développeurs à créer des sites web optimisés pour l’affichage sur les mobiles. Souvenez-vous, il avait lancé un label « mobile-friendly » qui s’affiche à côté des liens sur la version mobile du moteur de recherche pour indiquer à l’utilisateur que la page s’affichera correctement sur son téléphone (ou non).

Puis, Google a décidé d’utiliser ce label comme signal pour classer ces liens dans les résultats de recherche, ce qui signifie que si vous avez un site non-optimisé pour les mobiles, vos pages auront moins de chances d’apparaître en premier pour une requête. Ce changement de l’algo de Google Search prendra effet ce 21 Avril.

La validation

Un site optimisé pour les écrans mobiles, c’est un site dont les pages respectent certaines normes. Selon Google :

  • Les pages ne doivent pas utiliser les technologies qui ne sont pas communes aux appareils mobiles, comme la technologie Flash
  • Les textes doivent être lisibles sans que l’utilisateur ait à zoomer
  • Le contenu de la page doit s’adapter à la taille de l’écran de manière à ce que l’utilisateur n’ait pas à zoomer ou scroller horizontalement
  • Les liens doivent être suffisamment éloignés les uns des autres (pour que l’utilisateur n’accède pas accidentellement à une autre page)

Pour valider votre page responsive, votre page pour mobiles ou votre page dynamique, la firme de Mountain View propose un outil de validation qui vous permettra de vous assurer que celle-ci est vue comme « mobile-friendly » par ses robots.

Etes-vous prêt ? Comme je vous l’expliquais plus haut, il reste quelques jours avant la mise en application de ces nouvelles mesures par Google Search. Mais toutes les entreprises sont-elles prêtes ? Pas forcément.

Aux Etats-Unis, nos confrères de TechCrunch ont mené une petite étude et découvert qu’à l’heure actuelle, 44 % des sites web des entreprises de la liste Fortune 500 (les 500 plus grandes entreprises américaines) ne sont pas encore mobile-friendly.


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
YouTube est en train de tester un nouveau lecteur plus discret

Et vous pouvez même le tester en jouant avec les cookies enregistrés sur votre ordinateur.

Fermer