Vous voulez Pink Floyd sur Spotifiy ? Il va falloir cliquer, cliquer, cliquer…

Pink Floyd s’apprête à débarquer sur la plateforme musicale de streaming Spotify. Mais à une condition. Les dinosaures du british rock sont toujours un peu taquins…

Parmi les trous, que dis-je les abysses, dans le catalogue Spotify, il en est deux qui sont particulièrement insupportables : l’absence des deux géants du british rock que sont Led Zeppelin et Pink Floyd. Quand je dis « insupportable » je pèse mes mots : qui ne s’est jamais retrouvé avec des compilations de merde, des karaokés pourris et des reprises douteuses de titres ou d’albums entiers de ces deux monstres sacrés après avoir juste saisi leur nom dans le moteur de recherche du service de musique en streaming ? Des résultats de recherche qui évoquent plutôt une fin de noces glauque en rase campagne que l’épopée épique des Gilmour, Mason, Page, Plant et consorts.

Nous n’épiloguerons pas sur les raisons qui font que les deux groupes sont encore désespérément absents de Spotify (alors qu’ils semblerait qu’ils soient disponibles sur d’autres plateformes) car celles-ci nous dépassent probablement un peu, entre histoires de gros sous, de droits et d’égos mélangés, mais il se peut qu’une lueur d’espoir pointe le bout de son nez.

En effet, dans un tweet somme toute assez laconique publié vendredi sur son compte officiel Twitter, Pink Floyd annonce l’arrivée prochaine de l’intégralité de son catalogue sur Spotify. Mais cette annonce est faite d’une façon quelque peu originale : pour débloquer le catalogue Pink Floyd sur Spotify, il va falloir d’abord streamer Wish You Were Here… un million de fois. Genre les gars sont tellement sûrs de leur popularité et de l’étendue de leur base de fans que cela ne sera probablement qu’une petite formalité. Notez aussi la subtilité dans le choix du titre. Heureusement qu’ils n’ont pas choisi Money…

 

Bon, pour le moment, sauf erreur de ma part, Spotify n’affiche pas –  à l’inverse d’un YouTube par exemple – le nombre de « vues » ou plus exactement d’écoutes d’un titre sur sa plateforme, et aucun compteur n’a été implanté sur la page du titre donc nous naviguerons un peu à vue.

Mais voilà, si vous êtes fan de la bande à Gilmour et Waters (dit comme ça, ça sonne un peu comme un cabinet de consultants) vous savez ce qu’il vous reste à faire : streamez comme des psychopathes et peut-être un jour votre rêve se réalisera.

Bon, à Led Zep maintenant. Quand vous voulez les gars, on est prêts, psychologiquement.

(source)


12 commentaires

  1. ouh la bone nouvelle du lundi 🙂

    Je suis pas sur spotify, mais pour se manque de musique sur la plateforme, je streame!

    Ptet que je m’inscrirai si led zep et pink floyd arrivent dessus finalement 🙂

  2. Complètement d’accord : ce sont bien les deux groupes qui manquent à ce genre de services… (+ AC/DC).
    Subtilité du titre mais aussi l’un de leur meilleur si ce n’est le meilleur… 😉

  3. Stéphane on

    Et les Beatles ! Et King Crimson ! Il manque des trucs énormes, c’est invraisemblable.

  4. Bonjour Eric,

    Spotify affiche bien le nombre d’écoutes dans l’encart « titres les plus écoutés » pour chaque artiste. Cela fait quelques semaines que cela apparaît (voir la capture d’écran via le lien sur mon nom).
    J’ai un abonnement premium, je ne sais pas si ça a un rapport.

  5. Je suis membre premium de spotify depuis plus de 2 ans maintenant, et si au début je pensais que l’absence de ces « grands » groupes était bien embêtant, je me suis rendu compte au final que ça m’a permis de découvrir autre chose, d’autres groupes, chanteurs qui me plaisent aujourd’hui tout autant!
    Donc, que ces groupes « choisissent » de ne pas être disponible sur spotify ne me gêne finalement pas du tout!
    Et si je veux vraiment écouter Pink Floyd, je sais où trouver tous leurs mp3…

  6. Je suis abonné premium sur spotify et règle fièrement mes 10 € mensuels, qui m’assure que je contribue à la production artistique (bon OK, les majors en mange une bonne partie, soit, mais au moins, je paie et c’est légal).
    Les artistes ou maison de disque qui ne veulent pas de ce modèle et s’entetent à vouloir passer via le système « traditionnel » désuet, hé bien, je ne les écoute plus, ou je les récupère par d’autres moyens, plus ou moins tendancieux, et cette fois sans remord : je les aurai bien rémunéré au travers de mon abonnement, ils ont choisi de refuser mon argent, soit !! Qu’ils en paient les conséquences.

    Fait « amusant » : mes playlist varient peu : si j’avais acheté l’ensemble des titres que j’ai dans mes playlist, ça m’aurait couté moins cher que cet abonnement, mais je suis heureux comme ça, et préfère payer un peu plus cher et ne pas me poser de question… Les bienfaits et travers du « tout illimité »…

  7. cocotropico on

    @Andreas : Le nombre d’écoute s’affichait… dans la version 0.9.0 de Spotify. Supprimé dans la 0.9.1

    Va savoir pourquoi…

  8. cocotropico on

    Non, rectification, ça vient de s’afficher également sur la 0.9.1 🙂

  9. Pour info sur deezer, on a accès à tous les albums de Pink Floyd !!

  10. Bon bah là je viens d’aller sur Spotify et toute la discographie de Pink Floyd y est… Joie!!

  11. Clément

    J’ai beaucoup aimé le « Gilmour et Waters qui sonne un peu cabinet de consultants » ! Par contre je viens de vérifier, il n’y a aucun album des What For non plus, j’espère que Spotify fera un petit geste 😉

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Jeu Web de la semaine : Burrito Bison Revenge

Sixième épisode de la rubrique hebdomadaire : le jeu web de la semaine. Parfois artistique, parfois philosophique, parfois simplement divertissant,...

Fermer