WhatsApp : le rachat par Facebook « ne changera rien » pour les utilisateurs, vraiment ?

Facebook rachète WhatsApp pour la modique somme de 19 milliards de dollars. Pour autant, rien ne changera pour l’utilisateur selon le PDG de WhatsApp, doit-on le croire ?

L’information a fusé mercredi soir : Facebook rachète le service de messagerie mobile WhatsApp. La première donnée qui surprend, c’est le montant de la transaction : 19 milliards de dollars. Cette somme se décompose de la manière suivante : 4 milliards en cash, 12 milliards en actions et 3 milliards en stock-options, c’est là la plus grosse acquisition jamais réalisée par Facebook. Si le réseau social met la main au porte-monnaie, c’est surtout parce que WhatApp et ses 450 millions d’utilisateurs mensuels font de l’ombre à son propre service de discussion instantanée : Facebook Messenger. Quel est le meilleur moyen de se débarrasser de la concurrence ? Il suffit de la racheter.

Cependant, WhatsApp devrait conserver son nom et son indépendance. Le CEO de l’entreprise a d’ailleurs publié une note de blog pour rassurer tous les utilisateurs qui pourraient s’inquiéter de ce rachat. Dans cette note, on pouvait lire les choses suivantes : « Voici ce qui va changer pour les utilisateurs : rien. [...] Il n’y aurait eu aucun partenariat entre nos deux compagnies si celui-ci aurait compromis les principes de base qui définissent notre entreprise, notre vision et notre produit.« . Vous ne devriez donc pas subir des publicités intrusives qui viennent interrompre vos discussions.

WhatsApp2 WhatsApp : le rachat par Facebook ne changera rien pour les utilisateurs, vraiment ?

WhatsApp promet que cet argent injecté par Facebook permettra à l’application de grandir et au service d’être toujours plus performant. Pour autant, Facebook investit-il la modique somme de 19 milliards de dollars sans aucune arrière-pensée ? En effectuant ce rachat, Facebook absorbe un service qui lui faisait de l’ombre. Il s’offre également le luxe d’accéder à une base de données de 450 millions d’utilisateurs. Est-ce que, à l’avenir, ‘rien ne changera’ pour les utilisateurs ? On peut raisonnablement émettre quelques doutes…

(source)

3 commentaires

  1. Le lapsus de la dernière phrase (peur au lieu de peut) en dit long sur la pensée de l’auteur de l’article.

  2. En quoi cette news apporte un quelconque élément de réponse à la question qu’elle pose? Y’en a marre des article qui commencent par une question et qui, en dernière ligne dudit article, repose texto la même question. On a l’impression que le journaliste n’en sait pas plus que nous. Surtout si c’est pour remplir le corps de l’article de banalités digne d’une dépêche AFP.
    Allez, on vous excuse ce petit coup de fatigue ;-)

Lire les articles précédents :
Ventes PS4
Sony PS4 : 5.3 millions d’acquéreurs en 3 mois

Sony confirme l’engouement pour la PS4 en annonçant le chiffre de ses ventes. Un chiffre record alors même que la...

Fermer