WeMo Light Switch : dites au revoir à votre interrupteur, votre Smartphone s’en occupe !

Belkin vient de lancer la commercialisation (aux Etats-Unis) de son F7C030 WeMo Light Switch qui vous permettra de contrôler vos lumières via une application pour Smartphone sous Android ou iOS, remplaçant ainsi l’interrupteur traditionnel.

Nous savons tous à quoi ressemblera la maison de demain : appareils électroménagers contrôlés à distance, etc. Mais la première étape pour passer à la maison du futur est le contrôle à distance des lumières. Belkin propose son WeMo Light Switch pour l’équivalent de $50, un prix qui éliminera certainement la réticence de plusieurs consommateurs.

Un interrupteur à $50 : ça fait quoi exactement ?

Le Light Switch de Belkin peut remplacer les interrupteurs standards. Une fois le nouvel interrupteur installé et connecté à votre réseau wifi, il sera contrôlable via un Smartphone sous Android ou iOS. Il vous suffira de vous connecter au réseau de WeMo et d’installer l’application du constructeur. Le contrôle des lumières pourra se faire de n’importe où, du moment où vous pouvez vous connecter à internet. D’autres fonctionnalités sont aussi proposées : par exemple, l’automatisation de l’extinction et de l’allumage de votre ampoule en fonction du levé et du coucher du soleil. Il est à noter que cet interrupteur de nouvelle génération ne requiert pas de batterie.

Pour les sceptiques

Quelle en est l’utilité ? Personnellement, je trouve ça fun de contrôler la lumière de ma chambre avec mon Galaxy S4. Nul besoin de s’encombrer d’une télécommande. Les plus paresseux y trouveront également leurs bonheurs si leurs interrupteurs se situent à 7 mètres de leurs canapés. Par contre, le côté vraiment pratique, c’est que vous pourrez faire croire aux gens que vous êtes là lorsque vous êtes en déplacement.

Toutefois, je dois admettre que ce serait flippant si mes interrupteurs se faisaient hacker.

(Source)

Crédit Image : violinha


6 commentaires

  1. C’est l’avenir de la domotique qui passera par là… Nous aurons le contrôle de la maison grâce aux smartphone pour ouvrir les volets, allumer les lumières de l’intérieur et de l’extérieur, jeter un oeil sur les caméras de surveillance, bref tout se fera à distance et d’un doigt !
    Perso je trouve cela génial.

  2. Mr Huggy > « L’avenir de la domotique » c’est de transformer 1 seule action en 6 ? Parceque pour un interrupteur je sais ou il est, je clique dessus, ma lumiere s’allume, je reclique et la lumiere s’eteind. Avec un smartphone, c’est je cherche ou j’ai posé mon smartphone, je deverouille l’ecran, je cherche mon application, je click sur l’application, je cherche la lumiere concerné, je click… et pour eteindre 6 de plus.

    Non l’avenir de la domotique ne se trouve pas dans les smartphones, mais dans l’intelligence artificielle, et a la limite dans des interrupteurs centraux. Je clique sur un interrupteur et tous mes volets se ferment, ainsi que mes lumieres, et cela enclence l’alarme (tout ceci existe). Mais la vrai domotique sera intelligente, ou ne sera pas. Je quitte la maison, la maison le sait, et fait toutes les actions precedemment cité. Mes volets se baissent un peu tout seul car le soleil tappe sur la fenetre, la temperature exterieure baisse, mes radiateurs se mettent en action pour prevenir du froid… bref de l’intelligence. Tout ceci existe, mais n’ai pas vraiment accessible, puisque soit trop cher, soit par le biais de box domotique pas vraiment userfriendly… Mais c’est en train d’arriver pour le grand public.

    Mais clairement remplacer un bouton par six actions ce n’est pas une révolution, mais bel et bien une betise.

  3. JiaJo > L’interet avec le smartphone est d’avoir un appareil qui permet de gerer sa maison a distance lorsque l’on se trouve en deplacement (c’est dans ce cas que je trouve l’idee geniale), car en etant chez soi effectivement ca perd un peu de son interet.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Indiegogo : Canonical cherche $32 millions pour produire le Smartphone Unbuntu Edge

Canonical cherche des fonds pour la production de son Smartphone Ubuntu Edge. Une campagne de crowdfunding a été lancée sur...

Fermer