WeLoveWords revient avec YouLoveWords, pour la production de contenus écrits

Fort de la belle communauté d’écrivains présents sur WeLoveWords, son équipe devient producteur de contenus avec YouLoveWords.

Si vous êtes un lecteur fidèle de Presse-citron, vous connaissez déjà WeLoveWords. En effet, nous avions rencontré son créateur Gregory Nicolaïdis en Octobre dernier dans la rubrique start-up de la semaine. Sa start-up avait d’ailleurs décroché le titre de meilleure Start-up Presse-Citron 2013 dans la catégorie « Edition et livre numérique ».

Si vous l’aviez raté (et on ne vous en veut pas trop), WeLoveWords est une communauté d’écrivains où les membres peuvent partager leurs créations et participer à des concours d’écriture.

Fort de sa communauté de plus de 12.500 auteurs, la même équipe revient avec YouLoveWords qui propose un modèle inédit de production de contenus écrits sur mesure.

 

Le fonctionnement de YouLoveWords

Vous êtes une agence, une marque, une entreprise ou un média ? Connectez-vous sur YouLoveWords pour faire la commande d’un contenu écrit que ce soit un article, newsletter, communiqué de presse, livre blanc, concept, synopsis, scénario, nouvelle, roman, essai, manifeste, etc.

La plateforme va ensuite faire appel à la communauté de WeLoveWords pour répondre à vos besoins.

D’abord en mode agence, où elle pourra travailler en direct avec les entreprises pour les aider à définir leur stratégie éditoriale. L’équipe de YouLoveWords pourra ensuite solliciter une sélection d’auteurs ou ouvrir l’offre sous la forme d’un concours pour sa communauté WeLoveWords.

Dans un second temps, ils vont automatiser le processus pour permettre aux entreprises de formuler leurs besoins et recevoir directement des réponses de la communauté d’auteurs.

Pour ce faire, YouLoveWords a qualifié les 12.000 membres de sa communauté pour rediriger les offres vers les auteurs les plus pertinents pour chaque offre.

Cette nouvelle plateforme est une évolution naturelle du projet de la start-up qui voyait déjà 90% de son chiffre d’affaire en provenance du BtoB. Ils ont donc structuré cette offre en se basant sur les besoins du marché qu’ils côtoyaient au quotidien et qui les sollicitaient de plus en plus souvent pour du brand content ou du content marketing.

Il est pourtant important pour Gregory Nicolaïdis que le projet ne perde pas de son ADN littéraire.

 


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
La double authentification (enfin) disponible sur Twitter

La double authentification, gage de sécurité, manquait cruellement à Twitter. Le site de microblogging vient de pallier ce manquement en...

Fermer