Nintendo vient d’annoncer les ventes américaines de la Wii U pour la première semaine. Au-delà de ces chiffres, c’est une console peu convaincante qu’on essaie de nous vendre.

Reggie Fils-Aimé, président de Nintendo en Amérique du Nord, était sur scène à l’E3 2012 pour présenter la Wii U et le voilà maintenant qui annonce ses ventes pour la première semaine de commercialisation.

On est loin du record de vente de la PS2 le premier jour de sa sortie mais les ventes de la Wii U ont toutefois très bien démarré aux Etats-Unis. Ce sont 400 000 de ces consoles qui ont trouvé preneurs en l’espace d’une semaine. Durant cette même semaine, Nintendo a vendu plus de 1.1 millions de consoles si on ajoute la 3DS (250 000), la DS (275 000) et la Wii (200 000).

Difficile de savoir comment la console sera accueillie en Europe et si les ventes continueront au même rythme en Amérique du Nord. En sa faveur, Nintendo a le parfait timing avec les fêtes de fin d’année si toutefois les stocks ne sont pas épuisés. La Wii U bénéficie aussi de l’absence de nouvelles consoles de salon en lice. La future Xbox pourrait arriver dès 2013 (annoncée à l’E3 et disponible en fin d’année) tout comme la PS4.

Wii thout U Presse Citron 450x300 Wii U : 400 000 ventes en une semaine aux Etats Unis et alors...

Mais si les ventes semblent au rendez-vous outre-Atlantique, les retours sont plutôt mitigés. Comme à son habitude, Nintendo n’a pas cru bon équiper la console d’un hardware puissant (et même « horrible à programmer » annonce ainsi un développeur au sujet du processeur). Les premiers portages de jeux existant sur PS3 et Xbox 360 se révèlent identiques, sinon moins bons (Mass Effect 3 par exemple), que sur les deux consoles sorties en 2005 (Xbox 360) et 2006 (PS3). Un comble !

Il y aussi la question du stockage : 8 Go sur une console à 300€, sachant qu’une portion est disponible pour l’utilisateur. Dans le même lapse de temps, Nintendo précise que les jeux ne peuvent être installés sur une carte SD et qu’il n’est pas non plus conseillé de les installer sur des périphériques de stockage USB ! Reste donc la version avec 32 Go dont le tarif est de 350€ !

Enfin, l’argument de vente est le GamePad, cette tablette qui n’en est pas une mais qui joue le rôle d’affichage secondaire (en streaming). Seul le jeu ZombiU semble l’exploiter correctement.

L’usage du GamePad semble plus perturber l’expérience de jeu qu’apporter l’immersion voulue. De surcroît, avec une définition faiblarde de 854 par 480 pixels (loin de celles de nos tablettes et de nos smartphones) et une obligation de rester relativement proche de la console, il n’a pas réussi à convaincre outre-Atlantique.

On reste donc dubitatif face à une console qui portait pourtant tant d’espoirs en elle. La Wii U tente de s’adresser aux gamers sans rien apporter de plus et capitalise sur ses franchises sans renouveau. La communication calamiteuse de la société japonaise depuis l’annonce de la Wii U était donc au diapason de l’intérêt limité de la console.

En cette fin d’année (et en début d’année 2013), les bonnes surprises viennent des jeux sur Xbox 360 et PS3. On pense au sublime Halo 4 de 343 Industries pour la Xbox 360, à l’excellent Need For Speed : Most Wanted, à Hitman Absolution, à Assassin’s Creed 3, au très attendu Far Cry 3 et à MGS Rising (début 2013). C’est souvent dans les vieux pots (PS3 et Xbox 360 ici) qu’on fait la meilleure soupe.

Sur Xbox 360, l’appli SmartGlass pourra remplacer (avec des fonctions différentes mais amenées à évoluer) le GamePad pour la somme symbolique de 0€ (l’appli est gratuite sur iOS, Android, Windows Phone et Windows 8).