WikiLeaks a annoncé le lancement de la Public Library of US Diplomacy, un moteur de recherche qui permet de retrouver un document dans les 2 millions présents dans sa base de données.

Cela faisait quelques temps que nous n’avions pas entendu parler de WikiLeaks.

Et pour cause, cette association qui s’est donnée pour mission de mettre en lumière les fuites d’informations politiques, n’est pas sous les meilleurs auspices.
Son leader, Julian Assange, fait toujours face à des problèmes juridiques qui l’ont poussé à demander l’asile politique et WikiLeaks n’a plus posté de fuites importantes depuis 2010.

wikileaks archives WikiLeaks est maintenant disponible via un moteur de recherche

PlusD : pour un meilleur accès aux données WikiLeaks

Pas de nouvelles fuites croustillantes ? Qu’à cela ne tienne, offrons un meilleur accès à celles que nous avons déjà. C’est le raisonnement qui semble avoir mené les équipes de WikiLeaks à proposer ce moteur de recherche.
Nommée la Public Library of US Diplomacy (ou PlusD si vous prenez la première lettre de chaque mot), va donc se présenter sous la forme d’un moteur de recherche.
Les bibliothécaires de la fin des années 90 seront fiers de WikiLeaks puisque le moteur a ce bon vieux look rétro avec pas moins de 9 menus déroulants (certains fonctionnant avec l’aide d’un thesaurus exhaustif) et 4 champs de saisie.

Le PlusD n’a donc rien de sexy, mais va permettre un accès simplifié aux 2 millions de documents leakés (ce qui représente 1 milliard de mots).
Et après tout, à quoi sert d’avoir des millions de documents sous les yeux si nous n’avons pas le moyen de retrouver simplement une information.

(source)