Xiaomi et bouton Pressy : ça sent le procès

Le développeur du bouton Pressy, une idée révolutionnaire financée via Kickstarter, s’exprime au sujet du produit similaire présenté par Xiaomi.

Xiaomi MiKey

Mercredi, nous évoquions le nouveau produit de Xiaomi. Non, il ne s’agit pas d’un smartphone mais d’un petit accessoire qui ajoute un bouton de commande à votre smartphone. Le petit problème, c’est qu’il y a quelques mois, l’américain Nimrod Back avait déjà financé un produit similaire via KickStarter.

Actuellement, on suppose qu’il est encore occupé à honorer certaines commandes qui ont été faites via la plateforme de financement participatif. A priori, on peut penser que c’est Xiaomi qui a copié l’idée de Pressy.

Pressy

L’idée d’un bouton à ajouter sur son smartphone Android est tout simplement magnifique et on peut même dire que c’est déjà représentatif de l’esprit du smartphone modulaire où l’utilisateur peut choisir des éléments à incorporer sur son appareil.

Le MiKey (qui n’est pas le nom officiel) de Xiaomi, tout comme le bouton Pressy de Nimrod Back, est constitué d’une petite fiche jack 3.5 mm qui s’insère sur le port pour écouteur des smartphones. Sur le haut, vous avez un bouton qui permet d’ajouter des commandes physiques. Le tout est piloté par une application. Imaginez par exemple que vous ayez acheté un Samsung récent. Celui-ci n’a pas de bouton physique pour enclencher l’APN ? Avec une fiche de ce type, le problème est résolu. Et grâce à des combinaisons, ces fiches-boutons peuvent permettre plus d’une commande.

L’une des différences fondamentales entre le bouton Pressy et le Mikey de Nimrod Back est le prix. En effet, le bouton Pressy coûtera $27 tandis que le MiKey de Xiaomi pourrait coûter moins d’un euro. Un grand écart qui pourrait facilement tourner à l’avantage du constructeur chinois, déjà accusé par les médias d’avoir cloné un projet KickStarter.

On aurait également pu penser que le bouton de Xiaomi allait se cantonner sur le marché chinois. Mais dans une publication sur Google+, Hugo Barra, qui est le vice-président du constructeur, a annoncé qu’ils travaillaient sur un déploiement international du produit.

De son côté, Pressy s’est adressé au site Engadget pour déclarer ceci : « Bien que les versions bas de gamme ont été anticipés, nous ne nous attendions pas à voir cela d’une compagnie respectable et connue… Nous avons des droits de propriété intellectuelle pour le design et les fonctions de Pressy, et nous envisageons nos prochaines actions pour gérer la situation ».

(Source)


Un commentaire

  1. Faire valoir ses droits en Chine… bon courage.
    Ils vont expliquer qu’il n’y a pas copie, qu’il n’y a qu’une façon de faire un bouton, et tous les arguments qu’on a déjà entendu… jusqu’en Corée 😉

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Netflix
Netflix arrivera en France depuis le Luxembourg

Netflix restera au Luxembourg mais déploiera son service en France, histoire d’éviter une réglementation contraignante.

Fermer