Comme l’arrivée de l’iPhone a rapidement ringardisé le stylet, démontrant ainsi qu’un écran tactile bien conçu permettait de se passer de ce dernier au profit du doigt, l’émergence des écrans tactiles pour les PC grand public, renforcée par l’arrivée prochaine de Windows 7 et de Microsoft Surface va-t-elle signer l’extinction inéluctable et rapide d’une espèce

Comme l’arrivée de l’iPhone a rapidement ringardisé le stylet, démontrant ainsi qu’un écran tactile bien conçu permettait de se passer de ce dernier au profit du doigt, l’émergence des écrans tactiles pour les PC grand public, renforcée par l’arrivée prochaine de Windows 7 et de Microsoft Surface va-t-elle signer l’extinction inéluctable et rapide d’une espèce : la souris ?

Le darwinisme informatique a déjà fait quelques victimes, tombées au champ d’honneur de l’évolution (pas si rapide que ça en fait) des matériels et périphériques : exit la disquette (Apple était déjà dans le coup en ayant osé supprimer le lecteur de disquette de son iMac il y a 10 ans de cela), terminé le lecteur de CD sur l’EeePC et consorts (en l’occurrence dans ce cas le darwinisme est plutôt question de place), adieu prise RJ11 ou modem 56K…

Mais la souris ? Allons-nous vraiment pouvoir nous passer de l’objet qui occupe la paume de notre main chaque jour des heures durant ? Une interface tactile pourra-t-elle se substituer intégralement et sans peine aux fonctions de notre souris préférée ?

Mais au fait, que faisons-nous réellement avec notre souris ? Etat des lieux :

  • sélection, copier-coller : possible avec un écran tactile
  • clic : possible avec un écran tactile
  • double-clic : possible avec un écran tactile
  • scroll/défilement : possible avec un écran tactile
  • retour chariot : possible avec un écran tactile
  • survol, actions au roll-over : pas possible avec la technologie d’écran tactile actuelle
  • clic droit : pas possible avec les écrans tactiles actuels mais envisageable avec une technologie multi-points permettant probablement de déclencher ce type d’action par exemple avec deux doigts
  • rotation, agrandissement d’image : pas possible avec une souris, possible avec l’iPhone ou Microsoft Surface
  • etc…

On le voit, les principales actions déclenchées à la souris seront réplicables avec un écran tactile multi-points, et d’autres verront le jour.

Mais il reste l’ergonomie et le comportement de l’utilisateur, et là encore c’est dans les détails que tout peut se jouer : avec un PC de bureau, à fortiori doté d’un grand écran, nous avons tendance à nous tenir relativement éloignés de l’écran, entre 50 et 80 cm, et notre position naturelle nous invite à poser une main sur le clavier et l’autre sur la souris. Avec un environnement de travail bien conçu, cette position repose les avant-bras et les poignets. Qu’en sera-t-il si nous devons nous pencher constamment en avant et tendre le, voire les bras (multi-points) pour manipuler l’écran avec la pulpe des doigts ?

J’ai eu l’occasion de jouer longuement avec le HP TouchSmart lors de sa présentation à la presse à Berlin en juin dernier, et à aucun moment je n’ai eu le réflexe de chercher la souris tant l’interface est bien conçue. Mais il s’agissait d’un usage ludique, orienté multimédia, à l’aide d’une surcouche logicielle graphique et tactile sur Windows Vista (sans technologie multi-points). Je ne sais pas si j’aurais apprécié de la même façon de devoir passer une journée complète de travail sur la même machine, idéale en revanche pour une utilisation familiale.

Et vous qu’en pensez-vous ? Une fois n’est pas coutume, je vous propose un sondage sur la question.


Edit : voir également La souris est-elle ringarde ? de Fred sur le sujet

Petit coup de chapeau au passage pour Yonni de 123votez, qui a réalisé spécialement pour votre blog préféré ce module de sondage personnalisé aux couleurs de Presse-citron, disponible dans les modèles publics de 123votez.