Windows XP est mort : que va-t-il se passer ?

Que se passera-t-il après la fin du support de Windows XP ? Voici quelques explications et précisions fournies par Microsoft.

Windows XP

Au cas où vous ne seriez toujours pas au courant, même si il est très difficile de ne pas en avoir été informé, Microsoft a arrêté le support de Windows XP. Cette fin de support a été annoncée en 2007 et a pris effet aujourd’hui. Windows XP emporte avec lui les versions 2003 de Microsoft Office et 6 d’Internet Explorer (pour ce dernier, on n’aura pas de regrets).

Le mieux serait de laisser cet OS vieux de 13 ans en paix et de migrer vers une version plus récente de Windows (Windows 7 semble être le meilleur candidat) ou alors choisir d’autres solutions comme Ubuntu, par exemple. Mais dans le cas où vous feriez encore de la résistance, voici quelques infos que vous devez connaitre.

Windows XP ne recevra plus de support certes mais cela ne signifie pas que votre ordinateur cessera de fonctionner. Par ailleurs, Microsoft a déjà annoncé qu’il continuera à mettre à jour les outils anti-malware comme Security Essential (pour une durée limitée), mais le logiciel ne sera plus disponible en téléchargement. Microsoft insiste également sur le fait que l’efficacité de ces solutions sur un système non-supporté est limitée.

D’un autre côté, quelques spécialistes de la sécurité ont déjà annoncé qu’ils allaient continuer à mettre à jour leurs produits pour Windows XP (mais pas indéfiniment). McAfee va, par exemple, continuer le support de certains produits pour le SP3 jusqu’à ce que cela ne soit plus commercialement et techniquement faisable. Kaspersky, quant à lui, a déjà annoncé qu’il continuera à supporter des produits pour XP au mois pour les deux prochaines générations de produits. De son côté, Symantec a confirmé la continuité du support de ses produits, mais à court terme.

Côté navigateur, Google a déjà annoncé qu’il continuera le support de Google Chrome pour XP pendant au moins un an.

Qui sont ceux qui utilisent encore Windows XP ?

Vous seriez surpris de savoir qu’ils sont nombreux. Les statistiques de NetMarketshare indiquent qu’au mois de mars, 27.69 % des ordinateurs étaient encore sous Windows XP. Il va sans dire qu’après la fin du support, ce système d’exploitation deviendra une cible de choix pour les logiciels malveillants. Une autre donnée complémentaire : selon Kaspesky, 20 % de leur clientèle utilise encore des machines sous Windows XP.

Nous pouvons également évoquer un petit sondage réalisé par Tech Pro Research qui a interrogé des utilisateurs du vieux système d’exploitation sur ce qu’ils allaient faire une fois que le support sera terminé. 37 % des répondants ont affirmé qu’ils allaient résister tandis que 38 % ont évoqué un remplacement par Windows 7. Il y eu également des utilisateurs qui ont envisagé l’option Linux.

Pour ceux qui ont exprimé leur fidélité à XP, 40 % ont répondu que le système marchait bien donc, pas besoin de migrer. 39 % ont évoqué des logiciels indispensables qui dépendaient de Windows XP. Et enfin, 21 % évoquent les coûts relatifs à cette migration.

Moi-même, j’ai encore chez moi un ordinateur qui tourne sous Windows XP. Il s’agit d’une machine achetée il y a presque 10 ans et qui (selon moi) gérerait très mal un système d’exploitation plus récent. Je ne vais certainement pas la jeter.

(Source : 1/2/3/4)


5 commentaires

  1. Pour moi Lubuntu reste la meilleure alternative. Windows 7 n’est pas aussi léger que XP et la mise à jour est souvent impossible. L’avantage de cette distribution ultra-légère c’est qu’elle profite de la logithèque d’Ubuntu donc de ce coté là pas de problème et coté performance c’est clairement plus efficace que Windows XP.

    Ubuntu quant à elle est devenue assez lourde avec son interface Unity et personnellement je n’aime pas du tout.

  2. Ubuntu n’est pas franchement une distribution à conseiller. Autant partir sur une Debian avec LXDE, je pense.

    Quant à la dangerosité de Windows XP, tout dépend de ce que font les gens…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Popcorn 2
Ces successeurs de Popcorn Time risquent de faire encore plus de dégâts

Au programme des successeurs de Popcorn Time, une application Android et même le support de Chromecast. Des nuits blanches en...

Fermer