Wikipedia ne devrait pas ĂȘtre une histoire d’homme

Avec 90% de contributeurs masculins, Wikipedia multiplie les initiatives pour fĂ©miniser son encyclopĂ©die. Focus sur la 1Ăšre journĂ©e Femmes de Science lancĂ©e avec la fondation L’OrĂ©al.

Vous connaissez probablement l’affirmation voulant que « l’Histoire est Ă©crite par les vainqueurs ». Cette citation, attribuĂ©e Ă  diffĂ©rents hommes de lettres, sous-entend que notre Histoire n’est pas simplement une narration sincĂšre des Ă©vĂ©nements, mais qu’elle a Ă©tĂ© modelĂ©e et rĂ©Ă©crite pour reflĂ©ter l’idĂ©ologie des vainqueurs.

La comparaison que je vais faire avec la grande encyclopĂ©die en ligne sera Ă©videmment limitĂ©e : nous ne sommes pas Ă  proprement parler en guerre, et les hommes ne sont certainement pas les vainqueurs. Mais le fait est que : avec 90% de contributeurs masculins, Wikipedia propose un point de vue incomplet sur notre monde. Cela ne va Ă©videmment pas se reflĂ©ter dans chaque article publiĂ©, mais certaines idĂ©ologies mĂ©riteraient d’ĂȘtre vĂ©hiculĂ©es par une plume fĂ©minine.

Résultats ? Certains articles sont teintés de misogynie et les personnalités féminines sont sensiblement moins représentées que les hommes.

Pour le premier site culturel au monde, c’est un problĂšme qu’il fallait prendre Ă  bras le corps.

wikipedia

Retour sur les missions Wikimedia France

Nous sommes partis Ă  la rencontre de Adrienne Alix, directrice des programmes et partenariats chez Wikimedia France.

Pour ceux qui l’ignorent, Wikimedia France est l’association qui s’occupe de promouvoir et soutenir un ensemble de projets comme l’encyclopĂ©die Wikipedia. Wikimedia France va fĂȘter ses 10 ans et affiche 450 membres et 5 salariĂ©s.

Au jour le jour, Adrienne met en place de nombreux partenariats avec des musĂ©es et des universitĂ©s pour enrichir l’encyclopĂ©die et recruter de nouveaux contributeurs de qualitĂ©.

Elle monte rĂ©guliĂšrement des ateliers de contributions qui vont s’attacher Ă  amĂ©liorer les articles d’une thĂ©matique dans un mode trĂšs hackathon. DerniĂšrement, le Quai Branly accueillait une quinzaine de contributeurs qui ont passĂ© deux jours Ă  crĂ©er et amĂ©liorer des articles en concertation Ă©troite avec des bibliothĂ©caires, documentalistes et conservateurs du musĂ©e.

Le « gender gap » des articles de Wikipedia est une thĂ©matique trĂšs portĂ©e par Wikimedia Ă  l’international, puisque la section anglaise de l’encyclopĂ©die souffre davantage de cette masculinisation des contenus.

1Úre journée Femmes de Science sur Wikipedia

Samedi 1er FĂ©vrier, c’est en partenariat avec la fondation L’OrĂ©al , qu’un atelier de contributions a eu lieu Ă  la CitĂ© des Sciences et de le Industrie de Paris.

Le programme L’OrĂ©al-UNESCO Pour les Femmes et la Science a ainsi mobilisĂ© sa communautĂ© de boursiĂšres pour sensibiliser le public sur le rĂŽle des femmes dans l’histoire des sciences, mais aussi inciter les femmes Ă  contribuer Ă  Wikipedia.

Bien loin d’un simple coup mĂ©diatique, Adrienne Alix souligne l’importance pour Wikipedia d’impulser une dynamique pour changer le regard des femmes sur le monde, leur donner de nouveaux usages, et ainsi amĂ©liorer l’exposition des femmes sur les mĂ©dias en gĂ©nĂ©ral.

« Il faut amĂ©liorer l’image des femmes, et amĂ©liorer la perception de ce qu’elles ont fait », s’exclame-t-elle.

Et Wikimedia pense avoir le pouvoir et le devoir de s’impliquer dans ce combat.


Un commentaire

  1. – « mais certaines idĂ©ologies mĂ©riteraient d’ĂȘtre vĂ©hiculĂ©es par une plume fĂ©minine. »
    Lesquelles ? Et pour quelles raisons ? Toute la question est la.
    Je suis pas contre du tout mais faut voir de quoi on parle concrĂštement d’abord.
    C’est le genre de dĂ©claration Ă  prendre avec des pincettes.
    Attention Ă  la « bienpensance » prĂ©-mĂąchĂ©e, on sait d’oĂč ça vient et ou ça mĂšne.

    – « Il faut amĂ©liorer l’image des femmes, et amĂ©liorer la perception de ce qu’elles ont fait »
    AmĂ©liorer ? ça veut dire rendre meilleure que la vĂ©ritĂ© ? .. Ou alors ça veut dire qu’on considĂšre que les articles actuels (qui « mĂ©ritent une plume fĂ©minine ») rendent une image infĂ©rieure Ă  la vĂ©ritĂ© ?
    Le « IL FAUT » j’aime pas ça sans bonne raison derriĂšre.

    Cet objectif de rĂ©duire le gender gap ne me pose aucun problĂšme, en thĂ©orie (dans un monde parfait). Cela dit, je peux me tromper mais de premier abord, prĂ©sentĂ©e comme telle dans cette article, la dĂ©marche me parait intrinsĂšquement fĂ©ministe (c’est pas un compliment).
    Donc si réduire le gender gap ça veut dire se retrouver avec des féministes (donc des contributeurs hautement partiales) qui écrivent des articles pour se masturber intellectuellement, NON MERCI.
    Ce serait pas la premiĂšre fois que des fĂ©ministes racontent des salades, on connait la qualitĂ© « scientifique » et « historique » de leur littĂ©rature et sois-disant Ă©tudes statistiques…

    Conclusion: Temps que la démarche a pour SEUL objectif de se rapprocher de la vérité, cette initiative est respectable.
    Mais si par contre, certain(es) en profite pour se jeter des fleurs non mĂ©ritĂ©e, sous le couvert de « L’Ă©galitĂ© » et toute cette stratĂ©gie de mensonges ignobles et sournois, alors c’est pas la peine.

    Affaire Ă  suivre.
    ——————————

    M’enfin.. ça n’est que mon humble avis.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Facebook : la version mobile du Graph Search se prépare déjà

D’aprùs les propos de Mark Zuckerberg, le Graph Search ne devrait plus tarder à arriver sur la version mobile de...

Fermer