Worldfloat : le « Facebook » indien attend 20 millions d’utilisateurs

Le réseau social Made In India Worldfloat commence à prendre de l’ampleur dans ce pays. Son équipe s’attend à recevoir 20 millions d’utilisateurs d’ici le mois d’août.

Le secret de Worldfloat, qui lui permet de se démarquer des autres réseaux sociaux américains ayant de bon taux de pénétrations en Inde, réside dans un jeu qui permet entre autre aux utilisateurs de gagner de l’argent réel. Alors que Facebook hésite et met du temps avant de proposer des jeux en argent réel, le réseau indien s’en sert pour augmenter son trafic.

Le jeu qui fait le succès de Worldfloat ? ‘Treasure Hunt’, un jeu virtuel qui permet aux utilisateurs de gagner de l’argent. Les prix sont remis via un virement bancaire ou par le biais d’e-cadeaux.

Le réseau social permet également d’accéder à un certain nombre de contenus multimédias. Par ailleurs, Pushkar Mahatta, le fondateur du site pense que Worldfloat devrait avoir 30 millions d’utilisateurs d’ici le mois de décembre. Des investisseurs américains auraient déjà fait des propositions à ce dernier.

Mais pour le moment, le fondateur ne compte pas encore céder. Il souhaite attendre l’issue de la fin de cette année. D’après lui, Worldfloat est actuellement estimé à 250 millions de dollars. Wordfloat compte actuellement plus de 16 millions d’utilisateurs répartis dans 60 pays, dont 80 % sont localisés en Inde.

(Source)


Un commentaire

  1. Je suis allé voir un peu de quoi il s’agissait.Ca m’a l’air sympa, mais je trouve que le site internet ne donne pas un aspect « sécurisant » pour l’utilisateur.

    C’est idiot, mais les décalages de textes, les boutons qui ne sont pas très jolis, le bas de page qui fait très vieillot. Moi ça ne me rassure pas trop tout ça, mais je dois être particulièrement exigeant 😉

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Une nouvelle technique anti-piratage : priver les sites de revenus publicitaires

En collaboration avec des géants du high tech et de la régie publicitaire, la maison blanche adopte une nouvelle stratégie...

Fermer